Write a Review

MA PREMIERE FOIS

Summary

🍌🍋 Jungkook 20 ans, est fou amoureux de son meilleur ami Taehyung 22 ans. Cela fait une semaine qu'il sort avec lui. Il rĂȘve de concrĂ©tiser son amour avec lui, une nuit dans une chambre d'hĂŽtel, mais notre jeune novice Ă  l'amour redoute le sexe. Peu expĂ©rimentĂ© et jeune puceau craintif, Jungkook rĂ©ussira t-il Ă  franchir le pas de la premiĂšre fois auprĂšs de son amant ? Et cela bien qu'il en ait trĂšs envie...

Genre:
Erotica
Author:
5Anna9
Status:
Complete
Chapters:
1
Rating:
★ 5.0 1 review
Age Rating:
18+

Partie unique


C’était la nuit, il Ă©tait prĂšs de vingt-et-une heures, et sous les mille et une fĂ©eries qui animaient les rues de SĂ©oul, un vĂ©hicule noir aux vitres teintĂ©es parmi d’autres vĂ©hicules roulait Ă  allure plus au moins rĂ©duite.

Dans cette voiture conduite avec dextĂ©ritĂ©, un jeune homme se trouvait assis aux commandes. C’était un beau CorĂ©en habillĂ© de façon class – un pantalon noir Ă  pinces – une chemise blanche Ă  longue manches impeccablement soigneuse et bien mise qui cachait Ă  peine une belle chaĂźne en argent – une cravate noire ainsi qu’une longue veste aussi sombre que le pantalon, mais toute aussi Ă©lĂ©gante. Ce jeune homme au teint hĂąlĂ© et aux cheveux chĂątains foncĂ©s et lisses coupĂ©s assez court avec une trĂšs belle frange Ă  l’avant, c’était Kim Taehyung. Son regard de biche fardĂ© d’un crayon noir discret Ă©tait dessinĂ© par de beaux yeux en amande et lĂ©gĂšrement bridĂ©s ; ces yeux qui ressemblaient plus Ă  des bijoux qu’autre chose Ă©tincelaient d’un chocolat noir profond et se dĂ©portaient tantĂŽt Ă  l’intĂ©rieur du rĂ©troviseur, tantĂŽt devant son pare-brise illuminĂ© de divers jeux de lumiĂšres ; ses oreilles assez grandes portaient chacune une petite boucle d’oreille sous forme de toute petite « goutte » argentĂ©e ; son nez Ă©tait majestueux et relativement fin, et sa bouche lĂ©gĂšrement pulpeuse d’un framboise doux et exquis Ă©tait de temps en temps humectĂ©e par sa langue rose et brillante qu’il passait rĂ©guliĂšrement dessus. Ses mains dignes de mains de pianiste Ă©taient longues et fines, couvertes de quelques belles bagues et un de ses poignets Ă©tait cerclĂ© d’un bracelet argentĂ© ; c’est avec habiletĂ© que ces mains s’occupaient Ă  passer les vitesses et Ă  manier le volant.

Ce soir Ă©tait un soir spĂ©cial pour lui, car il avait un rendez-vous amoureux avec Jungkook. Cela faisait une semaine qu’ils sortaient ensemble tous les deux et nos deux amants s’étaient donnĂ©s rendez-vous dans un hĂŽtel en plein centre-ville. Jungkook avait prĂ©vu de l’y attendre et avait dĂ©jĂ  rĂ©servĂ© leur chambre. C’était lĂ  qu’il Ă©tait justement en train de se rendre. VoilĂ  pourquoi il s’était fait si beau ce soir et aussi qu’il s’était parfumĂ©. Des nuĂ©es de bigarade orange mĂȘlĂ©es de fleurs de fruit de la passion exubĂ©rante embaumaient d’ailleurs l’intĂ©rieur de son auto.

Soudain il s’arrĂȘta Ă  un feu rouge. Il en profita pour saisir d’une main son smartphone qui se trouvait sur son siĂšge de passager. Tout en gardant un regard attentif vers le feu, il composa d’une main le numĂ©ro de son meilleur ami et pianota sur son Ă©cran, semblant lui envoyer un message.

Au mĂȘme moment, au deuxiĂšme Ă©tage d’une chambre d’hĂŽtel Ă©clairĂ©e par deux petites chaleureuses lampes de chaque cĂŽtĂ© d’un grand lit, un smartphone se mit Ă  vibrer en s’éclairant et en Ă©mettant une toute petite sonnerie. Le tĂ©lĂ©phone se trouvait sur une des tables de nuit prĂšs du lit ; sur ce petit meuble en bois, s’y trouvaient une boĂźte de prĂ©servatifs mais aussi des mouchoirs et du gel lubrifiant, comme si que toutes les choses avaient Ă©tĂ© prĂ©parĂ©es d’avance.

AussitĂŽt, des pas prĂ©cipitĂ©s qui venaient d’une salle de bain prĂ©alablement embaumĂ©e de parfum de cĂšdre et de lys blanc dĂ©boulĂšrent presque en catastrophe en accourant vers le tĂ©lĂ©phone portable. C’était un jeune CorĂ©en qui venait Ă  l’instant de faire irruption dans la piĂšce : c’était Jungkook. Comme il savait qu’il attendait justement la venue de Taehyung cette nuit, lui aussi s’était fait relativement beau et coquet : il portait une belle chemise mauve trĂšs claire Ă  longues manches qui recouvrait un jean noir peau de pĂȘche mais cependant moulant, mettant en valeur son postĂ©rieur relativement parfait. Contrairement Ă  son amant, Jungkook, en plus d’avoir deux ans de moins que lui – donc vingt ans – avait une couleur de peau relativement claire Ă  la couleur de l’ivoire ; de grands yeux arrondi marquĂ©s du sceau asiatique par quelques brides naturelles Ă©taient d’un pruneau gourmand et Ă©tincelaient comme des perles sous un crayon noir trĂšs discret ; un nez fin dĂ©coulait sur une bouche fine et d’un rose doux et pastel, laissant imaginer un petit air enfantin et adorable. Ses cheveux Ă©taient cependant teintĂ©s d’un noir d’encre et trĂšs lĂ©gĂšrement ondulĂ©s de chaque cĂŽtĂ© de son visage de poupon. Lui aussi portait quelques bijoux Ă  ses mains, ses poignets et son cou, tandis qu’une petite boucle nacrĂ©e de style perle blanche de culture embellissait un cĂŽtĂ© d’oreille dĂ©jĂ  percĂ©e de nombreux petits anneaux.

NĂ©anmoins, en dĂ©pit de cet aspect relativement soignĂ© et ravissant, ce fut avec une main fĂ©brile qu’il pianota sur son smartphone ; le jeune homme semblait relativement nerveux et stressĂ©. Il y avait un message sur son tĂ©lĂ©phone. Il consulta la boĂźte de messagerie et tomba sur ceci : « J’arrive dans quelques secondes. Taehyung. ». Un petit sourire de lapin qui laissait dĂ©couvrir des dents blanches alignĂ©es illumina aussitĂŽt son visage... C’était Taehyung, cet homme dont il Ă©tait Ă©perdument amoureux et avec qui il sortait depuis une semaine. Cependant, bien qu’il se sentait heureux rien qu’à l’idĂ©e de le recevoir dans cette chambre d’hĂŽtel, Jungkook se sentait Ă©galement nerveux, fĂ©brile... mĂȘme angoissĂ©. S’il Ă©taient amenĂ©s Ă  se voir cette nuit dans cette chambre d’hĂŽtel, c’était pour faire l’amour et pas pour jouer aux cartes ou aux scrabble toute la nuit... Et c’était cela qu’il redoutait, bien qu’il Ă©tait excitĂ© et trĂšs heureux Ă  l’idĂ©e de passer Ă  l’acte avec lui et donc de franchir le premier pas de l’amour...

Il redĂ©posa son tĂ©lĂ©phone sur la petite commode, et tout en passant plusieurs fois les mains dans ses belles boucles d’un Ă©bĂšne luisant, il fit les cents pas dans la piĂšce et se mit Ă  se ronger les doigts.

Mais Ă  peine avait-il pris connaissance de ce message sur son tĂ©lĂ©phone qu’il fut soudain alertĂ© par trois petits coups secs sur la porte d’entrĂ©e ! ExcitĂ© et en mĂȘme temps le cƓur envahi d’une vague de trac, il se chuchota tout bas pour lui-mĂȘme :

_Oh ! mince ! le voilĂ  ! il est lĂ ...

Jungkook avait une voix relativement fine et claire, trĂšs belle et mĂ©lodieuse, mĂȘme dans les moments oĂč il se sentait stressĂ©. Il repassa nerveusement sa main dans ses cheveux, et, courant une toute derniĂšre fois vers la salle de bains qui Ă©tait restĂ©e allumĂ©e, il s’examina une ultime fois devant la glace, comme si qu’il voulait s’assurer qu’il Ă©tait parfait et qu’il Ă©tait assez beau et prĂ©sentable. Comme il traĂźnassait devant le miroir, deux nouveaux petits coups frappĂšrent Ă  la porte. TĂ©tanisĂ© Ă  prĂ©sent, il se dĂ©cida enfin Ă  quitter la salle d’eau et, aprĂšs avoir pris soin d’éteindre la lumiĂšre, il se hĂąta vers l’entrĂ©e de son hĂŽtel en criant :

_...Voilà ! voilà !... J’arrive !

Et, aprÚs un franc soupir, comme pour se donner du courage et aussi un dernier coup de main dans la chevelure, il déverrouilla enfin la porte et ouvrit.

Il trouva aussitĂŽt debout devant lui Kim Taehyung. Celui-ci se trouvait devant le seuil tout vĂȘtu de noir avec sur son Ă©paule un petit sac Ă  dos qu’il portait. Il lui souriait et semblait trĂšs heureux de le voir ; un sourire magnifique qui laissait dĂ©couvrir une jolie dentition blanche bien alignĂ©e et relativement carrĂ©e illuminait son visage d’ange. Jungkook se sentit immĂ©diatement envoĂ»tĂ© par une senteur de parfum fruitĂ© autour de lui. Son amant Ă©tait embaumĂ© de parfum, celui qu’il connaissait par cƓur et qu’il avait pour douce habitude de mettre.

NĂ©anmoins, ce sourire aussi tendre Ă©tait-il, le mit Ă  l’aise et dissipa quelque peu ses craintes et ses apprĂ©hensions, car autant lui se sentait stressĂ©, autant Tae ne le semblait pas du tout et au contraire ! il paraissait relativement serein.

Il s’approcha de lui et lui murmura, amoureux :

_Bonsoir bébé.

A l’inverse de Jungkook, Taehyung avait une voix grave et profonde, une voix remarquablement douce et sensuelle. AprĂšs l’avoir saluĂ©, tous deux s’échangĂšrent un doux smack. Ce fut toujours un plaisir pour Jungkook quand son amant lui faisait des bisous, sa bouche Ă©tait relativement douce et son lĂ©ger rouge Ă  lĂšvres qu’il portait avait un petit goĂ»t de cerise et de fraise mĂ©langĂ©e.

_Bonsoir, bébé... lui murmura le plus jeune un peu transit.

Puis, il le fit entrer dans la chambre, aimable :

_...Vas-y, entre Hyung.

L’invitĂ© entra donc dans la chambre. Pendant que son amant Ă©tait en train de refermer posĂ©ment la porte en prenant soin de la verrouiller, l’arrivant ne put s’empĂȘcher de balayer les recoins de la chambre de ses yeux rĂȘveurs et fascinĂ©s Ă  la fois : la piĂšce Ă©tait relativement spacieuse et aussi confortable, propre, moderne. Les murs d’un belge foncĂ© Ă©taient dĂ©corĂ©s de quelques beaux tableaux qui reprĂ©sentaient des Ɠuvres d’art abstraites ; le plancher Ă©tait recouvert de parquet cirĂ© et brillant ; une belle baie vitrĂ©e Ă  demi voilĂ©e par des rideaux d’un orange crĂšme ornĂ©s de divers motifs de fleurs donnait sur la ville illuminĂ©e et les immeubles. Il y avait un grand Ă©cran plat soutenu par une Ă©tagĂšre en face du lit... Quant au lit, il Ă©tait grand et recouvert d’une housse satinĂ©e assortie aux rideaux, mise en valeur de chaque cĂŽtĂ© par deux petites lampes de chevet qui diffusaient une lumiĂšre douce et tamisĂ©e aux reflets bleutĂ©s. Il y avait un petit bureau, une chaise, une petite commode lĂ  encore relativement design et moderne... Bref, l’endroit Ă©tait tout simplement chaleureux et simple, confortable tout simplement.

Jungkook lui présenta la chaise en lui proposant, accueillant :

_...Tu peux poser tes affaires là, sur cette chaise... Ou bien dans la salle de bains si tu préfÚres.

Taehyung, tout en gardant un joli petit sourire devant le décor, posa finalement son sac sur la chaise en minimisant :

_Ne t’inquiùte pas... La chaise ça ira trùs bien, c’est bon...

Et, le regardant, il lui justifia :

_...Je n’ai pas amenĂ© grand chose, tu sais, juste le strict nĂ©cessaire pour la nuit : mes effets de toilette, mon pyjama, mes vĂȘtements de rechange pour le lendemain...

Et, faisant quelques pas dans la piùce, il constata d’un air admiratif :

_...Dis donc, elle est trĂšs mignonne la chambre que tu nous as rĂ©servĂ©e, Kooki... c’est design, c’est super confortable.

Jungkook s’approcha de lui et lui suggĂ©ra encore, avec cependant un sourire nerveux :

_Euh... tu as chaud ? tu veux peut-ĂȘtre que j’ouvre la baie vitrĂ©e ?... Ou sinon, tu peux poser ta veste sur le dossier de la chaise, hein ?

Taehyung se tourna vers lui et l’observa quelques courts instants : son bien-aimĂ© avait inexorablement l’air stressĂ©, nerveux, bien qu’il pĂ»t ressentir en mĂȘme temps une profonde joie qui bouillonnait en lui, une impatience, une euphorie hors du commun. L’aĂźnĂ©, sans le quitter du regard, lui sourit doucement et, tout en retirant doucement sa longue veste noire, il lui dit :

_Pas besoin d’ouvrir la fenĂȘtre, c’est bon, ça ira. Je vais enlever ma veste et la poser sur le dossier de la chaise.

Jungkook l’observa d’un Ɠil tendre et ingĂ©nu : le corps de son amant qui se dĂ©robait sous cette belle chemise blanche, cette cravate noire et ce beau pantalon Ă  pinces noir lui allaient Ă  ravir et faisaient ressortir Ă  merveille les courbes parfaites et majestueuses de son corps. Tae Ă©tait tout simplement Ă©poustouflant.

Tandis qu’il posait son paletot noir sur l’appui du palanquin, le cadet s’approcha timidement de lui et lui demanda, lĂ  encore avec une abnĂ©gation sans pareille, toutefois voilĂ©e d’apprĂ©hension :

_Euh... Tu as déjà dßné au fait ? Si tu voulais, je pouvais te proposer un truc à grignoter ? à boire ?

Mais Taehyung lui fit face avec un tendre sourire, et, posant soudain ses belles mains de pianiste sur ses épaules, il lui répondit sur un octave plus bas :

_Non, merci... J’ai dĂ©jĂ  dĂźnĂ©... et toi ?

Jungkook se troubla d’émotion : la voix naturellement douce de Taehyung Ă©tait Ă  prĂ©sent plus basse, plus suave aussi et son sourire comme des plus caressants...Devant cette attitude qui ressemblait fort au langage de l’amour, le cƓur du plus jeune se mit Ă  battre fort soudain... rien que son regard, son attitude lui donnait le vertige, le dĂ©stabilisait lui donnait envie... envie de se donner Ă  lui... de l’aimer plus qu’il ne l’aimait dĂ©jĂ ...

_ Moi aussi... je... j’ai dĂ©jĂ  dĂźnĂ©... lui rĂ©pondit-il enfin.

Mais, d’un ton encore plus bas et plus soyeux, il approcha doucement son visage du sien et lui murmura :

_Et le dessert ? Tu l’as dĂ©jĂ  pris ?

A nouveau son cƓur fit un tour et son plaisir dĂ©cupla : Taehyung faisait sans doute allusion Ă  une Ă©ventuelle coucherie ? Mais il n’eut le temps de rĂ©pondre Ă  sa question que dĂ©jĂ  l’aĂźnĂ© fit bourgeonner un tendre petit bĂ©cot sur sa bouche... Un bĂ©cot si doux, si tendre, mais qui en disait long... les lĂšvres incroyablement douces de Tae le plongĂšrent immĂ©diatement dans un Ă©tat d’euphorie... Rien qu’à ce baiser pourtant si duveteux et si discret, il eut envie d’aller plus loin avec lui. Ils se regardĂšrent quelques instants dans les yeux et Jungkook, Ă  la fois excitĂ© et tĂ©tanisĂ©, lui balbutia tout bas :

_Non... Mais... mais si tu veux, on peut le prendre ensemble... ce dessert.

Cependant Taehyung, trĂšs attentif Ă  son Ă©tat d’apprĂ©hension, se mit Ă  caresser doucement sa joue veloutĂ©e ; le jeune homme aux cheveux ondulĂ©s laissa un infime soupir de joie Ă  peine perceptible s’échapper de sa poitrine en baissant les yeux sans effort : la main de son amant Ă©tait si douce ! ses gestes si dĂ©licats et attentionnĂ©s !... Sans le quitter de son regard affectueux, Tae lui murmura :

_Tu en as envie ?

Jungkook releva ses jolis yeux vers lui et lui avoua d’une voix Ă©moustillĂ©e de bonheur et troublĂ©e Ă  la fois :

_Oui... Oui je... j’ai envie de toi... Je... j’en meure d’envie depuis la premiùre fois que je t’aie vu... et là encore ce soir...

Mais trĂšs vite, il rebaissa les yeux et lui confessa, confus :

_...Ce qu’il y a c’est que...

Mais il s’interrompit tout court, n’osant en dĂ©voiler davantage. Son amant toucha doucement son menton et le fit lentement orienter vers lui, en insistant d’une voix angĂ©lique :

_Que quoi ?...Qu’est-ce qu’il y a, Kooki ?

Jungkook, mis en confiance par le regard de son aĂźnĂ© qui Ă©tait dĂ©pourvu de jugement, prit une profonde aspiration et quelque peu rassurĂ©, il lui avoua d’une seule traite, honteux :

_Je... je n’ai jamais couchĂ© avec un homme... je suis encore puceau... Je... je ne m’y connais pas du tout lĂ -dedans...

Sous le regard attentif et comprĂ©hensif de son meilleur ami, Jungkook s’éloigna de lui en se dirigeant lentement vers le grand lit et, les mains dans les poches, la tĂȘte baissĂ©e, il lui livra encore :

_...Je... MĂȘme si j’ai envie je... j’ai un peu peur... peur que ça fasse mal... j’ai peur de ne pas ĂȘtre Ă  la hauteur de ce que je vois dans les films pornos et...

Mais son amant s’approcha vivement de lui, et, animĂ© d’un sourire gorgĂ© de tendresse, il reposa doucement ses mains sur ses Ă©paules et l’interrompit Ă  mi-voix :

_Hey... Hey, Kooki... Ne t’angoisse pas comme ça... on ne va pas tourner un film X... On va simplement se dire je t’aime avec nos corps... on va juste s’aimer... qu’est-ce que tu vas t’imaginer ?...

Et là, d’un geste tendre, il saisit son visage de poupon entre ses grandes mains en le caressant de maniùre soigneuse et ajouta d’une voix toujours mielleuse :

_...Ce que tu vois dans les films pornos ce n’est pas la rĂ©alitĂ©, c’est du cinĂ©ma... il n’y a pas d’amour dans ces choses lĂ ... ce sont des trucs qui dĂ©forment l’image de l’amour... Dans la vraie vie, ce n’est pas comme ça que ça se passe...

Et, avec un petit sourire accompagnĂ© d’un doux bĂ©cot sur son front, il le rassura encore :

_...Et puis tu sais, on n’est pas obligĂ©s de faire ça lĂ , ce soir... On peut trĂšs bien regarder la tĂ©lĂ© et juste dormir ensemble... Si tu ne te sens pas prĂȘt, je ne t’y oblige pas, Kooki... ne t’inquiĂšte pas, ça ne va pas me frustrer.

Mais Jungkook, ressentant bien trop l’envie de lui qui le taraudait refusa en lui suppliant presque :

_Non... Non... je suis prĂȘt Hyung... je suis prĂȘt... J’ai trĂšs envie...

Et là, il posa doucement ses mains sur son torse recouvert de sa belle chemise blanche, et, convoitant ses lÚvres aussi désirables que le reste de son corps, il lui chuchota, fébrile :

_...Je crois que... c’est le moment... Je ne pourrai pas attendre plus longtemps... c’est ce soir ou jamais...

Et, avec passion et douceur Ă  la fois, il fit graver un long smack sur les lĂšvres. Taehyung qui gardait toujours son visage entre ses mains et dont il retraçait doucement les contour avec ses pouces, se sentit agrĂ©ablement envoĂ»tĂ© par ce baiser. Il regarda avec attention les lĂšvres et les yeux de son partenaire, et Ă  son tour, il lui imprima un tendre baiser... puis un autre encore... puis un troisiĂšme... A chacun de ces bĂ©cots, leurs souffles devinrent courts... l’envie grimpait, le dĂ©sir Ă©tait lĂ , bien prĂ©sent entre eux. Le chĂątain le fixa quelques instants dans les yeux en maintenant tendrement son visage entre ses belles mains et lui chuchota :

_D’accord... si tu en as envie, il suffit juste de te rassurer. Tout va bien se passer, je serai trùs doux.

_Tu l’as dĂ©jĂ  fait ? Lui chuchota le plus jeune.

_Oui, ne t’en fais pas, je sais comment faire, le tranquillisa-t-il tout bas.

_Et tu es actif ou passif ? s’inquiĂ©ta Kook d’une voix chuchotĂ©e.

_Actif...

Mais il rectifia, rassurant :

_... Mais si tu prĂ©fĂšres, je peux aussi ĂȘtre l’inverse... c’est comme tu veux.

_Non, non, trancha tout bas Jungkook, je prĂ©fĂšre me laisser faire, je prĂ©fĂšre ĂȘtre passif... je prĂ©fĂšre te laisser faire.

Et lĂ , animĂ© d’amour, Jungkook approcha Ă  nouveau son visage du sien, ses lĂšvres touchĂšrent celles de son amant. Ce dernier qui regardait cette bouche affamĂ©e et dĂ©sirable Ă  la fois, qui avait si faim de lui, effleura lui aussi ses lĂšvres en les caressant... Puis, un nouveau bĂ©cot fleurit entre eux... Puis aprĂšs un autre regard amoureux Ă©changĂ©, ils inclinĂšrent le visage et leurs bouches se fusionnĂšrent dans un tendre et langoureux baiser... Leurs souffles tiĂšdes se mĂ©langĂšrent avec dĂ©lice, de mĂȘme que leurs odeurs corporelles et leurs parfums... leurs lĂšvres douces et sucrĂ©es s’entremĂȘlĂšrent avec la plus exquise des douceurs et leurs langues s’unirent tendrement en se caressant mutuellement. Les yeux clos de bonheur, ils se prirent doucement dans les bras... Jungkook noua ses mains Ă  la nuque du chĂątain et ce dernier l’entoura de ses bras en caressant tout doucement son dos et ses cheveux bouclĂ©s... Jungkook se sentit comme apaisĂ©, rassurĂ© par cet acte de tendresse, comme enfermĂ© avec lui dans une sphĂšre d’amour, une bulle protectrice... Le fait mĂȘme de sentir son amant s’y prendre avec tant de bienveillance lui fit ressentir comme un sentiment de sĂ©curitĂ©, comme si qu’à prĂ©sent, il n’aurait rien Ă  craindre, comme si que Tae le protĂ©geait en l’enveloppant ainsi de ses bras. Il se sentit si bien... si paisible...

Puis soudain, Taehyung qui continuait ainsi Ă  l’embrasser avec la plus pure des tendresses, le fit basculer tout doucement sur le grand lit en le faisant allonger dĂ©licatement avec lui. Tae avait l’avantage sur lui, Kook le savait, il le ressentait, c’était lui qui guidait la danse. Aussi, il avait de l’assurance, il semblait avoir relativement confiance en lui et savoir ce qu’il faisait... et cette aisance qui marquait le pas rassura le plus jeune.

Tout en imprimant sur sa bouche de sensuels baisers, Tae resta allongĂ© tout prĂšs de lui qui se trouvait dĂ©sormais allongĂ© sur le dos, puis, d’une main voluptueuse, il se mit Ă  caresser sa joue, comme si qu’il voulait encore le tranquilliser... Puis, avec cette mĂȘme lenteur dans les gestes, il fit descendre sa jolie main vers son cou, cajola son torse haletant Ă  travers sa chemise violette, puis, un Ă  un, de maniĂšre douce et habile, il se mit Ă  dĂ©boutonner son vĂȘtement... Au fait mĂȘme de se sentir dĂ©shabillĂ© par cette main, Jungkook haleta davantage et ses soupirs de joie sifflĂšrent entre les baisers qu’ils se donnaient.

Une fois qu’il eut ouvert doucement sa chemise, Taehyung cessa d’embrasser son compagnon et leva la tĂȘte en admirant son joli torse musclĂ© et Ă  la couleur crĂ©meuse qui se dĂ©robait Ă  lui.

_Tu es magnifique... lui chuchota-t-il avec admiration.

Puis, plongeant Ă  nouveau ses yeux dans les siens, il lui chuchota avec tendresse :

_...Tu es beau... ton corps est magnifique.

Puis, rivant encore son regard vers son corps Ă  demi nu, il se mit Ă  le caresser doucement de sa main effilĂ©e. A ces caresses si tendres sur son torse, le cadet referma les yeux, touchĂ© : la main de son amant Ă©tait tellement veloutĂ©e ! ses gestes si affectueux !... NĂ©anmoins, bien que Taehyung prenait tout son temps et ne prĂ©cipitaient pas les choses, les choses avançaient mine de rien, et malgrĂ© tout, Jungkook se sentit Ă  nouveau envahi de nervositĂ©. Tae le remarqua : il comprit que son amant avait trĂšs envie de lui en dĂ©pit de sa peur... Aussi ne tenta-t-il pas d’apaiser davantage ses craintes ?

_Je ne te forcerai pas à faire des choses que tu ne veux pas. Je ne te ferai pas mal, je te le promets... je vais prendre tout mon temps...on a tout notre temps, on a toute la nuit pour s’aimer... on va y aller tout en douceur... Je ne ferai que ce que tu voudras..., lui chuchota-t-il bienveillant.

_Je te fais confiance... fais de moi tout ce que tu voudras, lui rectifia Jungkook, envoûté.

_Tout ce que je voudrai ?

_ Tout...

Jungkook, ensorcelé par les cajoleries soyeuses de son ami sur sa poitrine nue et mis en confiance par ses paroles débonnaires, referma les yeux de volupté et lui chuchota :

_ ...Aime moi...prend-moi... je suis Ă  toi...

A peine venait-il de lui susurrer ces mots qu’il sentit Ă  nouveau les lĂšvres douces et dĂ©licieuses de son ami caresser tendrement les siennes et les embrasser langoureusement. Le cadet, complĂštement envoĂ»tĂ© par ces baisers et tout autant haletant que son amant, noua ses bras autour de ses Ă©paules et se laissa ainsi embrasser sur la bouche.

Mais trĂšs vite il se sentit se noyer dans une exaltation troublante... Il sentit la main de son amant ramper lentement sur son abdomen et se mettre Ă  descendre... puis descendre encore plus bas avec voluptĂ©... Et plus sa main dĂ©valait les pentes de son ventre, plus son cƓur devenait fou.

Soudain sa main aventuriĂšre heurta sa ceinture, la faisant stopper dans son parcours Ă©rotique... Mais sans se dĂ©courager et de maniĂšre trĂšs habile et audacieuse Ă  la fois, ses doigts se mirent Ă  dĂ©grafer sa ceinture de plusieurs crans, puis se mettre Ă  dĂ©boutonner le jean; puis, aprĂšs avoir fait descendre la fermeture Ă©clair, ils se glissĂšrent agilement Ă  l’intĂ©rieur de son vĂȘtement en s’y cachant... aprĂšs quoi, ils s’y Ă©ternisĂšrent sensuellement. Jungkook garda les yeux clos et, cessant d’embrasser son amant sur la bouche, il laissa Ă©chapper une douce plainte en virant son visage sur le cĂŽtĂ© :

_ ... Oui... tout ce que tu voudras... Ooooooh je t’aime... ta main... c’est bon comme ça... oui comme ça... lui soupira-t-il tout bas, exaltĂ©.

Un radieux sourire d’allĂ©gresse se dessina sur les lĂšvres fines de Jungkook, faisant apparaĂźtre son familier sourire de lapin tendre et adorable. Taehyung lui sourit avec amour et, tout en gardant sa main secrĂštement et tendrement enfouie Ă  l’intĂ©rieur de son jean, il se mit Ă  embrasser trĂšs tendrement sa joue, puis fit descendre lentement sa bouche dans le creux de son cou. Au contact du doux clapotement de ses lĂšvres chaudes et de sa langue voluptueuse qui chatouillaient doucement le creux de son cou, Jungkook frĂ©mit de bonheur en souriant et se mit d’une main Ă  cajoler ses cheveux bruns et soyeux de son partenaire avec tendresse...cette zone de son corps Ă©tait davantage sensible et rĂ©active. Tae, trĂšs attentif Ă  ses rĂ©actions, ne put s’empĂȘcher de le regarder en l’embrassant ainsi: Jungkook Ă©tait si beau quand le plaisir transfigurait son visage... aussi, il rebaissa les yeux et insista avec douceur, s’éternisa sur cette zone trĂšs sensible qu’était son cou... Il voulut avant tout le contenter, lui procurer du plaisir, l’aimer tout simplement... lui dire “JE T’AIME” avec sa bouche, sa langue et ses mains. De maniĂšre presque instinctive, le plus jeune, complĂštement ensorcelĂ© d’euphorie, se mit Ă  dĂ©nouer de maniĂšre Ă  la fois tendre et fĂ©brile la cravate de son amant en la dĂ©faisant, puis, Ă  son tour, il se mit Ă  dĂ©boutonner sa ravissante chemise blanche... Celle-ci lĂ©gĂšrement entrouverte, laissa dĂ©couvrir partiellement un torse un peu musclĂ© Ă  la couleur du miel et embellie d’une chaine en argent. Jungkook lui chuchota encore, enfiĂ©vrĂ©, les yeux clos de bonheur :

_...Oooooh Hyung... tu es tellement doux... j’aime comme ça... Oooooh Tae... c’est si bon... je t’aime... je t’aime tant.

Puis lentement, la bouche chaude et adorable de Kim Taehyung quitta son cou pour longer doucement ses clavicules... puis ses pectoraux, tandis que dans le jean de Jungkook entrouvert, sa main travaillait toujours inlassablement Ă  le combler de dĂ©lices de la maniĂšre la plus douce et la plus respectueuse qui existe... Comme fou de plaisir et les yeux clos de joie, Jungkook se laissa faire tandis que de mĂ©lodieux soupirs d’allĂ©gresse s’échappaient de ses entrailles... Tae Ă©tait relativement doux... Il prenait tout son temps... rien ne pressait... il n’y avait pas d’agitation... pas de brutalitĂ© ni de violence, ni d’impatience ou de fugacitĂ©... Au creux des bras de Tae, tout n’était que douceur, amour et tendresse... Kook lui faisait entiĂšrement confiance... Il savait qu’entre ses bras il ne pourrait que goĂ»ter Ă  l’amour et qu’il ne serait pas déçu... que Taehyung l’aimait plus que tout avant mĂȘme de le dĂ©sirer physiquement.

Tout en continuant d’embrasser tendrement son torse nu couleur crĂšme et relativement musclĂ©, Tae retira un bref instant sa “main exploratrice” du jean noir de son amant, et fit descendre lentement le vĂȘtement velours, laissant dĂ©couvrir le bas du corps de Kook qui s’y trouvait allongĂ©... seul un slip blanc recouvrait dĂ©sormais son trĂ©sor tant recherchĂ© ! Mais Ă  peine sortie, la belle et grande main de Taehyung se reposa aussitĂŽt sur son sous-vĂȘtement en lycra et d’une allure lente et rĂ©guliĂšre sa main se mit Ă  dessiner des tracĂ©s Ă  son entre-jambes, de tendres caresses, quelques doux va-et-vient, faisant arracher Ă  notre novice des petits soupirs de joie.

Jungkook, lui, relativement fĂ©brile et contaminĂ© par cette ardeur qui le consumait avec douceur, acheva d’ouvrir la belle chemise de son amant, puis, il allongea son bras en se mettant Ă  caresser frĂ©nĂ©tiquement ses fesses Ă  travers le tissu doux de son pantalon noir Ă  pince... Puis, peu Ă  peu, il glissa Ă  son tour, sa main claire sur son vĂȘtement sombre et la fit pivoter vers l’avant pour venir s’aventurer jusqu’à son entre-jambes... venant toucher et caresser son membre viril qu’il pouvait d’avance sentir du bout de ses doigts et l’imaginer aussi raidi de bonheur que le sien ! A ces caresses que lui procuraient son apprenti Ă  travers le tissu de son linge, un touchant et long soupir s’échappa des entrailles de Tae, ses yeux se fermĂšrent un bref instant avec dĂ©lice, tandis que sa joue s’écroula doucement sur le torse nu de son amant, de mĂȘme tandis que simultanĂ©ment, sa « belle main travailleuse » se figea durant quelques instants sur le slip de son partenaire. Sa respiration, dĂ©jĂ  courte, venait de s’accĂ©lĂ©rer Ă  son tour, son souffle chaud caressait sans arrĂȘt la poitrine ferme et musclĂ©e de Jungkook.

_ Ooooooh Kook... je t’aime... tu es tendre, lui chuchota-t-il tout bas, le souffle court.

Tout autant haletant, tout autant ensorcelĂ©, Tae continua cependant ce qu’il avait commencĂ©... Sa main qui s’était arrĂȘtĂ©e un bref instant reprit doucement sa noble petite tache avec ce mĂȘme rythme lent et suave Ă  l’extĂ©rieur du slip de son partenaire.

Puis, tout en le stimulant ainsi doucement sur son sous-vĂȘtement, il se remit Ă  embrasser son torse nu, poursuivant son dĂ©licieux pĂ©riple ; sa bouche s’arrĂȘta soudain prĂšs de ses petits tĂ©tons ; ceux-ci Ă©taient roses et gonflĂ©s, aplatis Ă  cause de la chaleur et se surĂ©levaient de joie Ă  chacun des quelques soupirs. Tae regarda celui de droite et avec une douceur immuable, il se mit Ă  le titiller du bout de sa langue. Kook rouvrit les yeux et le regarda en gloussant tout bas de plaisir. Notre beau chĂątain, tout en gardant sa main qui sur sa culotte s’acharnait toujours avec ce tendre Ă©picurisme Ă  lui faire du bien, leva les yeux vers lui tout en continuant Ă  chatouiller doucement son petit bouton qui avait durci et qui s’était rĂ©trĂ©ci.

_ Ooooh... aaaaah... c’est sensible ici, gloussa Kook tout bas, euphorique.

Tae lui esquissa un joli sourire sans le quitter du regard et lui chuchota, amusé :

_Je continue ?

_Oui... Continue... soupira l’autre.

Et lĂ , tout en gardant le contact visuel avec lui, il passa sa grande langue rose et toute brillante sur son tĂ©ton minuscule et se mit Ă  le lĂ©cher tendrement en effectuant des lents mouvements circulaires... Puis trĂšs vite, ses lĂšvres d’un framboise exquis accompagnĂšrent ce mouvement doux de sa langue et se mirent Ă  l’embrasser, le siroter avec cette mĂȘme douceur. Notre jeune novice aux cheveux encre de Chine, envoĂ»tĂ©, referma les yeux sans effort et, tout en frĂŽlant les cheveux de soie de son amant avec sa main, il lui chuchota tout bas :

_ Ooooooh Hyung... j’aime ta langue... elle est tellement douce... continue comme ça... continue...

Tout Ă  coup, Taehyung, tout en s’attardant avec amour et dĂ©lectation sur ce mĂȘme tĂ©ton, fit Ă  nouveau remonter sa « main travailleuse » qui se trouvait sur la culotte de notre novice – cette main sertie de deux jolies bagues en argent – main si douce et bienveillante - et la fit ramper tendrement vers son bas ventre... Cette main allait-elle dĂ©laisser son noble petit travail visant Ă  procurer du plaisir au plus intime de son amant ? Oui... Mais pas pour longtemps ! Ayant peine dĂ©laissĂ© le slip, cette mĂȘme main se mit Ă  faire descendre le sous-vĂȘtement blanc en synthĂ©tique d’un geste agile et lent Ă  la fois, laissant peu Ă  peu dĂ©couvrir le trĂ©sor exquis et intime de cet homme qui se dĂ©voilait sous une belle toison noire et lisse, avec en son centre, son beau et majestueux phallus d’un rosĂ© pastel qui se dressait d’avance, tout heureux et tout fier de se sentir si chĂ©ri.

En sentant et en voyant ainsi son amant le dĂ©shabiller lentement, Jungkook rouvrit les yeux en redressant lĂ©gĂšrement sa tĂȘte... en dĂ©pit du fait qu’il aimait cet homme et qu’il avait envie de lui, la honte le crispa malgrĂ© tout... Bien que cela faisait une semaine qu’il sortait avec Taehyung, ce fut bien la toute premiĂšre fois qu’il se montrerait Ă  nu devant lui...

Soudain son regard quelque peu pudique et empourprĂ© de timiditĂ© croisa celui de l’aĂźnĂ©. Celui-ci cependant ne parut aucunement gĂȘnĂ© ni confus... Kook sentait qu’il avait de l’expĂ©rience, cela s’en ressentait tant dans son regard que dans ses gestes... cette impudeur le rassura. Aussi, comme si qu’il sentait la pruderie retenir Jungkook, il lui sourit avec douceur et, avec son autre belle main, il cajola adorablement sa joue rougie en lui chuchotant :

_ N’aie pas honte devant moi... laisse-toi regarder...

Jungkook, un peu apaisĂ©, retint toutefois son souffle, toujours un petit peu gĂȘnĂ©. Tae, tout en achevant de lui retirer doucement sa culotte en le faisant rejoindre avec le jean, brisa un bref instant le contact visuel avec lui et riva ses jolis yeux chocolat vers son membre viril Ă©levĂ© vers lui et qui ne demandait qu’à ĂȘtre choyĂ© encore et encore ! Comme pour le tranquilliser davantage, il le regarda Ă  nouveau dans les yeux et lui chuchota :

_ ...Tu es magnifique... tu es si beau...

Comme il remarquait que Jungkook semblait encore un peu tendu, il se redressa vers lui et, approchant Ă  nouveau ses lĂšvres des siennes, il fit germer sur elles un doux bĂ©cot. Puis, il posa doucement sa main sur son torse haletant en l’incitant Ă  se rallonger tout en lui chuchotant tout bas :

_...Rallonge-toi... dĂ©tends-toi... n’aie pas peur de me laisser te regarder...

_ Mais Tae, lui balbutia Jungkook excitĂ© et honteux Ă  la fois, mon corps il est... il n’est pas aussi beau que le tien... il... il... il...

Mais Taehyung l’interrompit par un sourire gorgĂ© de tendresse et lui chuchota tout bas :

_ Chuuuuuuuuuuut... ton corps est parfait... ne crains rien.

Et lĂ , dans un Ă©lan tendre vouĂ© Ă  l’apaiser, il se remit Ă  caresser soigneusement son visage et l’embrassa Ă  nouveau sur la bouche, tandis que son autre main « exploratrice » continuait de le dĂ©vĂȘtir lentement, laissant Ă  prĂ©sent dĂ©couvrir ses cuisses blanches et musclĂ©es... puis ses genoux. Notre beau Tae, tout en continuant de lui imprimer des baisers sensuels sur sa bouche, dĂ©ploya un bras et fit soulever dĂ©licatement les jambes de son partenaire en les faisant flĂ©chir... AussitĂŽt, son slip et son jean qui recouvraient encore partiellement ses jambes, s’affaissĂšrent et glissĂšrent jusqu’à ses chevilles. Sentant Ă  prĂ©sent qu’il se trouvait complĂštement dĂ©vĂȘtu, Kook s’enleva lui-mĂȘme ses chaussures noires Ă  l’aide de ses pieds... Ses souliers tombĂšrent aussitĂŽt de chaque cĂŽtĂ© du lit avec un doux fracas. Seules des chaussettes noires recouvraient ses pieds Ă  prĂ©sent.

Notre novice Ă  l’amour rebascula sa tĂȘte sans force sur l’oreiller en refermant les yeux, se laissant faire... se laissant regarder... se laissant dĂ©couvrir, manger et dĂ©vorer des yeux... Il avait confiance en Tae... Tae Ă©tait doux, tendre, rassurant... Il savait qu’il l’aimait de tout son cƓur et qu’il ne serait pas déçu en voyant son corps Ă  nu devant lui. CalmĂ© Ă  prĂ©sent, il se laissa embrasser tendrement sur la bouche, confiant, les yeux clos en nouant Ă  nouveau ses bras Ă  sa nuque.

Mais pour Kook qui se trouvait dĂ©jĂ  en appĂ©tit devant tous ces gestes, ce ne fut que le dĂ©but des rĂ©jouissances ! Taehyung, le sentant plus en confiance Ă  prĂ©sent, se dĂ©cida Ă  reprendre sa douce exploration... celle qu’il avait commencĂ©...

Le cadet garda ses yeux fermĂ©s de joie et sentit la bouche de son amant se remettre Ă  descendre lentement sur sa joue... puis longer son cou... puis se remettre Ă  chatouiller doucement encore et encore ses tĂ©tons avec sa langue chaude et Ă©picurienne... Presqu’en mĂȘme temps, il sentit sa main « exploratrice » - cette mĂȘme main « bosseuse » et fouineuse - remonter lascivement et lentement le long de sa cuisse, la caresser, l’effleurer de ses doigts doux et habiles... cette main, toute proche de l’épicentre de ses joies intimes Ă  prĂ©sent, allait-elle s’aventurer dans cette magnifique forĂȘt de plaisir ?...mais non... Pas encore ! Tae voulut le faire languir... tarauder de plaisir et se faire davantage dĂ©sirer... sa main qui s’était mise Ă  cajoler avec affection son entre-cuisse, ne fit que contourner cette vallĂ©e merveilleuse oĂč s’y trouvait le trĂ©sor... un trĂ©sor qui, dĂ©jĂ  dressĂ© d’avance, tremblait et palpitait dĂ©jĂ  si fort de bonheur Ă  l’idĂ©e d’ĂȘtre explorĂ© !... Une fois que sa belle main aventuriĂšre fut parvenue jusqu’à son ventre, elle redescendit et rampa avec tendresse sur son bas-ventre... caressa avec sensualitĂ© son nombril en effectuant des petits mouvements circulaires... puis se balada Ă  nouveau en s’enfonçant lentement dans sa toison sombre, cette forĂȘt, cette vallĂ©e merveilleuse tout prĂšs de l’épicentre de ses plus grandes joies. A nouveau, le plus jeune laissa Ă©chapper un petit soupir de bonheur et sa cage thoracique se remit Ă  se soulever avec quelque frĂ©nĂ©sie...

Mais subitement, les choses s’accĂ©lĂ©rĂšrent... bien que notre aĂźnĂ© prenait tout son temps et faisait tout avec amour, Kook sentit ses lĂšvres chaudes et humides accompagnĂ©es de sa langue sensuelle descendre elles aussi le long de ses cĂŽtes... puis sur son ventre... son nombril... SimultanĂ©ment, il put percevoir ses doigts longs et fins caresser avec une dĂ©licatesse infinie ses prĂ©cieuses bourses. A ces caresses si suaves, notre apprenti sexuel se cambra de bonheur en laissant un soupir s’échapper de ses entrailles.

_ Oooooh Hyung... tu es si doux... soupira-il tout bas, j’aime comme ça... continue...

Tout Ă  coup, il sentit ses joues douces et ses cheveux soyeux effleurer son entre-cuisses... Il leva doucement la tĂȘte, tout embrumĂ© d’euphorie et le regard suant de dĂ©sir : A prĂ©sent, il pouvait apercevoir le visage de son amant entre ses jambes flĂ©chies. Ce dernier, amoureux et consciencieux, doux et appliquĂ© tout Ă  la fois, l’observait... Il voulait sans doute s’assurer que Jungkook apprĂ©ciait ce qu’il lui offrait... Son regard se riva vers son entre-jambes et, tout en continuant Ă  caresser avec une douceur touchante ses prĂ©cieuses boules gorgĂ©s de semence de vie avec une main, son autre main empoigna soudain son membre viril avec douceur et le stimula dans de lents va-et-vient. Jungkook tout excitĂ© en sentant son membre tendrement emprisonnĂ© dans sa main douce, laissa retomber sa tĂȘte sur le coussin, tandis que ses mains se crispĂšrent doucement sur les draps. Le souffle court, les yeux clos, il lui chuchota, enivrĂ© et tout languissant :

_...Hyung... je t’aime... je t’aime tant...Ooooooh ta main...

Mais soudain, un doux gĂ©missement de bonheur sortit sans force de ses entrailles et spontanĂ©ment, ses jambes s’écartĂšrent... Le jeune homme agrĂ©ablement surpris, frĂ©mit d’allĂ©gresse : la bouche chaude et la langue voluptueuse de Taehyung se mettait Ă  prĂ©sent Ă  embrasser tendrement ses testicules, tandis que sa main « travailleuse » continuait de masser son pĂ©nis avec cette mĂȘme douceur... Presque simultanĂ©ment, il sentit son autre main s’aventurer vers son entre-cuisse et la cajoler longuement... puis tantĂŽt la faisait couler timidement vers sa joue de fesse ronde et musclĂ©e.

Notre jeune novice, complĂštement ensorcelĂ© par ses mains douces et agiles qui le faisaient tressaillir de joie en parcourant ces zones rĂ©actives de son corps, et par cette langue tendre et ces lĂšvres douces qui continuaient Ă  caresser, lĂ©cher chatouiller et embrasser ses prĂ©cieuses bourses avec une douceur immuable, haleta de plus en plus... Il ne fut habitĂ© que d’une seule envie Ă  prĂ©sent : que Tae englobe son sexe de ses lĂšvres soyeuses... Palpitant, fiĂ©vreux de dĂ©sir, il remua doucement le visage rougi de plaisir et lui supplia :

_...Taehyung... reviens... reviens... embrasse-moi... embrasse-moi...

Taehyung le regarda et un doux sourire enjoliva ses traits dĂ©jĂ  si adorables. Il se plut Ă  regarder son amant que le plaisir transfigurait de toute beautĂ©... Il Ă©tait si beau Ă  regarder... et en mĂȘme temps, cette impatience qu’il avait Ă  le rĂ©clamer, Ă  languir de lui, Ă  languir de sa bouche, l’excita agrĂ©ablement. AccĂ©derait-il Ă  sa requĂȘte ? Ă  ce puissant dĂ©sir qu’il rĂ©clamait de lui et qui le torturait presque ?

Tae ne voulut pas le faire attendre plus... Aussi, il accepta... Mais lĂ  encore en prenant tout son temps sans rien prĂ©cipiter ! Tout en gardant avec lui le contact visuel, il abandonna ses bourses toutes gonflĂ©s – bijoux si doux, si prĂ©cieux et fragiles Ă  la fois humidifiĂ©s de ses baisers – et approcha sa bouche de son prĂ©puce tout autant saillant et que sa main maintenait toujours ; il ouvrit les lĂšvres et se mit Ă  lĂ©cher son gland tout doucement en passant sa grande langue dessus... Puis il longea tout son sexe de haut en bas, puis sur les cĂŽtĂ©s. Jungkook laissa Ă©chapper un nouveau soupir de joie, tandis que ses mains se crispĂšrent un peu plus fort sur les draps... il se retint d’émettre un gĂ©missement plus fort... sans doute par pudeur... Il plissa les yeux en se retenant, tandis que son corps vibra d’émotion : sa langue Ă©tait d’une douceur incomparable... ses mouvements si suaves et si sensuels Ă  la fois...

Tae qui l’observait d’un Ɠil trùs attentif, lui murmura, rassurant :

_ Ne te retiens pas... LĂąche-toi.

Mais le cadet qui continuait à plisser les yeux lui gémit tout bas :

_ Je ne veux pas faire trop de bruit... j’aurai trop honte qu’on m’entende.

Mais Taehyung qui continuait à siroter tendrement son membre viril dans sa main, lui démentit, toujours tranquillisant :

_ Ne t’en fais pas... la grande majoritĂ© des clients d’hĂŽtel font ce qu’on fait... ne te retiens pas.

Afin de l’encourager Ă  lĂącher prise et de dĂ©cupler son plaisir, Taehyung joignit ses lĂšvres roses et pulpeuses Ă  sa langue, les accompagnant ainsi dans ses sensuelles allĂ©es et venues, tandis que de temps en temps, quelques bĂ©cots clapotĂšrent avec douceur sur la peau Ă©tonnamment douce de son membre chaud et bouillonnant de bonheur. A nouveau, Jungkook se cambra de plaisir en se retenant de gĂ©mir... Il lui susurra, essoufflĂ© :

_ Vas-y... ooooooh vas-y... j’en peux plus... je deviens fou...prend-le dans ta bouche... je voudrai que tu me mange tout cru...

Taehyung ne put s’empĂȘcher de sourire encore en continuant de longer lentement son membre de chair de ses lĂšvres et de sa langue : faire languir Jungkook lui fut un spectacle plaisant. Avec dĂ©licatesse, son autre main qui effleurait toujours avec douceur son entre-cuisse et sa joue de fesse, vint trouver Ă  nouveau refuge vers ses testicules et s’y attarda avec une dĂ©licatesse sans appel, tandis que ses lĂšvres roses se mirent soudain Ă  englober son sexe qu’il tenait... Au contact de son pĂ©nis dans sa bouche chaude et en mĂȘme temps de sa langue voluptueuse qui le cajolait avec amour, Jungkook ne put se retenir cette fois... Son amant lui fit trop de bien Ă  cet instant prĂ©cis... les sensations lui furent beaucoup trop intenses... son cƓur se dilata d’émotion... Un long et touchant gĂ©missement s’extirpa de sa poitrine tandis que ses mains mouates se crispĂšrent sur le drap qu’il tenait avec frĂ©nĂ©sie. Sur le coup il eut honte... son visage Ă©tait Ă©carlate de confusion... Il regarda vite la rĂ©action de son amant qui s’employait toujours Ă  faire glisser doucement et trĂšs tendrement ses lĂšvres et sa langue sur son pĂ©nis. Il lui chuchota, tiraillĂ© entre la gĂȘne et le plaisir :

_ J’ai honte... j’ai trop honte... mais j’y peux rien... c’est trop bon... tes... trùs lùvres et... et ta langue me rendent fou.

Entre deux baisers, son amant expérimenté le rassura et lui chuchota en lui souriant avec amour :

_Ça ne fait rien... ne lutte pas... Ne te retiens pas... laisse-toi dĂ©vorer... laisse-toi manger et savourer... Laisse-toi aller...

Le cadet, rassurĂ© par ce regard d’amour et sans impudeur, referma doucement les yeux en virant son visage sur le cĂŽtĂ©, le souffle court, et malgrĂ© lui, des gĂ©missements fusĂšrent de ses entrailles sans qu’il ne puisse contrĂŽler quoi que ce soit, baiser oral aprĂšs baiser oral. Son amant qui de sa bouche persĂ©vĂ©rait Ă  le contenter en embrassant, lĂ©chant, suçant et sirotant doucement son sucre d’orge et en effectuant en mĂȘme temps des respectueux et longs va-et-vient avec sa main qui l’empoignait toujours, lui chuchota, rassurant :

_ ...Là... Voilà... Laisse-toi aller comme ça... tu vois que c’est bon de se laisser aller...

Et lĂ , tout en continuant ainsi sa caresse buccale avec application et douceur et en le massant en mĂȘme temps avec soin, son autre main fouineuse en attendant s’attarda longuement Ă  chatouiller ses grosses perles de vie davantage enflĂ©es et toutes douces. Ce contact particuliĂšrement doux de ses doigts soyeux sur la peau dĂ©licate de ses bourses fit Ă  notre novice de l’effet. Tout en virant doucement sa tĂȘte par cĂŽtĂ© comme ivre, il lui gĂ©mit :

_ Oooooh Hyung... ta main... Ta main est douce...ta bouche est douce... c’est tellement bon... je suis bien... je voudrai que tu ne t’arrĂȘtes jamais...

EncouragĂ©, Tae continua ainsi Ă  lui embrasser le sexe en y allant avec un peu plus de franchise sans toutefois perdre de son habiletĂ©. En effet, bien que ses allĂ©es et venues Ă©taient un peu plus accentuĂ©es, ce fut avec la tendresse la plus pure, la douceur la plus exquise, la sensualitĂ© la plus troublante qu’il continua Ă  le lĂ©cher et Ă  le siroter, tandis que sa main aventuriĂšre caressa encore et encore ses boules de progĂ©niture avec dĂ©licatesse...

Mais soudain, les mĂȘmes doigts de cette main qui affectionnait avec tant d’amour ses bijoux sensibles, se dĂ©porta lentement en descendant plus bas... plus bas encore... et s’arrĂȘtĂšrent devant un tout petit cratĂšre... un petit cratĂšre fermĂ© qui renfermait, on s’en doute, un sentier perdu qui conduirait nos deux jeunes amants Ă  un volcan de plaisir qui les attendait au bout. Les doigts longs et fins de Tae effleurĂšrent doucement ce petit orifice... Au contact de ses doigts veloutĂ©s qui caressaient pourtant tout doucement le rebord de son anus, Jungkook se redressa Ă  nouveau, semblant un peu crispĂ© tandis que ses cuisses se refermĂšrent un peu. La main de son amant venait Ă  l’instant d’accĂ©der Ă  une partie trĂšs intime de son corps d’homme... Encore plus secrĂšte que son sexe.

Tae, semblant d’avance rĂ©ceptif Ă  son Ă©tat qui avait changĂ©, Ă  sa crispation, le regarda en continuant Ă  caresser tout son membre de sa bouche et de sa langue... Puis, d’arrĂȘtant un bref instant, il lui chuchota, avec un rassurant petit sourire :

_N’aie pas peur... je ne te ferai aucun mal... dĂ©tends-toi...

Sans briser le contact visuel avec lui, il se saisit d’un geste vif d’un petit tube de lubrifiant qui se trouvait sur la table de nuit et sans dĂ©boucher la crĂšme, il le garda prĂšs de lui. Etant donnĂ© comment tournaient les choses, tous deux en auraient certainement besoin.

Là, sans aucune brusquerie dans les mains, il écarta légÚrement ses cuisses devant lui en les effleurant tendrement et lui chuchota encore, rassurant :

_ ...Ne crains rien... Laisse-toi faire... je ne te ferai pas mal Kook...fais-moi confiance.

Et lĂ , il porta son index et son majeure Ă  sa bouche et se les lĂ©cha en les lubrifiant de sa salive, puis, Ă  nouveau, il concentra toute son attention vers ce petit cratĂšre, en continuant lentement son exploration. Il se mit Ă  l’effleurer tout doucement de ses doigts prĂ©alablement humidifiĂ©s. Jungkook, Ă  l’affut de nouvelles sensations, toujours un peu tendu d’apprĂ©hension, referma tout Ă  coup les yeux, tandis qu’un nouveau soupir de plaisir s’échappa de son torse. Ces caresses, aussi infimes Ă©taient-elles, aussi douces et agrĂ©ables furent-elles !...

En le voyant soupirer Ă  nouveau de bonheur, l’aĂźnĂ©, encouragĂ©, continua Ă  caresser ainsi le rebord de son petit orifice avec toujours voluptĂ© cependant... Non, il ne fallut rien prĂ©cipiter... pour Jungkook c’était sa premiĂšre fois... Il fallait que Jungkook passe un moment merveilleux avec lui et que cette premiĂšre fois avec lui reste gravĂ©e dans sa mĂ©moire comme un des moments les plus magiques de sa vie... Il prit donc tout son temps... avec amour... Il reprit dĂ©licatement son pĂ©nis dans sa bouche en se remettant Ă  l’embrasser tendrement et caressa en mĂȘme temps le bord de son anus avec cette mĂȘme et voluptueuse insistance.

Soudain, aprĂšs quelques douces embrassades sur son membre viril rĂ©joui de plaisir et tout humide que son autre main tenait toujours en exerçant doucement quelques lents va-et-vient, notre expert le retira doucement sa bouche, et, tout en le lĂ©chant une ultime fois, il fit couler Ă  nouveau sa grande langue vers ses jolies boules de vie, les sirota et les lĂ©cha avec amour et respect... Au contact de sa langue Ă  cet endroit si sensible de son corps, de longues plaintes s’échappĂšrent encore des entrailles de son partenaire et, comblĂ© de dĂ©lice, il Ă©carta davantage les cuisses.

Mais le doux pĂ©riple de sa langue ne s’arrĂȘta pas lĂ ... Elle se mit tout Ă  coup Ă  descendre Ă  son tour... descendre plus bas... et rejoindre ses doigts qui se concentraient toujours sur ce mĂȘme petit cratĂšre... Avec sensualitĂ© et douceur, sa langue effleura ce mĂȘme orifice. A cela, un frisson de plaisir s’empara du cadet, et, tout en gardant les yeux fermĂ©s, il lui soupira :

_ Oooooh Hyung... Oui, comme ça... ta langue... elle est tellement bonne...

IncitĂ© Ă  lui faire ainsi du bien, il continua Ă  chatouiller ainsi le rebord de son anus de sa langue de maniĂšre douce et sans se prĂ©cipiter... Puis, tout en continuant ainsi sa noble petite tache, il se saisit soudain de la petite fiole de lubrifiant qui se trouvait tout prĂšs de lui, et s’enduisit discrĂštement le bout des doigts avec... tout en effectuant cette petite prĂ©paration primordiale, il prit soin d’enduire en mĂȘme temps son petit trou qui venait de s’entrouvrir de plaisir et en versa Ă  l’intĂ©rieur. Tae s’y prit avec tant de dĂ©licatesse que Jungkook ne s’en rendit mĂȘme pas compte... il Ă©tait envoĂ»tĂ© par sa langue qui le rendait fou...

Mais trĂšs vite, il finit par se rendre compte que quelque chose Ă©tait en train de se passer... il perçut soudain un doigt entrer tout doucement Ă  l’entrĂ©e de son orifice. Il cessa de soupirer de bonheur et se crispa instinctivement en regardant son amant. Ce dernier, se rendant compte de son Ă©tat de tension, n’osa aller plus loin et l’observa.

_Tu as peur ? lui demanda-t-il tout bas.

_Un peu, lui avoua le cadet essoufflé.

_Tu as mal ? je te fais mal ? insista-t-il, doux.

_ Non... C’est juste que... ça me fait un peu... bizarre. Lui chuchota Jungkook confus.

_ Tu es sĂ»r que tu veux toujours te laisser faire ? tu ne prĂ©fĂšres pas ĂȘtre actif plutĂŽt que moi ? lui demanda encore tout bas son amant.

Mais Jungkook lui répondit malgré tout :

_ Non... Non... Je prĂ©fĂšre ĂȘtre passif... Je prĂ©fĂšre comme ça.

Il vit Tae lui dresser un beau et rassurant petit sourire. Il voyait toujours son visage d’ange entre ses jambes un peu tremblantes. Aussi, il se sentit davantage rassurĂ© et adouci par ce regard... C’était un regard d’amour avant tout, un regard tendre... DĂšs cet instant, il sut que jamais Taehyung ne le traumatiserait ou lui ferait du mal. Ce regard animĂ© de tendresse l’apaisa. Il le tranquillisa d’une voix trĂšs douce :

_Ne t’en fais pas... On va y aller tout en douceur... d’accord ?... Je vais juste faire entrer un doigt... Ne crains rien, j’ai dĂ©jĂ  bien graissĂ© avec du lubrifiant et aussi ma salive... ça ne te fera pas mal...

Et, le regardant d’un air attentionnĂ©, il insista encore :

_...Tu veux que j’essaie ?

_Oui... oui je veux bien... j’en ai envie, lui soupira le cadet avec encore un peu d’apprĂ©hension.

_D’accord... lui chuchota son amant.

Et là, il continua lentement le doux petit périple de son index dans la cavité de son anus... Le sentant encore un peu crispé, il lui chuchota :

_...Là... détend-toi... détends-toi... respire profondément et ferme les yeux...fais-moi confiance... tout va trÚs bien se passer...

Jungkook, tranquillisĂ© par ses paroles si douces, referma doucement les yeux et se mit Ă  respirer profondĂ©ment. Tae l’encouragea encore tout bas, rassurant :

_...Voilà... c’est bien... comme ça... laisse-toi faire... laisse-toi faire...

A mesure que Tae continuait la progression de son index, il sentit son ami se dĂ©tendre davantage... Tout en rajoutant discrĂštement du lubrifiant et sans le quitter des yeux, il joignit doucement son majeure Ă  son autre doigt... Jungkook bien qu’étant devenu silencieux Ă  prĂ©sent, Ă©tait relativement dĂ©tendu. Il ne dit rien, garda les yeux clos et se laissa faire tranquillement... Il ne semblait pas avoir mal visiblement. Taehyung l’encouragea encore tout bas :

_...Voilà... tu vois ?... Ça glisse tout seul...

Soudain, ses doigts Ă  prĂ©sent bien enfoncĂ©s, s’arrĂȘtĂšrent contre une petite bosse molle dans son rectum... A ce toucher particuliĂšrement sensible, Jungkook rouvrit les yeux et un souffle de surprise sortit de sa poitrine. Il semblait quelque peu affolĂ© et en mĂȘme temps agrĂ©ablement surpris. Cependant, la peur de l’inconnu le fit se crisper et il lui demanda tout bas :

_C’est quoi ça ?... Qu’est-ce que c’est ?

Mais devant la panique de son amant, Taehyung le rassura par un tendre sourire et lui chuchota :

_Chuuuuuuuut... n’aie pas peur... C’est ta prostate.

_Tu ne vas pas la faire mal, hein ? paniqua encore le plus jeune tout bas.

_Non... le tranquillisa l’autre, je vais juste la caresser tout doucement... ne crains rien... laisse-toi faire...

Et comme il remarquait que son amant était encore quelque peu crispé, il lui chuchota encore tout bas, doux et bienveillant:

_...Chutchutchutchutchut... là... détends-toi... tout va bien... laisse-toi faire...

CalmĂ© rien que par le son de sa voix, Kook laissa Ă©chapper un soupir en tĂąchant de se dĂ©tendre. D’un geste trĂšs doux, Tae se mit Ă  caresser la zone sensible de ses doigts. A ces caresses relativement douces et dĂ©pourvues de sauvagerie ou de brutalitĂ©, notre novice Ă  l’amour referma Ă  nouveau les yeux et de touchants gĂ©missements s’arrachĂšrent de ses entrailles... Ces cuisses qui venaient de se crisper d’inquiĂ©tude se relĂąchĂšrent aussitĂŽt et s’écartĂšrent Ă  nouveau devant son amant. Celui-ci conserva son beau sourire et lui chuchota encore :

_...VoilĂ ... laisse-toi faire... laisse-toi faire... ne rĂ©siste pas... laisse-moi te caresser de l’intĂ©rieur... tu vas aimer...

ExcitĂ© et davantage mis en confiance par ces paroles de rĂ©confort, Jungkook vira son visage sur le cĂŽtĂ© avec nonchalance et continua Ă  prendre du plaisir au fil des douces caresses... Mais tout Ă  coup, son plaisir dĂ©cupla et sans s’y attendre, une nouvelle plainte s’échappa de son Ăąme... La langue de son amant se remettait Ă  lĂ©cher le rebord de son petit cratĂšre dĂ©sormais ouvert. Au contact de sa langue si tendre et de ces caresses qui au plus profond de son ĂȘtre le transportaient de bien-ĂȘtre, il lui soupira, les yeux clos de bonheur en remuant le visage :

_Ooooooh oui... c’est bon comme ça... j’aime comme ça... Oooooh ça me fait du bien... continue encore.

Soudain aprÚs ces quelques longues minutes euphorisantes, il rouvrit les yeux et lui gémit encore :

_Hyung... s’il te plaüt... s’il te plaüt... prend-moi... prend-moi... j’ai envie... j’ai envie... prend-moi...

Devant ces plaintes qui signaient une brusque accĂ©lĂ©ration des choses, devant son impatience, Taehyung retira sa bouche de son orifice et se redressa. Tout en gardant tendrement ses doigts enfouis dans sa cavitĂ© rectale qui le cajolaient toujours doucement, il se mit Ă  enlever d’une main fĂ©brile sa chemise blanche prĂ©alablement dĂ©boutonnĂ©e sur lui, laissant dĂ©couvrir complĂštement son torse nu Ă  la couleur cannelle: La vue de Jungkook qui le dĂ©sirait avec cette douce impatience et qui suait d’envie lui devint intenable Ă  prĂ©sent... Il avait dĂ©sormais envie de concrĂ©tiser son amour avec lui... L’ardeur de son partenaire qui l’avait dĂ©jĂ  contaminĂ©, l’enflamma davantage.

Sans briser le contact visuel avec lui, il retira lentement et trĂšs dĂ©licatement ses doigts lubrifiĂ©es de son anus, sans le faire mal... Puis, il se saisit d’un prĂ©servatif qui traĂźnait sur la commode et dĂ©boucha l’étuis. AprĂšs avoir laissĂ© tomber par terre ses sandales noires d’un geste rapide, il dĂ©grafa aussitĂŽt son pantalon, fit descendre la fermeture Ă©clair, puis fit lestement couler son pantalon ainsi que son slip noir en lycra, laissant dĂ©couvrir son arme majestueuse et puissante Ă  la couleur du miel et qui d’avance Ă©tait au garde Ă  vous. En voyant devant lui le corps de son partenaire suer de dĂ©sir en se tortillant doucement et en se mettant Ă  se caresser lui-mĂȘme sa propre arme virile, Tae, le souffle court, se hĂąta d’enfiler sa protection: Jungkook avait Ă  prĂ©sent l’air d’une chatte en chaleur qui dansait pour attirer l’attention d’un mĂąle sur elle. Puis, aprĂšs avoir mis en un clin d’Ɠil sa protection en latex, il se saisit du tube de lubrifiant et s’en tartina gĂ©nĂ©reusement le prĂ©servatif avec. Jungkook qui le regardait faire ainsi, brĂ»la d’impatience et lui gĂ©mit encore tout bas :

_Hyung... prend-moi... prend-moi, s’il te plaüt...viens... viens... Ooooooh viens...

L’aĂźnĂ©, aprĂšs avoir fait glisser totalement son pantalon et son sous-vĂȘtement sur le lit, se rapprocha de Jungkook; avec un tendre empressement, il se mit Ă  lui retirer sa chemise mauve sur lui dĂ©jĂ  grande ouverte qui Ă©tait restĂ©e sur lui; le cadet, lui, s’était virĂ© sur le flanc droit Ă  prĂ©sent et Ă©tait toujours en train de se masturber. Tae s’allongea juste derriĂšre lui, la tĂȘte soutenue par deux gros coussins, et, tout en achevant d’îter doucement le reste de chemise qui traĂźnait encore sur son partenaire, il lui chuchota, bienveillant :

_ Je suis lĂ  maintenant... je suis lĂ ... je viens...

Kook se laissa dĂ©shabiller par son amant et bientĂŽt, il eut la joie profonde de sentir contre son dos nu, la tiĂ©deur douce et rassurante du torse de Taehyung. Il referma aussitĂŽt les yeux de bonheur... Ce contact peau Ă  peau lui procura un bien-ĂȘtre fou ! Tae le prit doucement contre ses bras chauds et rĂ©confortants, tandis qu’une jambe nue se plia et se posa posĂ©ment contre sa hanche blanche. Tout en le gardant tendrement serrĂ© contre lui, il posa avec tendresse sa joue tout contre la sienne et lui chuchota :

_...VoilĂ ... tu es prĂȘt ? je peux y aller ?

Mais en dĂ©pit de tout et malgrĂ© son excitation qui avait effleurĂ© le paroxysme, Jungkook se sentit un peu nerveux Ă  nouveau, comme si qu’il apprĂ©hendait l’acte qui se rapprochait Ă  grands pas pour lui. Il le regarda, quelque peu essoufflĂ© et lui chuchota, fĂ©brile :

_ Je... j’ai trùs envie mais... j’ai peur que... que ça me fasse mal.

Taehyung le regarda attentivement quelques courts instants : dans les yeux bridĂ©s et marron foncĂ© de son amant y pĂ©tillaient un dĂ©sir profond de lui qui empourprait sa peau neigeuse d’un rose vermeille, et en mĂȘme temps un nuage d’apprĂ©hension voilait le tout... Jungkook observa l’aĂźnĂ© : ses yeux chocolat en amande et lĂ©gĂšrement bridĂ©s scintillaient d’un amour incommensurable, d’une assurance et d’un rĂ©confort sans frontiĂšre... Ce regard le calma une fois de plus. Tae lui chuchota, tendre :

_N’aie pas peur... Fais-moi confiance... ça se passera trùs bien... Je vais y aller tout en douceur... ça se fera en douceur et tu aimeras...

LĂ , tout en se mettant Ă  caresser doucement ses fesses il prĂ©senta son membre viril prĂ©alablement recouvert d’un prĂ©servatif bien graissĂ© Ă  l’entrĂ©e de la porte... La fameuse porte de son intimitĂ©... Puis, il se mit Ă  caresser tendrement sa joue veloutĂ©e contre la sienne en lui chuchotant dans son oreille :

_...tout va trÚs bien se passer... tu as juste à te laisser faire et à te détendre entre mes bras...

Et, tout en commençant Ă  le pĂ©nĂ©trer avec une douceur immuable, il entoura Jungkook de ses bras avec tendresse, tandis que dĂ©jĂ  de doux baisers s’imprimĂšrent sur son oreille... En commençant Ă  le pĂ©nĂ©trer, de touchants et longs soupirs s’emparĂšrent Ă  prĂ©sent de Kim Taehyung et il ferma les yeux de dĂ©lice en soupirant dans l’oreille de son partenaire :

_Oooooh... c’est si bon comme ça, Kook... Oooooh je t’aime... je t’aime tellement...

EmportĂ© dans son plaisir, il se remit Ă  embrasser son oreille. Au doux clapotement de ses baisers voluptueux et langoureux contre son ouĂŻe, Jungkook referma doucement les yeux et un doux soupir s’échappa de son torse... SimultanĂ©ment, Taehyung, rĂ©ceptif Ă  son Ă©tat, trĂšs attentionnĂ© Ă  lui, le regarda et fit converger sa main le long de son torse clair et musclĂ©, puis la fit ramper tendrement vers son abdomen, pour se glisser Ă  nouveau vers son membre viril, toujours tendu, bien qu’ayant lĂ©gĂšrement perdu de sa vigueur – l’apprĂ©hension sans doute – Tae le savait – aussi, ne voulut-il pas le tranquilliser davantage ? Cependant, Jungkook se sentait un peu tendu malgrĂ© tout... Il bloqua soudain en faisant une petite moue, comme si qu’il fut pris de crainte et de douleur Ă  la fois.

_ Tu as mal ? lui chuchota l’aĂźnĂ© inquiet.

_Un peu, oui, s’inquiĂ©ta le plus jeune.

_C’est normal, c’est ta premiùre fois... Ne t’inquiùte pas, je vais rentrer au fur et à mesure, le temps que ton orifice s’adapte, je vais faire des pauses, ne t’en fais pas...on a tout notre temps... le rassura-t-il tout bas.

Et lĂ , il s’engagea doucement, en essayant de rentrer... dĂ©licatement... millimĂštre par millimĂštre... son partenaire laissa Ă©chapper un petit soupir de douleur en faisant Ă  nouveau la moue. Tae, trĂšs attentif Ă  ses rĂ©actions, le regarda et lui chuchota:

_...ça fait mal ?...

Jungkook sans rien rĂ©pondre, affirma de la tĂȘte en conservant sa grimace. Mais son amant, sans se dĂ©courager, embrassa tendrement sa joue et l’aida Ă  se dĂ©tendre en s’arrĂȘtant:

_...D’accord... d’accord... j’arrĂȘte, je ne bouge plus... d’accord... lĂ ...respire... respire...

Le cadet reprit son souffle sous les encouragements de son bien-aimĂ©. Ce dernier lĂącha un bref instant son pĂ©nis qu’il tenait et se mit Ă  caresser tendrement son torse. Il embrassa sa joue et lui demanda tout bas:

_...ça va ? je peux continuer ?... Ne t’inquiùte pas, j’y vais tout doucement...

Jungkook affirma de la tĂȘte, plus calme. Son partenaire essaya Ă  nouveau de rentrer - lĂ  encore sans brusquerie - Le novice Ă  l’amour se laissa pĂ©nĂ©trer... Mais quand cela lui devint trop douloureux, son partenaire expĂ©rimentĂ©, s’arrĂȘta Ă  nouveau en lui chuchotant:

_...Ok...Ok... on fait une pause... respire et souffle...

Jungkook, tel un Ă©lĂšve disciplinĂ©, souffla pour se dĂ©tendre. Tae l’encouragea, bienveillant:

_...VoilĂ ...

Et lĂ , il se remit Ă  caresser tout doucement son torse nu en s’attardant sur ses petits tĂ©tons pour dĂ©tourner son attention de la douleur.

_...détends-toi... tout ira bien... tout va bien...Lui chuchota-t-il encore, bienveillant.

Et lĂ , tantĂŽt en entrant millimĂštre par millimĂštre, tantĂŽt en s’arrĂȘtant, juste le temps que le plus jeune prenne sa respiration, Taehyung ne cessa durant un seul instant de l’apaiser avec amour, de prendre patience. Il embrassa longuement sa joue, sa tempe, resta Ă  son Ă©coute, attentif. Alors que Jungkook grimaçait encore un peu, il lui chuchota, doux et rassurant:

_Chuuuuuuut... N’aie pas peur... laisse-toi pĂ©nĂ©trer... J’y vais en douceur... ne t’en fais pas, ça va passer aprĂšs, tu verras... au dĂ©but ça fait un peu mal mais aprĂšs ça va aller... dĂ©tends-toi et laisse-toi faire...

AprÚs un tendre baiser imprimé sur sa joue avec tendresse, puis sur sa tempe, il lui chuchota encore :

_...Ferme les yeux et respire... relĂąche l’anus...Laisse-toi aller aux sensations... apprĂ©cie... laisse-toi aimer...

LĂ , il fit glisser sa belle et grande langue framboise et brillante dans le creux de son cou et s’y Ă©ternisa en y adjoignant ses lĂšvres pour l’embrasser avec amour... A nouveau, notre cadet, envoĂ»tĂ© par ces baisers doux et Ă©picuriens qui clapotaient dans son cou, fut saisi de frissons de plaisir et son cƓur se mit Ă  palpiter plus qu’il ne battait dĂ©jĂ ... il garda les yeux clos en se cambrant contre le torse de son amant... Jungkook commençait visiblement Ă  se dĂ©tendre... la douleur commençait manifestement Ă  s’évaporer... il semblait plus en confiance et semblait avoir moins mal...Mais Tae voulu le tranquilliser encore plus ! il le fallait pour adoucir ses apprĂ©hensions et gommer la moindre trace de tension et de douleur qui gĂącherait ce moment magique entre eux !... Avec dĂ©licatesse, il saisit Ă  nouveau son glorieux phallus et dans de lents va et vient, il se remit Ă  le stimuler. Tout en lui imprimant des baisers dans le cou et en le stimulant, il continua Ă  entrer encore tout en douceur en lui... Remarquant que Jungkook gardait les yeux fermĂ©s et que de nouveaux soupirs fusaient de ses entrailles en secouant son torse, Taehyung l’encouragea de plus belle :

_...VoilĂ ... c’est bien... laisse-toi pĂ©nĂ©trer... laisse-toi caresser... laisse-toi aimer...

La voix de Taehyung Ă©tait toute soupirante de joie Ă  prĂ©sent, entrecoupĂ©e par le plaisir qui le gagnait de plus en plus lui aussi. Son souffle tiĂšde se faisait court tout contre le cou de Jungkook. Ce dernier, contaminĂ© par ce mĂȘme plaisir qui consumait son amant, se dĂ©tendit davantage en savourant ses baisers bienveillants et langoureux, ses va-et-vient sur son membre viril qui lui faisaient du bien.

Soudain, notre novice de l’amour laissa Ă©chapper une plainte de bonheur en rouvrant les yeux... ça y est... le membre de chair de son bien-aimĂ© touchait son point sensible Ă  prĂ©sent...la prostate ! le centre brĂ»lant de ses joies au plus profond de son bas-ventre... Son amant se trouvait Ă  prĂ©sent au plus profond de son ĂȘtre... ça y est... Il faisait dĂ©sormais Un avec lui... en Ă©tant au plus prĂšs de son Ăąme... son corps dans le sien pour ne faire qu’Un.

_Oooooh Kooki... gĂ©mit tendrement Tae en refermant ses yeux, c’est si bon d’ĂȘtre en toi... C’est si bon...

Et lĂ , il se mit Ă  onduler tout doucement ses hanches contre ses fesses. A la cadence lente et onctueuse de son bassin contre lui, Jungkook, enivrĂ© et heureux, referma les yeux tandis qu’un sourire radieux s’esquissa sur ses lĂšvres. A prĂ©sent la douleur avait disparue, il n’avait plus mal... Ses apprĂ©hensions et ses grimaces s’étaient dissipĂ©es, laissant place au plaisir. SimultanĂ©ment, son sexe, toujours massĂ© tendrement dans sa main retrouva toute sa vigueur et se gonfla davantage de dĂ©lices. En mĂȘme temps, il pouvait toujours percevoir les interminables baisers de son amant clapoter avec amour dans son cou, mĂȘlĂ© au bruit de sa respiration suffocante et excitante Ă  la fois.

Jungkook se sentait envoĂ»tĂ© de plaisir... EnsorcelĂ© par le membre viril de son amant qui caressait, massait, chatouillait doucement les profondeurs de son bas-ventre... Euphorique en voyant sa main masser encore doucement son pĂ©nis tout gonflĂ© de joie... aguichĂ© par sa bouche et sa langue qui s’attardaient avec amour dans le creux de son cou... Pour notre jeune novice Ă  l’amour, ce fut beaucoup d’émotions... bien trop...

Les caresses qu’il recevait de son amant Ă  l’intĂ©rieur de lui et qui, Ă  chacun des balancements lents de son bassin, le rendait un peu plus ivre de bonheur, Kook garda les yeux fermĂ©s, la bouche entrouverte, tout haletant et, tournant son visage vers celui de Taehyung, il se mit Ă  l’embrasser amoureusement sur la bouche. Tae orienta ses lĂšvres contre les siennes et les caressa intensĂ©ment, tandis que son autre main se glissa sous son cou pour soutenir et cajoler Ă  la fois son visage juvĂ©nile tout rouge de voluptĂ©.

Entre plusieurs baisers oĂč leurs lĂšvres sucrĂ©es s’entremĂȘlaient et oĂč leurs langues ne faisaient qu’une en se caressant avec tendresse, leurs odeurs suaves et corporelles se mĂ©langĂšrent, de mĂȘme que leurs souffles saccadĂ©s. Jungkook, comme ivre et transfigurĂ© de dĂ©lectation, lui balbutia tout bas, essoufflĂ© :

_Ooooh Tae... Tu es si doux... c’est si bon... je me sens si bien...

_Moi aussi bĂ©bĂ©, c’est si bon d’ĂȘtre en toi, lui chuchota son amant tout autant fiĂ©vreux en l’embrassant encore.

Soudain, les yeux de Jungkook se plissĂšrent d’allĂ©gresse et, sans force, il cessa d’embrasser son amant en relĂąchant sa tĂȘte contre lui... il lui chuchota :

_Oooooh... c’est si bon... Plus vite Hyung... plus vite... plus vite...

Taehyung accĂ©da Ă  sa requĂȘte et tout autant haletant que lui, il se mit Ă  accĂ©lĂ©rer la cadence de ses hanches et bouger plus rapidement contre lui... ses mouvements du bassin contre ses fesses se firent plus lestes... Mais pas moins doux pour autant !...Non ! il garda toute sa douceur, il ne voulut en aucun cas le faire mal ni le brutaliser... Jungkook aimait et prenait beaucoup de plaisir, ce n’était pas le moment de tout briser par un coup de reins trop violent, non.

A ces va-et-vient de plus en plus profonds, prompts et veloutĂ©s Ă  la fois, le cadet se cambra de bonheur en se plaquant davantage contre le torse de son bien-aimĂ©... le plaisir qui le caressait de l’intĂ©rieur comme de l’extĂ©rieur le rendit fou en lui faisant arracher quelques gĂ©missements d’allĂ©gresse...Tae, contaminĂ© par ses plaintes sensuelles et touchantes accĂ©lĂ©ra encore le rythme de ses reins contre lui et son souffle court se fondit dans des longs baisers qu’il imprima encore dans le creux de son cou ; simultanĂ©ment, sa main qui usait d’une inaltĂ©rable patience et habiletĂ© Ă  stimuler son pĂ©nis complĂštement dilatĂ© de bonheur se mit Ă  le masser de maniĂšre toute autant franche et preste, coordonnant ainsi avec harmonie la danse de son bassin contre lui...

Jungkook, doublement stimulĂ©, doublement caressĂ©, dĂ©sormais prisonnier de ce plaisir immuable entre les bras de son amant se sentit soudain comme brĂ»ler... tout son corps brĂ»la en se transformant en braise ardente... Oui, il se sentit comme consumĂ©, dĂ©vorĂ© par des flammes intenses de plaisir... Il eut la sensation de trĂ©passer... de mourir de joie... Allait-il mourir dans les bras de Taehyung ? si tel serait le cas, alors ça serait sans doute la plus jolie mort de sa vie... Son cƓur battit si fort au point qu’il en perforerait son torse... Sa prostate Ă  elle seule caressĂ©e par le pĂ©nis de son amant palpitait d’allĂ©gresse, comme si qu’elle exploserait... son pĂ©nis, joliment prisonnier de la main de son bien-aimĂ© allait Ă©clater lui aussi d’exaltation Ă  tout moment...

Tout en se laissant emporter par de douces plaintes, il regarda son partenaire. Ce dernier qui soupirait tout autant de bonheur, avait le visage perlant de quelques gouttes de sueur et ses pommettes mates s’étaient enflammĂ©es d’un rose ardent. Jungkook lui Ă©changea un long et tendre baiser sur les lĂšvres et lui chuchota, tout suffocant :

_Hyung... je vais mourir... je vais mourir...

Taehyung couvrit aussitît sa bouche de tendres baisers en lui balbutiant tout autant hors d’haleine :

_N’aie pas peur... Laisse-toi aller dans mes bras... laisse-toi aller...

Le plus jeune, au bord de l’extase, quitta ses lĂšvres pulpeuses et revira sa tĂȘte en arriĂšre en gĂ©missant :

_Ooooooh Hyung !... Ooooooh !... Je vais... je vais... je meurs...

Taehyung, comme pour le rassurer davantage, plaqua son autre main tremblante sur le torse haletant de son bien-aimĂ© et l’étreignit contre lui avec amour. Jungkook s’accrocha aussitĂŽt de toutes ses forces Ă  sa main et Ă  son bras, comme en signe de profonde complicitĂ©. Tae tout en plissant les yeux de joie, lui balbutia, dyspnĂ©ique:

_Moi aussi... laisse-toi mourir dans mes bras... laisse-toi mourir avec moi...

Poussé par le plaisir qui le transfigurait tout autant, il accola doucement sa joue contre la sienne, comme étant complice à son bonheur, comme faisant totalement Un avec lui, comme étant en profonde fusion.

Soudain, Jungkook, comme traversĂ© par une immense vague de bonheur se cambra de joie et son bassin se raidit...un petit cri jubilatoire s’extirpa du plus profond de son Ăąme... Son sexe et sa prostate ne formĂšrent plus qu’une seule flamme de plaisir qui le brĂ»laient avec un dĂ©lice incommensurable... Il atteignit l’extase... A coups de longs jets spasmodiques, de la semence blanchĂątre s’échappa de son pĂ©nis fou et palpitant en giclant sur les draps... et alla jusqu’à dĂ©border sur la main bienfaitrice et « travailleuse » de son bien-aimĂ©...

Mais Ă  peine Jungkook venait-il d’atteindre le point culminant du plaisir et que sa joie s’évanouit aussitĂŽt dans de longues plaintes de soulagement, juste derriĂšre lui, son tendre et bel amant le suivit et mourut presqu’en mĂȘme temps dans de mĂ©lodieux et touchants gĂ©missements d’allĂ©gresse.

Apaisé à son tour, et tout autant essoufflé que le plus jeune, il lui colla un long et doux smack sur sa bouche encore haletante en lui chuchotant tout bas, apaisé :

_Je t’aime Kooki... Je t’aime.

Jungkook lui balbutia d’une voix toute aussi dĂ©tendue et paisible :

_Je t’aime de tout mon cƓur, Hyung... Je t’aime tant.

Encore fatiguĂ©s tous les deux par cette onde de joie, ce tsunami d’allĂ©gresse qui les avaient submergĂ©s l’un et l’autre, Taehyung laissa reposer lourdement sa tĂȘte contre la sienne en caressant d’un geste tendre et machinal Ă  la fois sa chevelure noire et lĂ©gĂšrement ondulĂ©e, humide de sueur. Jungkook, complĂštement calmĂ© et comblĂ©, assouvi d’un des plaisirs les plus transcendants humains, referma doucement les yeux, Ă©puisĂ© mais heureux, bercĂ© par les cajoleries de son aĂźnĂ© dans sa chevelure. Ce dernier dĂ©posa sur sa tempe un doux et long bĂ©cot, puis reposant son visage sur le sien, il referma lui aussi les yeux sans force. Tous deux se reposĂšrent ainsi, se calmant tout doucement dans les bras l’un de l’autre, les visages rosis de joie, un sourire d’amour irradiant de leurs visages apaisĂ©s et transfigurĂ©s de bĂ©atitude.

FIN


Continue Reading
Further Recommendations

Laurence: Merci pour ce roman palpitant, captivant....vraiment il m'a permis de m'Ă©vader. J'ai apprĂ©ciĂ© chaque chapĂźtre, la romance y est, l'Ă©rotisme, le suspense, la violence...un mĂ©lange qui matche bien. Je vous encourage Ă  continuer l'Ă©criture â€ïžâ€ïžđŸ˜˜

FiU: Auch diese Geschichte hat mir sehr gut gefallen. Freu mich auf die nÀchsten Geschichten.

Agnieszka: Ok this story is hot and complicated and i like it

Annette: I like how she uses descriptive words you feel like your there. Watchung a movie. I give her 5 stars

Janice: Great read. Characters are fantastic. I hope there are more chapters to come.

laulowinski: This is a very nice story, the pace is fast but very enjoyable.I recommend this book to everyone who like spicy stories

Army gurl: I love this novel soo much

Bam.jk8338: Estuvo bien redactado y bien explicito, eso me gustĂł

burrichristine: Belle histoire d’amour ❀❀

More Recommendations

Valentina: - me ha gustado como lleva la historia es rĂĄpido pero a la vez lento, y en si no encuentro fallas graves solo leves como a veces (yo creo por error del autorrector)las palabras no coinciden con lo que estĂĄn contando. - se las recomendarĂ­a a mis amigas mĂĄs cercanas porque son las Ășnicas que conoce...

maria: I disliked that it was short wanted more of it, loved the characters they were interesting, would have loved a little more drama but all in all was a great read would definitely recommend and would read it again. Thanks for sharing your book ❀

Mer_Jeon Park💜: Hola 👋 no se ni cuantas e leĂ­do de tus historias, one shot, mĂĄs esta la voy a leer esta es mi primera vez y habrĂĄ mu has mĂĄs asĂ­ como otras que la e leĂ­do y re re re re leĂ­do porque son hermosas, genial y felicitaciones đŸ‘đŸŒ 💕 đŸ«¶đŸ’œđŸ„łđŸ€—đŸ«°đŸ‘‘đŸ’‹

2jlynn: This series gets better with each book. I am eager to continue read more about Ace. I find him very intriguing. I am also hoping that one of the ladies is less than perfect physically, yet is blessed with one of the guys who are every ladies dream. Yes, it's a book, but every reader should be abl...

LaQuiche: Amazing for this slow build up to be so satisfying! Definitely a guilty pleasure!

2jlynn: This MC series has become a favorite of mine. Yes, I will be reading it again in the near future. The action, suspense, humor, subtle sarcasm, and humor sprinkled with romance sure keeps the pages turning. Thank you so much for sharing your talents!!

About Us

Inkitt is the world’s first reader-powered publisher, providing a platform to discover hidden talents and turn them into globally successful authors. Write captivating stories, read enchanting novels, and we’ll publish the books our readers love most on our sister app, GALATEA and other formats.