Un amour par delà le temps

Chapter 9


Le lendemain, le soleil brillait dans le ciel d'hiver et réchauffait le cœur des gens de la ville de Domino qui allaient profiter de ce dimanche pour se reposer. Mais pour deux personnes en particulier, ce jour était un jour important.

Atem était debout depuis l'aube et regardait la ville se réveiller. Il pensait à cette journée qui allait se dérouler et qui pour lui était cruciale. Il allait enfin se déclarer à la personne qui lui était la plus cher et pour qui il pouvait donner sa vie. Il ferma les yeux et soupira. Son cœur battait très fort et pour la première fois de sa vie il ne se sentait pas aussi confiant et courageux qu'à l'ordinaire. Il avait pourtant affronté bien des monstres et dangers et pourtant ce qu'il s'apprêtait à faire, il le redoutait un peu. Il espérait tellement que la femme de son cœur réponde à ses sentiments. Il rouvrit les yeux et se détourna de la fenêtre en se dirigeant vers la porte de sa chambre. Il se dirigea vers la salle de bain et y pénétra. Il fit couler l'eau de la douche et s'y engouffra. Il laissa l'eau chaude couler sur lui et ferma les yeux pour se détendre quelques instants. Il les rouvrit et, reprenant un peu confiance, il se lava.

Dans la cuisine, Bakura et Marek étaient déjà dans la cuisine et préparaient le petit déjeuner. Ils entendirent l'eau couler dans la salle de bain et comprirent qu'Atem s'était levé et prenait sa douche.

« Marek ! Tu es sûr que nous devons y aller nous aussi ? Je veux dire… Tu ne crois pas qu'on devrait les laisser seul tous les deux ? » Demanda Bakura en regardant Marek.

« Ecoute ! Nous devons y aller pour voir comment ça se passe ! Et puis on sait jamais peut être qu'Atem aura besoin d'aide, car question amour je ne suis pas sûr qu'il s'y connaisse ! » Dit Marek en souriant.

« Tout de même ! Ca ne se fait pas ! Et je ne suis pas sûr qu'Atem apprécie ça ! Si jamais il nous découvre je ne donne pas cher de nos vies. » Dit Bakura un peu effrayé.

« Tant fait pas, il ne nous découvrira pas ! » Répondit Marek en mettant une main sur l'épaule de Bakura.

Ils continuèrent de préparer le petit déjeuner en silence. Après vingt minutes, ils virent venir Atem qui venait de les rejoindre dans la cuisine. Marek et Bakura se retournèrent et restèrent médusés pendant quelques minutes. Ils regardèrent Atem de la tête au pied et ne dirent rien. En effet celui-ci portait un pantalon noir qui dessinait parfaitement les courbes son corps. On pouvait déceler les muscles de ses jambes à travers le tissu. Il portait un pull-over en col roulé blanc crème qui faisait ressortir sa peau tannée et entre apercevoir une carrure plutôt bien musclée. Par-dessus le pull, ils voyaient le cartouche qui portait son nom en hiéroglyphes, ainsi que le pendentif en forme de petite pyramide qu'Anzu lui avait offert à noël. Ce qu'il portait faisait ressortir sa prestance royale et son charme magnétique. Il allait sûrement créer une émeute au parc d'attraction aujourd'hui.

« Bonjours les amis ! » Commença t'il à dire en les regardant un peu surpris « Pourrais-je savoir pourquoi vous me regardez ainsi ? » Demanda t'il.

« Hum ? Atem ce n'est rien ! Mais tu es bien habillé aujourd'hui ! » Répondit Bakura en souriant.

« Oui c'est vrai ça !! Tu vas provoquer une émeute au parc d'attraction !! Bien plus qu'au lycée ! » Surenchérit Marek en bougeant les sourcils plusieurs fois.

Atem ferma les yeux et soupira un peu.

« En tout cas si avec ça tu n'impressionnes pas Anzu et bien moi je me fais moine !! » Continua Marek en riant.

Atem et Bakura se mirent à rirent aussi et pendant quelques minutes ils essayèrent de reprendre leurs souffles. Puis redevenant sérieux, Atem les regarda et dit :

« J'espère que ça va aller aujourd'hui !! »

« T'en fais pas, je suis sûr que ça ira !! » Dit Bakura en tentant de donner du courage à son ami.

Atem le regarda et sourit. Puis ils s'installèrent à table et commencèrent le petit déjeuner. Quelques instants après Mr Haras les rejoignirent et prirent leurs petits déjeuners tranquillement. En entrant dans la pièce Mr Haras avait vu la tenue que portait son élève et avait souri. Pas de doute que le jeune homme voulait impressionner la jeune fille de son cœur et qu'il avait pris grand soin quant au choix de sa tenue. Mr Haras savait, par l'intermédiaire du père d'Anzu, qu'aujourd'hui Atem allait enfin se déclarer et que tous ses amis avaient prévus d'y aller pour les observer. Comme Bakura et Kazumi, celui-ci n'était pas franchement pour, mais il se disait que s'il y allait il pourrait peut être faire en sorte qu'ils aient un moment de répit tous les deux.

Ils finirent leurs petits déjeuners et, après avoir nettoyé, ils se rendirent au salon. Atem se positionna à la femêtre et regardait d'un air absent la ville. Les trois autres le regardèrent et comprirent son silence. Il devait canaliser toutes ses forces et énergies pour aujourd'hui. Ils décidèrent de le laisser tranquille et discutèrent tranquillement.

Pas très loin d'ici, quelqu'un d'autre s'était levé de bonne heure et attendait dix heures avec impatience et nervosité. En effet Anzu était toute aussi impatiente et nerveuse qu'Atem, car aujourd'hui était un jour important pour elle. Elle allait avouer ses sentiments au jeune homme et elle redoutait que ceux-ci ne soient pas réciproques. Pourtant elle ne reculerait pas, car même si ses sentiments n'étaient pas réciproques, elle tenait à le savoir.

Elle sortit de la chambre et se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche. Elle prit un soin extrême dans sa toilette, pour avoir le maximum de chance possible de plaire à Atem. Puis après avoir fini, elle descendit dans la cuisine et alla rejoindre ses parents et sa cousine qui était déjà là. Elle s'installa à sa place et commença à déjeuner.

« Bonjour ma chérie ! Tu as bien dormi ? » Demanda sa mère en souriant.

« Hum ! Oui maman merci ! » Répondit Anzu en souriant également.

« Tu es ravissante aujourd'hui !! » Lui dit son père.

Anzu rougit et le remercia pour le compliment.

«Mais c'est vrai ma chérie ! Pas de doute qu'Atem va te trouver délicieuse ! » Lui dit il en souriant.

Anzu rougit encore plus et baissa la tête. Même si elle était gênée par ce que son père lui avait dit, elle espérait que celui-ci ait raison.

Kazumi la regarda et sourit tendrement. Elle comprenait la gêne de sa cousine. Mais elle savait que les sentiments d'Anzu étaient réciproques et qu'à la fin de la journée Anzu et Atem seraient ensembles et heureux, si tout se passait bien. Elle soupira un peu, car elle savait que son copain et leurs amis avaient décidé de les suivre pour les espionner. Elle aussi désapprouvait un peu ce plan, mais elle décida d'y aller quand même pour aider sa cousine et le jeune homme à avoir un moment de tranquillité.

Ils continuèrent leurs petits déjeuners tranquillement en bavardant. Puis lorsqu'ils eurent finis, Mme Mazaki sortit en disant qu'elle allait rejoindre son club de théâtre pour répéter la pièce qu'ils allaient jouer d'ici trois semaines. Anzu, Kazumi et son mari lui souhaitèrent une bonne journée et se séparèrent. Mr Mazaki alla dans le salon pour lire un livre, tandis que les filles montèrent dans la chambre d'Anzu. Anzu se posa sur le rebord de sa fenêtre alors que Kazumi s'assit sur le lit, en regardant sa cousine.

« Tu penses à ton rendez vous, n'est ce pas ? » Dit elle en souriant gentiment.

Anzu se retourna et approuva en souriant un peu tristement. Kazumi n'aimait pas voir sa cousine ainsi et elle décida de la soutenir en disant :

« Ne t'inquiètes pas ! Je suis sûr que tout se passera bien ! J'ai un bon pressentiment ! »

« Si seulement tu pouvais avoir raison ! Mais j'ai un peu peur, je l'avoue ! » Dit elle en soupirant un peu et baissant la tête.

«Mais tu sais, je vais le faire quand même, que se soit réciproque ou pas ! Car je ne veux pas me mentir à moi-même et surtout pas à mon cœur. Je l'aime et je veux qu'il le sache, qu'il m'aime ou non ! » Dit elle en relevant la tête lui donnant son sourire le plus éclatant possible.

Kazumi hocha la tête en lui rendant son sourire pour approuver ce qu'elle venait d'entendre. Puis elles se mirent à discuter toutes les deux en attendant l'heure du rendez vous.

A neuf et quart, Atem se leva du rebord de la fenêtre et se rendit dans sa chambre pour aller chercher ses affaires. Il passa devant sa table de nuit et la regarda un instant. Puis il sortit du tiroir la photo et la regarda pour se donner du courage. Il ferma les yeux un instant et prit une grande inspiration pour calmer les battements de son cœur. Puis il les rouvrit et remit la photo à sa place en souriant tendrement. Il sortit de la chambre et revint dans le salon pour dire à ses amis qu'il allait partir. Ceux-ci le regardèrent et lui souhaitèrent bonne chance. Atem les remercia et se dirigea vers le vestibule pour aller mettre son long manteau noir qui sculptait son corps et lui donnait un air de gentleman. Se retournant une dernière fois, il regarda ses amis, qui s'étaient approchés de lui pour le regarder partir.

Lorsqu' Atem eut refermé la porte, Marek sourit malicieusement et se retourna vers Bakura et Mr Haras.

« Bon je crois qu'il est temps d'y aller nous aussi ! » Dit il en se dirigeant vers sa chambre.

Bakura le regarda partir en soupirant et secouant la tête. Il n'approuvait pas le plan, mais il décida d'y aller pour aider Atem et Anzu à avoir un moment de tranquillité.

Après avoir pris leurs affaires ils sortirent tous les trois et se rendirent eux aussi au parc d'attraction.

Anzu, elle aussi se prépara à partir pour son rendez vous avec Atem. Kazumi la regarda faire. Puis lorsqu 'Anzu eut fini, elle se retourna vers sa cousine pour que celle-ci lui dise ce qu'elle en pensait. Kazumi la regarda et lui sourit pour lui dire qu'elle approuvait son choix. Rassurée, Anzu regarda l'heure et pris son sac. Puis elle sortit de la chambre accompagnée de sa cousine et se dirigea vers la cuisine pour aller chercher son cœur en chocolat emballé. Elle le regarda un instant, puis le mit dans son sac. Elle sortit de la cuisine et se dirigea vers le vestibule pour mettre son manteau. Elle se retourna une dernière fois vers Kazumi et la regarda en souriant. Celle-ci lui sourit également et lui souhaita bonne chance. Puis lorsqu' Anzu fut sortit elle alla chercher ses affaires également. En sortant de sa chambre et descendant les escaliers elle vit que son oncle l'attendait au pied de l'escalier en souriant.

« Alors tu es prête Kazumi ! » Lui dit il en la regardant et en se frottant les mains.

Celle approuva et, après avoir pris ses chocolats, le suivit de derrière en secouant la tête car elle voyait bien que tout ceci amusait beaucoup son oncle.

Arrivé près de l'entrée du parc, Anzu attendait qu' Atem arrive. Son cœur battait à tout rompre. Elle était tellement plongée dans ses pensées qu'elle ne vit pas les garçons aux alentours la regarder, charmés par sa beauté et sa grâce.

Atem commençait à s'approcher du point de rendez vous et il sentait son cœur battre rapidement. Il était plongé lui aussi dans ses pensées, il n'entendait donc pas les murmures autour de lui. Puis il commença à entendre un peu plus distinctement ce qu'il se disait et comprit que les gens autour de lui, surtout les garçons, parlaient d'une beauté qui attendait à l'entrée du parc et qu'ils se demandaient qui pouvait-elle bien être. Atem, médusé, se réveilla et commença à regarder vers l'endroit où tous les garçons regardaient. Lentement il regarda et ses yeux s'agrandirent d'émerveillement. Un peu au loin se tenait la personne la plus sublime qu'il avait vue. Et cette personne n'était autre que celle qui faisait battre son cœur. D'ailleurs celui-ci se mit à battre encore plus vite, il sentit son visage rougir et une chaleur envahir son corps. En effet, Anzu portait une jupe noire qui lui arrivait juste au-dessus des genoux et qui épousait parfaitement ses formes. En haut elle portait un pull en col roulé blanc et qui, par contraste avec la couleur de sa jupe, faisait ressortir la couleur de ses yeux et illuminait son teint. Elle portait un long manteau noir qui révélait sa silhouette svelte. Décidemment elle savait toujours mettre en valeur sa prestance et son charme naturel. En fait il constata que tous les deux portaient la même tenue. Charmé il la regarda amoureusement et se perdit dans sa rêverie.

Anzu, toujours dans ses pensées, commença à entendre des murmures provenant des filles qui se tenaient aux alentours. Elle sortit de ses pensées et regarda dans la direction où tous ses regards se convergeaient. Et c'est là qu'elle le vit. Elle se mit à le détailler et à rougir. Il était fabuleux habillé ainsi et faisait ressortir sa prestance et son charme. Pas de doute, habillé ainsi Anzu voyait bien qu'il avait été pharaon, tant sa force royale se dégageait de lui. Elle était encore plus sous son charme et ne pouvait détacher son regard de cet homme.

Ils étaient tellement perdus dans leur contemplation, qu'ils ne virent pas au loin une multitude de pairs d'yeux qui les regardaient en souriant malicieusement.

« Tu vois, je te l'avais bien dis qu'habillé ainsi, il attirerait tous les regards ! » Murmura une première voix.

« Oui tu avais raison ! » Dis une autre voix.

« Eh ! Vous avez vu la façon dont ils se regardent mutuellement !! C'est trop mignon !! Ils rougissent tous les deux ! » Dit une autre voix un peu fort.

« Chut ! Tu vas nous faire repérer ! » Dit une quatrième voix qui donna un coup de poing sur le crâne de la personne qui venait de parler un peu fort.

« Eh ! Ca ne va pas ! » Dit celle-ci en donnant un coup de poing en retour. Ils commencèrent à se battre, quant une cinquième personne s'interposa.

« Bon maintenant ça suffit vous deux !! Vous voulez nous faire repérer ou quoi, espèces de gamin ! » Dit une sixième voix.

« Chut !! » Répondirent en chœur toutes les autres voix.

Sortant de leur rêverie en même temps, Atem et Anzu s'aperçurent et s'approchèrent au même moment.

« Bonjour Anzu ! » Dit Atem en souriant, qui se remettait tout juste du choc qu'il avait eut en voyant son ange aux yeux bleus.

« Bonjour Atem ! Tu vas bien ? » Dit Anzu en le regardant, toujours aussi charmée par sa beauté racée.

« Hum… Oui je vais bien ! Et toi…. Ca va ? » Dit il en la regardant tendrement dans les yeux.

Celle-ci acquiesça de la tête, perdue dans la profondeur de son regard et par cette voix de velours qui la faisait chavirer.

Ils restèrent ainsi pendant quelques instants sans bouger, appréciant la complicité et la présence de l'autre.

« On devrait… Peut être y aller…Non ? » Dirent ils tous les deux en même temps.

Surpris, ils se regardèrent puis, ils se mirent à rire légèrement, heureux comme jamais ils ne l'avaient été. Lorsque leur rire s'estompa, ils se regardèrent et se mirent à sourire tendrement. Enfin ils se mirent à bouger vers l'entrée du parc côte à côte, leurs mains se touchant presque, Atem ayant une de ses mains dans sa poche. Ils rougirent un peu en sentant ce léger contact de leurs mains s'effleurer et tous les deux souhaitaient qu'ils puissent se donner la main.

Ils entrèrent dans le parc et ne s'aperçurent donc pas que le même groupe les suivait de loin et qui souriait.

Atem et Anzu se dirigèrent vers la première attraction, qui était un jeu de tir où des petites poupées en formes de duels de monstres pouvaient être gagnées. Anzu s'arrêta devant et les regarda. Atem voyait qu'Anzu était intéressée par une, en particulier et décida d'y jouer pour la lui offrir.

« Approchez… Approchez !! Mesdames et Messieurs !! Tentez votre chance à tous les coups on gagne !! » Criait l'homme qui tenait le stand.

« Je veux bien essayer! » Dit Atem qui s'était approché de lui.

Anzu le regarda s'avancer vers le stand et le regarda.

« Ah ! Jeune homme ! Vous avez raison et je suis sûr que cette charmante personne désire avoir une de ses poupées, n'est ce pas jeune demoiselle !! » Dit il en souriant à Anzu.

« Hum oui c'est vrai mais… Atem tu n'es pas obligé de faire ça ! » Dit elle en posant une main sur son bras et le regardant.

Celui-ci la regarda longuement et tendrement. Fermant les yeux il lui dit :

« Ne t'en fais pas Anzu ça ne me déranges pas !! Et je sais que tu en veux une !! » Dit il en ouvrant les yeux et la regardant de nouveau.

Ils se fixèrent tendrement tous les deux pendant quelques instants. L'homme du stand les regarda et vit que ces deux jeunes gens éprouvaient un amour sans limite, et se mit à sourire.

« Quelle charmant couple ! Ecoutez… Si vous arrivez à toucher le centre en un coup, vous pourrez repartir avec deux poupées. Quand dites vous ? » Dit il en souriant, car il vit que les deux jeunes avaient rougis au mot « couple » et s'étaient détournés l'un de l'autre.

Atem regarda l'homme et approuva d'un sourire. Il paya le prix et prit le fusil. Il ajusta la vision du fusil à la sienne et visa la cible. L'homme regarda le jeune homme se concentrer et fut surpris de voir une telle concentration et détermination. Anzu le regardait aussi et ne fut pas surpris de le voir comme ça, car Atem était ainsi. Toujours très concentré lorsqu'il faisait quelque chose, que se soit un duel ou autre. C'est ce qu'elle aimait d'ailleurs chez lui.

Atem fixa longuement le centre et tira. La balle se logea dans le centre de la cible. Atem posa le fusil et sourit. L'homme regarda la cible puis le jeune homme et fut médusé. Ce jeune homme venait de toucher la cible en un coup et sans la moindre hésitation. Il sourit et lui dit :

« Eh bien jeune homme ! Félicitation, vous avez réussi ! Comme promis vous aurez droit à deux poupées »

Atem le remercia et se retourna vers Anzu qui le regardait en souriant.

« Bravo Atem ! Ce n'est pas pour rien que l'on t'appelle le roi des duellistes !! Et merci » Dit elle en le regardant droit dans les yeux.

Atem la regarda aussi et vit une lueur brillée dans ses yeux. Il ne savait pas ce que cette lueur pouvait signifier mais il était heureux, car son sourire était la plus belle des récompenses.

« Je t'en pris Anzu, ça m'a fais plaisir et si tu es heureuse c'est tant mieux ! »

« Eh bien jeune fille. Quelles poupées souhaitez vous avoir ? » Dit l'homme du stand.

Anzu se détourna d'Atem et regarda les petites poupées. Elle vit celles qui l'intéressait et les lui montra. L'homme les vit et alla les chercher. Puis il les tendit à Anzu et celle-ci les pris dans ses mains. Après avoir remercié et salué l'homme, Atem et Anzu s'en allèrent.

« Alors Anzu, quelles poupées as-tu prises ? » Demanda Atem en la regardant.

Anzu regarda ses poupées quelques instants et se mit à rougir un peu.

« Eh bien la première poupée, c'est la magicienne de la foi et de l'amitié, ma carte préférée » Elle commença à dire. Puis elle reprit en bafouillant un peu, rougissant, et elle s'arrêta en reprenant « La deuxième… C'est…Enfin… C'est le magicien des ténèbres !! »

Atem s'arrêta lui aussi, surpris, en entendant cela et la regarda longuement. Il vit qu'elle rougissait légèrement. Anzu avait choisi comme deuxième poupée le magicien des ténèbres, qui était sa carte préférée et maîtresse dans son jeu. Il ne pouvait pas y croire 'Anzu ! Pourquoi as-tu choisi cette poupée ?... Se pourrait il que tu m'… ' Il n'osa pas continuer sa pensée, car il ne voulait pas se faire de faux espoir. Pourtant son cœur n'arrêtait pas de lui dire qu'elle éprouvait peut être la même chose. Il la regarda amoureusement, perdu dans la beauté de ses yeux et ne pouvait détacher son regard d'elle. Anzu le regardait aussi et ils étaient si proches, comme hypnotisés. Atem commença à s'approcher d'elle en penchant sa tête vers elle. Anzu faisait de même en se haussant. Leurs lèvres n'étaient qu'à quelques centimètres. Atem pouvait sentir le doux parfum fruité d'Anzu et cela lui procura un bonheur intense. Il avait toujours adoré cette odeur, car cette fragrance lui correspondait tout à fait et l'envoûtait. Ce qui le rendait encore plus amoureux d'elle. Anzu, elle pouvait sentir le souffle chaud d'Atem sur son visage et le parfum boisé qu'il portait. Il le caractérisait tout à fait : fort et mystérieux, avec un côté exotique. Ils étaient tous les deux dans leur monde et ne prêtaient pas attention aux alentours. Leurs lèvres se touchaient presque, quand soudainement, Anzu sentit une petite main tirer sur sa jupe. Anzu et Atem se détachèrent à regret et regardèrent qui avait perturbé ce doux moment. Il s'agissait d'un petit garçon qui pleurait.

« Eh bien mon bonhomme ! Tu es perdu ? » Dit Anzu en se baissant pour arriver à sa hauteur.

Celui-ci acquiesça et continua de pleurer.

« Tant fait pas !! Nous allons t'emmener à l'accueil et je suis sûr que ta maman te retrouvera là bas, alors ne pleure plus, d'accord ! » Dit elle gentiment.

Le petit garçon approuva et essuya ses larmes. Puis Anzu lui tendit la main, que le petit garçon pris sans hésiter. Atem la regarda tendrement, car Anzu était quelqu'un de vraiment adorable et serviable avec tout le monde et c'est ce qu'il aimait chez elle. Ils allèrent donc en direction de l'accueil.

Au loin, les mêmes yeux que tout à l'heure les regardèrent partir.

« C'est pas possible ! D'où il sort ce morveux ! C'était pourtant bien parti ! Si je le tenais ce garnement… » Dit une des voix en montrant les poings.

« Du calme ! Ca sert à rien de s'énerver ! Il y aura d'autres occasions ! » Dit une autre voix.

Ils partirent de l'endroit d'où ils étaient postés et les suivirent de loin.

A l'accueil, le petit garçon retrouva sa mère qui avait été appelé. Après les avoir remercié, la mère et le fils partirent de nouveau vers le parc. Atem et Anzu les regardèrent partir. Ils décidèrent de retourner vers le parc pour continuer leur journée. En marchant, un silence se fit entendre, car ils repensaient à ce qui avait faillit se passer. Tous les deux pensaient la même chose : ils étaient un peu déçus qu'ils aient été interrompus. Intérieurement ils soupirèrent et souhaitèrent que cette occasion puisse se présenter à nouveau.

Ils continuèrent de marcher quand ils virent un attroupement devant une attraction. Ils s'y arrêtèrent et regardèrent ce qu'il se passait. Ils s'approchèrent des gens et entendirent ce que certains disaient.

« Eh ! Il parait que cette maison d'horreur est sensas!! Il y a plein de monstres et autres prêts à te faire peur !! J'ai trop envie d'y aller !! » Dit une des personnes.

« C'est clair !! Et puis t'as vu ce monde !! Ca doit être génial !! » Dit une autre personne.

Atem et Anzu se regardèrent et décidèrent d'y aller. Ils s'approchèrent de la foule et attendirent leurs tours.

Le groupe qui les suivait décida de faire la queue aussi pour pouvoir les observer.

« C'est trop cool qu'il ai décidé d'aller là !! C'est l'endroit idéal pour qu'ils se rapprochent !! » Dit un membre du groupe.

« Euh !! Ouais, mais je suis pas sûr que se soit si génial d'aller là !! » Dit une autre voix en tremblant un peu.

« Eh ! Me dis pas que t'as peur ! » Répliqua une autre voix.

« N…Non ! » Répondit la même voix que précédemment.

« En tout cas bien jouer mon garçon ! Anzu a un peu peur des fantômes et compagnie !! » Dit une voix un peu plus adultes.

Ils virent Atem et Anzu entrer dans la maison d'horreur. Le groupe entra quelques minutes plus tard et essayèrent de les suivre, mais il y avait plein de dédales.

Atem marchait dans un des dédales suivit de très près par Anzu, qui semblait un peu effrayée. Il la regarda du coin de l'œil, et vit qu'elle regardait un peu partout. Tout d'un coup, un monstre apparue devant eux et Anzu cria. Elle se précipita vers Atem en lui prenant le bras et cacha sa tête dans son bras en tremblant un peu. Atem fut quelques secondes surpris par ce geste, puis il se mit à sourire en savourant le contact de la jeune fille contre lui.

« Anzu, est ce que ça va aller ? Tu sais on peut faire demi tour si tu veux ? » Demanda t'il un peu inquiet, quand même, pour elle.

Celle-ci releva la tête et le regarda droit dans les yeux en souriant faiblement.

« Non… Ca ira….. Enfin si tu es là ça ira !! » Dit elle. Puis réalisant qu'elle lui serrait toujours le bras elle commença à s'éloigner de lui. Mais Atem la retint et lui sourit.

« Si cela te rassures tu peux rester contre moi, ça ne me déranges pas » Dit il en lui souriant tendrement 'Au contraire j'adore te sentir près de moi' Finit il par penser.

Anzu lui donna le plus beau des sourires, ce qui combla Atem, et elle reprit son bras. Ils continuèrent à avancer tous les deux comblés de bonheur.

Au loin, le groupe avait vu ce qu'il s'était passé et en fut ravi, car ils virent que tout se passait bien entre eux. Sauf qu'ils n'avaient pas pensé que eux aussi été dans la maison des horreurs et qu'ainsi eux aussi pouvait voir les monstres et autres.

Un autre monstre apparut et tenta de les effrayer. Anzu cria et se pressa plus contre Atem, au grand bonheur de celui-ci. Mais ils entendirent également d'autres voix au loin qui hurlaient, et en particulier une qui hurlait presque à la mort. Ils avaient l'impression de connaître ces voix.

« Eh attend où tu vas comme ça, espèce d'idiot » Dit une personne du groupe qui se mit à courir en suivant la personne qui avait crié le plus fort et qui par conséquent s'éloigna du groupe.

Mais il ne fut pas le seul à s'éloigner. Les autres qui avaient crié, même si c'était moins fort, commencèrent à se disperser également.

« Ma douce revient ! » Dit une autre personne qui courait après une autre personne.

« Eh ! Tu ne vas pas me dire qu'un monstre comme ça t'effraie, alors que tu as abrité un monstre bien plus effrayant ! » Dit une autre voix en suivant une autre personne.

« Ne va pas par là on ne sait pas ce qui peux se cacher, revient ! » Dit un des membres, le plus petit du groupe qui suivait une autre tout aussi petite.

« Attendez les enfants, attendez nous ! Nous sommes plus âgées, nous n'allons pas aussi vite ! » Dirent deux autres personnes qui suivit un des dédales.

En entendant le bruit fait par ses personnes, Atem et Anzu se retournèrent pour voir tout au loin tout un groupe de personne qui courait dans tous les sens. Puis ils se regardèrent étonnés, et décidèrent de continuer leur chemin.

En fait le groupe qui venait de se séparer, n'était autre que Yugi et ses amis venus observer leurs amis. Les personnes qui avaient crié et s'étaient enfouis étaient Kazumi suivit par Marek, Bakura suivit par Honda, Rebecca suivit par Yugi et celui qui avait hurlé le plus fort était Jono uchi suivit par Mai. Mr Mazaki et Mr Haras avaient suivi Bakura et Honda pour laisser les autres couples seuls.

Jono uchi, après avoir couru pendant un moment, s'arrêta dans un coin pour reprendre son souffle. Puis il sentit une main se poser sur son épaule et se mit à crier.

« Eh ! Calme toi, ce n'est que moi !! Non mais quel trouillard !! » Dit Mai qui enleva sa main de son épaule et secoua la tête.

« Eh ! Ce n'est pas de ma faute ! Je ne supporte pas tout ce qui a attrait au fantôme et autres ! » Répliqua Jono uchi en reprenant son calme.

« Ouais ! Quel homme franchement !! Et si je me faisais attaquer par des fantômes et autres, je pourrais vachement compter sur toi ! » Dit Mai en se retournant et mettant ses mains sur ses hanches.

Jono uchi la regarda un moment avant de répondre.

« Bien sûr que tu pourrais compter sur moi ! Pour te sauver je pourrais battre le diable lui même ! Il me semble te l'avoir prouver lors du tournoi de batailleville et même que j'ai risqué mon âme pour toi dans mon combat contre Varon et toi, non !! » Répondit Jono uchi en parlant tendrement.

Mai se retourna en le regardant les sourcils levés. Tout ce qu'il avait dit était vrai, mais l'entendre le dire avec cette voix là, la fit fondre un peu 'Se pourrait il qu'il éprouve les mêmes sentiments que moi ?' Se demandait Mai.

Puis elle sentit des lèvres chaudes et tendres se poser sur les siennes. Elle écarquilla les yeux, surprise, puis les ferma et se laissa aller dans ce baiser, qui s'intensifia. Jono uchi et Mai s'embrassèrent passionnément, Mai les bras autour du cou de Jono uchi et le pressant contre lui et Jono uchi les deux bras autour de sa taille et la serrant contre lui intensément.

Ils se séparèrent lorsque le manque d'air fut évident. Ils se regardèrent, une lueur dans les yeux et essayèrent de reprendre leur souffle.

« Ecoute Mai ! Je sais que je ne suis qu'un gamin immature et bagarreur, que l'on arrête pas de se disputer mais je veux que tu sache que… Je t'aime, vraiment ! Et même si ce n'est…. » Jono uchi n'eut pas le temps de finir, car Mai venait de l'embrasser de nouveau. Jono uchi répondit à se baiser tendre et plein d'amour.

« Ecoute ! Moi aussi je t'aime. Je ne sais pas pourquoi, car c'est vrai que tu es immature et bagarreur, que tu n'est absolument pas mon type à première vue. Et pourtant je suis tombée amoureuse de toi !! » Dit Mai en fermant les yeux.

Jono uchi, trop heureux, l'a prit dans ses bras et la serra tendrement. Ils restèrent ainsi quelques minutes savourant ce tendre moment. Puis ils se séparèrent. Mai sortit de son sac son cadeau de la saint Valentin et le lui offrit. Heureux, Jono uchi l'ouvrit et lorsqu'il le découvrit il explosa de joie.

« Woah Mai ! Merci pour le gâteau au chocolat ! Il est magnifique et gros en plus !! Tu me connais vraiment !! Et les portraits sont trop cool !! » Dit il en déposant un baiser rapide et tendre sur ses lèvres.

Mai le regarda et lui donna une tape sur l'épaule affectueusement. Jono uchi lui sourit et l'embrassa de nouveau.

Plus loin Kazumi venait de s'arrêter elle aussi pour reprendre son souffle. Marek la rejoignit et l'enlaça par derrière en mettant ses bras autour de sa taille. Kazumi posa ses mains sur ses bras et ferma les yeux pour profiter de ce moment.

« Pardon Marek ! A cause de moi tu as perdu la trace d'Atem et Anzu ! » Dit elle navrée.

Elle sentit celui-ci avancer sa tête et sentit son souffle prêt de son oreille.

« Non ma douce !! Ce n'est pas grave !! Si j'avais su que tu avais peur des monstres ou autres, je ne t'aurais pas emmené là !! Je suis très intéressé par ce qui se passe entre Atem et Anzu, mais tu passe en premier !! Je ne te laisserais jamais toute seule face à cela !! Tu es bien trop importante pour moi. Après tout tu es le soleil de ma vie ! » Dit il doucement et avec plein d'amour.

Kazumi touchée, se retourna et l'enlaça tendrement.

« Marek, tu compte plus que tout au monde pour moi et je suis heureuse de t'avoir rencontrée ! Tu es ma vie !! » Dit elle tendrement.

Marek sourit, heureux. Puis il souleva le menton de sa bien aimé avec sa main et encadrant son visage, il l'embrassa pour lui montrer tout l'amour et l'affection qu'il éprouvait pour elle depuis qu'elle était entrée dans sa vie. Kazumi répondit à son baiser et passionnément ils s'embrassèrent. Puis lorsque le baiser se termina, ils restèrent dans les bras l'un de l'autre en fermant les yeux. Enfin se séparant l'un de l'autre, Kazumi chercha dans son sac et sortit une boîte enveloppée et l'a remis à Marek en souriant. Celui-ci l'accepta en souriant pour la remercier. Il l'ouvrit et découvrit les deux cœurs en chocolats noir et blanc qui étaient unis. Il sourit en voyant cela, car cela caractérisait leur couple. Il la regarda et lui donna un rapide baiser mais très tendre. Puis se donnant la main ils avancèrent dans le dédale pour sortir de la maison d'horreur.

Yugi qui rattrapa Rebecca, lui prit le bras pour la forcer à s'arrêter. Celle-ci avait son dos face à lui et essayait de reprendre son souffle. Yugi la força gentiment à se retourner et la prit dans ses bras. Elle mis ses bras autour de lui et le serra tendrement.

« Ne t'en fais pas Rebecca, je suis là !! » Dit il doucement.

Celle-ci hocha la tête et leva la tête en lui faisant le plus beau des sourires.

« Je sais Yugi ! C'est bien pour ça que je t'aime ! » Dit elle.

Celui-ci lui rendit son sourire et se pencha pour lui donner un baiser. Celle-ci y répondit chaleureusement. Après quelques minutes ainsi, ils se séparèrent et posèrent leurs fronts sur celui de l'autre en souriant. Puis Rebecca se sépara de lui et chercha quelque chose dans son sac. Elle en sortit une boîte et le lui montra.

« Tadam ! Voici mon cadeau pour la saint Valentin, Yugi chéri !! » Dit elle avec un sourire qui lui arrivait jusqu'aux oreilles.

« Merci Rebecca ! Je t'adore !! » Dit il en déposant un tendre baiser sur ses lèvres. Puis il l'ouvrit et découvrit ce qu'elle lui avait offert. Il la remercia encore et rangea la boîte. Puis il prit sa main et se dirigea vers la sortie de ce dédale.

Bakura, suivit de près par Honda et loin par Mrs Mazaki et Haras, arrivèrent près de la sortie du dédale où ils s'étaient précipités. Arrivés à la sortie, Bakura s'arrêta et repris son souffle. Honda le rejoignit en tentant lui aussi de reprendre son souffle.

« Eh bien j'aurais jamais pensé que tu avais peur des monstres et autres !! » Dit il en regardant Bakura.

« Je suis désolé, mais je n'ai jamais pu supporter tout ce qui fait peur !! » Dit il en souriant faiblement.

« Ouais c'est sûr !! Et puis avec ton double, ça n'a pas du être facile !! » Dit Honda.

Bakura acquiesça et sourit. Puis ils entendirent les deux adultes arriver et les regardèrent approcher.

« Eh bien ! Qu'est ce que vous courez vite !! » Dit Mr Mazaki en reprenant son souffle « J'avais oublié ce que c'était d'être jeune !! »

Mr Haras approuva en tentant de reprendre son souffle.

« Bon j'imagine que nous n'avons plus qu'à attendre que les autres arrivent » Dit Mr Haras.

Les trois autres approuvèrent et attendirent patiemment qu'ils arrivent.

Pendant ce temps là, Atem et Anzu continuèrent leur parcours. Anzu tenait toujours le bras d'Atem au grand plaisir de ce dernier. Ils croisèrent d'autres monstres et autres et à chaque fois Anzu se serrait plus fort contre lui. Bien sûr elle était effrayée d'être venue ici, et en même temps elle bénissait le ciel car cela lui donnait l'occasion d'être près d'Atem. Elle sentait sa chaleur et sa force et elle était aux anges. Atem, sentait bien qu'elle était effrayée et se demandait s'ils avaient bien fait de venir ici. En même temps il remerciait le ciel de lui avoir donné cette occasion. Car il pouvait sentir les bras de la jeune fille de son cœur autour de lui et la chaleur qu'elle dégageait. Ils arrivèrent bientôt à la fin du parcours un peu soulagés mais aussi désappointés.

Avant qu'Atem et Anzu sortent de cette maison des horreurs, les autres s'étaient retrouvés à la sortie.

« Bon je vois que nous nous sommes tous retrouvés !!... Mais dites moi depuis quand Jono Uchi et Mai se tiennent la main ! » Dit Honda en les regardant.

Jono uchi et Mai rougirent un peu et se lâchèrent les mains.

« Mais non, vous pouvez continuer !! C'est tellement mignon ! » Dit Honda en s'amusant de leurs gènes.

Jono uchi lui mis son poing sur son crâne en lui lançant des mots qui aurait pu choquer des oreilles sensibles qui passaient par là. Honda répliqua en le frappant également et ils se lancèrent dans une bagarre déchaînée. Les autres essayèrent de les calmer en les séparant.

« Eh ! Ce n'est pas le moment ! Nous devons continuer notre mission ! » Répliqua Marek en fronçant les sourcils et les regardant tous les deux.

« Ok ok ! Nous avons compris » Dit Jono uchi « Mais comment savoir s'ils sont déjà sortis. »

« Allons nous cacher d'abord, pour qu'ils ne nous voient pas et puis nous verrons bien !! » Dit Yugi qui commença à s'éloigner, suivi de près par Rebecca.

Ils se planquèrent tous derrière un buisson et attendirent. Quelques minutes plus tard, ils les virent sortir. Ils les observèrent et virent qu'Anzu avait ses bras autour du bras d'Atem. Ils sourirent tous en voyant ça.

Lorsqu'ils atteignirent la sortie, Anzu avait toujours ses bras autour d'Atem. En réalisant qu'ils avaient atteint la sortie, elle se détacha de lui un peu à regret. Atem la laissa faire même si au fond de lui ils auraient voulu qu'elle continue à lui prendre le bras.

« Pardon… Atem de t'avoir pris le bras ainsi » Commença t'elle par dire, gênée, en mettant une mèche de cheveux derrière son oreille. Puis elle reprit en souriant « D'habitude je n'ai pas vraiment peur, mais c'est vrai que là les monstres étaient vraiment bien fait, je n'ai donc pas pu m'empêcher ! Vraiment je suis dés… » Elle n'eut pas le temps de continuer, car Atem avait posé un doigt sur ses lèvres pour la faire taire.

« Ne t'excuse pas voyons !! Cela ne m'a pas dérangé au contraire !! Et puis si cela a pu t'aider j'en suis heureux » Dit il en souriant tendrement. Puis il retira son doigt et avec sa main il lui caressa la joue presque malgré lui, car il été perdu dans ses pensées et surtout dans ses yeux.

Anzu était hypnotisée par son regard brûlant et surtout par la caresse qu'il lui prodiguait. Elle ne pouvait détacher son regard de lui.

Puis ils entendirent d'autres personnes arrivées, ils se détachèrent donc de l'un et de l'autre et se détournèrent. Ils étaient un peu gênés tous les d'eux. Et pourtant ce moment restait gravé dans leur coeur. Puis ils se retournèrent et se sourirent. Ils décidèrent de partir vers un autre stand.

Les autres qui avaient vu cela étaient contents. Même s'ils auraient voulu que cela aille plus loin. Mais au moins les choses se passaient bien.

« Vous avez vu, ça y était presque !! Dommage qu'ils n'aient pas continué ! » Dit Marek.

« Oui… Mais c'était vraiment romantique !! » Dit Rebecca en joignant ses mains et fermant les yeux. Les filles approuvèrent et l'imitèrent.

« Oui Oui ! Nous avons compris !! » Dirent les garçons.

« En tout cas j'espère qu'ils vont aller dans un endroit où nous pouvons manger car je meure de faim ! » Dit Jono uchi en mettant sa main sur son estomac.

Les autres soupirèrent en secouant la tête.

Atem et Anzu continuaient leur chemin. Ils arrivèrent vers le coin restauration et décidèrent de s'arrêter ici pour manger. Atem proposa à Anzu de s'asseoir à une table pendant qu'il allait leur chercher de quoi se restaurer. Atem posa son manteau à côté d'Anzu et se dirigea vers le comptoir. Anzu enleva le sien qu'elle posa avec son sac à côté du manteau d'Atem. Elle sortit quelque chose de son sac et regarda le manteau d'Atem, pendant quelques instants, puis ce qu'elle avait dans sa main.

Pendant ce temps là, Atem faisait la queue. Non loin de là un groupe de jeune fille le virent et le regardèrent amoureusement, en gloussant.

Yugi et ses amis s'approchèrent d'eux et se cachèrent non loin de l'endroit où se dirigeait Atem. Ils l'observèrent faire la queue. Ils virent le même groupe de fille regardant Atem.

« Qu'est ce que c'est que ces filles !! » Dit Jono uchi en fronçant les sourcils.

« Eh vous avez vu ?! » Dit Mai en pointant ce qu'elle avait vu.

En effet, une des filles s'approcha d'Atem en minaudant. Elle se mit à côté de lui et lui sourit. Un peu mal à l'aise, Atem la regarda en se demandant ce qu'elle voulait.

« Mais pour qui elle se prend celle là !! » Dit Jono uchi en voulant aller lui dire ce qu'il pensait.

Les autres essayèrent de le retenir.

« Je t'en pris Jono uchi ! Il est assez grand pour se défendre !! Arrête, tu vas nous faire repérer ! » Dit Marek en le tirant aussi fort qu'il pouvait.

La jeune fille se présenta et engagea la conversation avec Atem.

« Bonjour ! Je m'appelle Yumiko … Et mes amies et moi avons remarqué que tu étais tout seul ! Peut être voudrais tu te joindre à nous ! » Dit elle en lui souriant.

Atem la regarda et regarda son groupe d'amie. Il ferma les yeux quelques secondes puis les rouvrit.

« Hum ! C'est gentil….Mais je ne suis pas seul, je suis venue avec une amie qui m'attend là bas » Dit il en la montrant du doigt.

Yumiko regarda vers l'endroit qu'il montrait. Il vit qu'une jeune fille brune attendait assis à une table. Elle la regarda et vit qu'elle était assez mignonne.

« Oh ! Une amie ? Je suis sûr que cela ne l'a dérangerait pas si tu venais avec nous quelques instants ! » Dit elle en le regardant.

« Désolé, mais je préfère être avec elle ! » Dit il un peu agacé.

« Allez ! Et puis tu peux sûrement trouver mieux ! Elle est mignonne mais bon, ce n'est pas un prix de beauté ! Je suis bien mieux qu'elle !» Dit elle en lui prenant le bras.

En entendant cela, Atem sentit la colère le submerger. Il se dégagea d'elle et lui dit d'une voix froide et ses yeux se rétrécissant.

« Ecoute je ne te connais pas, mais sache que pour moi Anzu te surpasses de très, très loin. Tu ne lui arrives même pas à la cheville. Elle est l'ange qui illumine ma vie et qui a toujours été là pour moi… Et personne ne pourra prendre sa place, ici, dans mon cœur ! » Dit il en mettant sa main sur son cœur « Alors si tu veux bien m'excuser ! » Dit il en s'éloignant et s'approchant du comptoir.

Yumiko le regarda partir, en colère par ce qu'il venait de dire et alla rejoindre ses amies.

Yugi et ses amis avaient tout entendu et ils étaient contents, car il avait remis en place cette fille. Les garçons se tapaient les mains et les filles soupirèrent après avoir entendu la tirade d'Atem à propos d'Anzu.

« Ouais bien jouer Atem ! Tu l'as bien remis à sa place ! » Dit Jono uchi et Marek en même temps.

« Bien jouez partenaire ! » Dit Yugi en souriant.

« Qu'est ce que c'était beau !! » Dirent les filles en chœur.

« Bien jouez mon garçon ! Ma fille a de la chance de t'avoir ! » Dit Mr Mazaki.

Mr Haras ne dit rien, mais il n'en pensait pas moins. Par ce qu'il avait entendu il avait la confirmation que les sentiments du jeune homme étaient sincères et nobles.

Après avoir pris la commande, Atem alla rejoindre Anzu, qui par bonheur n'avait pas vu l'interpellation qu'il avait eut avec cette fille. Comment osait elle dire cela sur Anzu. Alors qu'elle était la plus belle de toutes les filles présentes ici. Il la regarda amoureusement et s'assit en face d'elle. Ils déjeunèrent en discutant tranquillement.

Yugi et ses amis s'installèrent à une table plus loin et commandèrent quelque chose également. Ils mangèrent en les observant. Ils virent, ainsi, que l'entente entre eux était parfaite.

Après avoir mangé, ils se levèrent et se dirigèrent vers la suite du parc en remettant leur manteau. Ils se dirigèrent vers tous les stands et manèges qui se trouvaient sur leur chemin, appréciant leur complicité.

Atem attendait avec impatience de se retrouver dans la roue avec elle, pour pouvoir lui déclarer son amour, car il était bien décidé à le faire. Il désirait tellement qu'Anzu réponde favorablement à ses sentiments. Ce qu'il avait dit à cette Yumiko, il le pensait vraiment et pour rien au monde il ne voulait d'une autre fille. Si par malheur Anzu ne répondait pas à ses sentiments, il garderait pour lui son amour pour elle et personne d'autre.

Anzu pensait à Atem et combien cette journée était parfaite. Elle était heureuse d'être auprès de son pharaon et l'aimait plus que tout au monde. Elle espérait tellement que celui-ci éprouve les mêmes sentiments qu'elle. Si par malheur Atem ne l'aimait pas, elle garderait son amour pour lui et vivrait le reste sa vie avec se souvenir, car pour elle aucun homme ne pouvait l'égaler.

Le moment d'aller dans la roue arrivait bientôt. Atem la voyait de loin et décida d'emmener Anzu là bas. Celle-ci acquiesça et le suivit.

Yugi et ses amis voyaient le moment ultime arriver. Ils les suivirent de loin.

« Bon c'est bientôt l'heure !! J'espère que ça ira !! » Dit Yugi.

« T'inquiètes ! Je suis sûr que ça va bien se passer !! T'as bien vu comment ils étaient heureux ensemble ! » Dis Jono uchi.

Tout d'un coup le téléphone de Mr Mazaki sonna et celui-ci décrocha en s'éloignant du groupe. Ils le regardèrent s'éloigner et discuter au téléphone. Puis, ils l'entendirent crier et le virent devenir blanc. Il raccrocha et s'approcha du groupe d'amis.

« Mr Mazaki ça va ? » Demanda Bakura.

Celui-ci les regarda et dis d'une voix blanche.

« C'était l'hôpital ! Ma femme a eut un malaise !! Ce n'est pas possible, il faut que j'y aille ! »

« Mon dieu ! » Dirent ils tous.

« Je suis désolé, mais il faut que je prévienne Anzu !! Je n'ai pas le choix ! » Dit il en s'éloignant un peu.

Kazumi le suivit de près, inquiète pour sa tante. Les autres les suivirent de loin, inquiets également et triste car cela allait ruiner le plan d'Atem. Mais il ne pouvait pas faire autrement.

Atem et Anzu s'approchaient de la grande roue quand ils entendirent quelqu'un appeler Anzu. Ils se retournèrent et virent Mr Mazaki, suivit par Kazumi.

« Papa ? Mais qu'est ce que tu fais… » Commença t'elle par dire, mais en voyant sa mine blanche, elle comprit que quelque chose s'était produit. Inquiète, elle s'approcha d'eux, suivi de près par Atem, inquiet lui aussi.

« Anzu, Atem. Désolé de gâcher votre rendez vous… Mais l'hôpital m'a appelé et ta mère a eut un malaise !! Il faut que nous y allions !! » Dit il en les regardant tous les deux.

Anzu mis sa main sur sa bouche et dit :

« Oh mon dieu !! » Puis se tournant vers Atem elle le regarda les larmes aux yeux et lui dit « Je suis désolé Atem mais… il faut que j'y aille ! J'espère… Que tu comprends ! »

« Ne t'en fais pas, je comprends !! Vas y et tiens moi au courant »

Anzu acquiesça et partit avec son père et sa cousine.

Atem la regarda partir, inquiet et le cœur serré. La journée avait pourtant été parfaite. Pourquoi fallait il que le destin lui joue un tour pareil alors qu'il allait se déclarer. Il baissa la tête et ne vit donc pas ses amis arrivés.

« Eh ! Atem ça va ? » Demanda Yugi qui arriva le premier et le regarda, inquiet.

Les autres le regardèrent également, désolé pour lui. Ils savaient que cette journée était importante pour lui. Ils se demandaient, si celui-ci allait pouvoir être heureux dans sa vie. Il semblerait que les dieux en aient décidé autrement.

« Eh ! Ca va ? Tu sais ce n'est que partie remise tu sais !! » Dis Jono uchi tentant d'encourager Atem.

« C'est vrai ! Il a raison !! Et puis la journée n'est pas finie ! Ce n'est peut être pas grave !! Du moins je l'espère !! » Dit Marek.

Atem releva la tête et se dirigea vers la sortie du parc. Les autres le suivirent ne sachant quoi dire. Mr Haras était vraiment désolé pour son élève. Il savait que son élève avait tellement attendu ce moment avec impatience.

Arrivés à l'hôpital, Mr Mazaki, sa fille et sa nièce allèrent à l'accueil et demandèrent à voir Mme Mazaki. Un docteur arriva et les conduisit vers sa chambre. Il demanda à parler à Mr Mazaki dans son bureau. Il acquiesça et dit aux filles de l'attendre quelques instants. Elles acquiescèrent et entrèrent dans la chambre. Elles s'assirent auprès du lit et Anzu pris la main de sa mère. Elle la regarda inquiète. Kazumi était inquiète pour sa tante également. Elle prit l'autre main. Un silence se faisait entendre.

« J'espère qu'elle n'a rien de grave ! » Dit Kazumi.

Anzu acquiesça sans rien dire. Kazumi la regarda et lui dit :

« Ecoute Anzu, je suis désolée pour ton rendez vous !! Je sais à quel point tu attendais ce moment avec impatience !! »

Anzu leva la tête et la regarda.

« Je sais, mais tout n'est pas perdu ! Et puis le plus important est que ma mère n'ait rien de grave » Répondit Anzu.

Kazumi acquiesça. Puis elles sentirent Mme Mazaki se réveiller. Elle ouvrit les yeux en clignant des yeux plusieurs fois. Puis lorsqu'elle distingua ce qui était autour d'elle, et reconnu les personnes auprès d'elle, elle sourit.

« Maman ! Est-ce que ça va ? » Demanda Anzu.

« Hum… Oui… Ne t'en fais pas !! Je suis désolé de vous avoir inquiétés tous les trois ! Au fait, où est ton père ? » Demanda t'elle en le cherchant des yeux.

« Papa discute avec le médecin ! Ne t'en fais pas il arrivera bientôt ! » Dit elle.

A ce moment là, la porte s'ouvrit et Mr Mazaki rentra dans la chambre un sourire aux lèvres. Il s'approcha de sa femme et lui déposa un baiser sur le front.

« Alors ma chérie ! Tu vas bien ? » Dit il en la regardant.

« Hum…Oui… Pardon pour tout ce que je te fais subir ! » Dit elle en le regardant les larmes aux yeux.

« Eh ! Ne pleure pas voyons !! Ce n'est pas de ta faute et puis il faut que tu te reposes !! » Lui dit il en posant sa main sur sa joue et essuyant les larmes qui s'y trouvait.

Ils restèrent ainsi pendant quelques instants.

« Mais au fait, que t'a dis le médecin, papa ! » Demanda Anzu.

« Ah !! Eh bien sache que ta mère, et ta tante Kazumi, nous a fais un très beau cadeau !! » Répondit Mr Mazaki en souriant.

Anzu, Kazumi et Mme Mazaki, le regardèrent surprises, et se demandaient ce qu'il voulait dire.

« Eh bien oui, ma chérie ! Ton malaise est dû au fait que tu es…. enceinte !! » Dit il.

Toutes les trois ne réagirent pas tout de suite. Puis Anzu et Kazumi mirent leurs mains sur leurs bouches et se mirent à pleurer de joie. Quant à Mme Mazaki, elle regarda son mari et pleura aussi, heureuse. Son mari s'approcha d'elle et la pris dans ses bras.

« Je…vais avoir un petit frère ou une petite sœur !! » Finit par dire Anzu en prenant Kazumi dans ses bras.

« Oui et moi je vais avoir une autre cousine ou cousin !! » Dit Kazumi en serrant sa cousine dans ses bras.

Mr et Mme Mazaki les regardèrent heureux de cette nouvelle.

Pendant ce temps là, Atem était revenu à l'appartement dans le même état de désappointement dans lequel il se trouvait à la sortie du parc. Bien sûr il était inquiet pour la mère d'Anzu qu'il appréciait énormément et priait pour que rien de grave ne lui soit arrivé. En même temps il était déçu, car il avait attendu ce moment de toutes ses forces. Il arriva dans le salon, et resta debout sans bouger. Marek et Bakura arrivèrent peu de temps après, suivit par Mr Haras. Ils le regardèrent et ne surent pas quoi lui dirent.

« Euh ! Atem est ce que ça va ? » Demanda Bakura en s'approchant de lui.

« Tu devrais peut être enlever ton manteau, non ? » Dit Marek en s'approchant également.

Atem ne bougea pas pendant quelques instants et les deux autres se demandaient s'il avait entendu ce qu'ils avaient dis. Puis lentement Atem retira son manteau. En l'enlevant, quelque chose tomba de sa poche et il eut juste le temps de l'attraper avant que celui-ci ne tombe par terre. Il posa son manteau sur le canapé et regarda la boîte qui se trouvait dans sa main. Il l'observa longuement sans bouger se demandant ce que cela pouvait bien être. Marek et Bakura s'approchèrent et virent ce que c'était.

« Tu devrais peut être l'ouvrir, non ? » Demanda Marek curieux de savoir ce que s'était.

Atem acquiesça et l'ouvrit lentement. Il détacha le ruban et enleva le papier qui le recouvrait. Puis il ouvrit la boîte et en voyant ce qu'il y avait à l'intérieur, il écarquilla ses yeux de surprise. Il venait de découvrir ce que c'était. Les deux autres eurent la même réaction.

« Eh bien si c'est pas mignon ! Avec ça, difficile de ne pas comprendre le message !! » Dit Marek en souriant malicieusement.

Atem regarda sans rien dire. Dans l'écrin, se trouvait un cœur en chocolat avec le mot « love » écrit dessus. Il se demandait qui pouvait bien avoir mis ça ici. Puis il se rappela qu'il avait enlevé et donné son manteau à Anzu lors du repas. 'Se pourrait il que se soit Anzu qui m'ait offert cela' Il regarda de nouveau ce cœur et sentait tout l'amour qui s'en dégageait. Son cœur se mit à battre très fort à cette réalisation.

« Eh bien la personne qui t'as offert ça, doit t'aimer sincèrement !! » Dit Marek.

« Oui, je suis d'accord avec toi !! » Répondit Bakura.

Puis, Marek entendit son portable sonner et décrocha.

« Allo ! Ah Kazumi ! Comment va Mme Mazaki ? Demanda t'il.

Puis un silence se fit entendre pendant que Marek écouta ce qu'avait à dire Kazumi. Atem et Bakura entendirent l'exclamation de Marek et se demandèrent ce qu'elle lui avait dit. Marek demanda dans quel hôpital ils se trouvaient, puis après lui avoir souhaité une bonne soirée il raccrocha.

« Alors… Qu'est ce qu'elle t'a dit ? » Demanda Bakura curieux.

« Ah ! Elle vient de me dire que le malaise de Mme Mazaki était dû au fait qu'elle attendait un enfant ! Vous vous rendez compte ! Anzu va avoir un petit frère ou une petite sœur !! Kazumi m'a dis qu'elle était super heureuse !! » Raconta Marek un sourire aux lèvres.

Puis se tournant vers Atem, il lui dit :

« Ils sont dans le même hôpital où se trouvait Anzu lors de son accident !! Et si tu y allais ! Je crois que tu as quelque chose à lui dire ! » Dit Marek en souriant.

Atem acquiesça et pris son manteau et couru le plus vite possible pour arriver le plus rapidement possible.

Marek et Bakura, ainsi que Mr Haras, qui était resté silencieux tout le long, le regardèrent partir en souriant.

A l'hôpital, après avoir prévenu Marek, Kazumi se tourna vers Anzu et lui sourit. Puis elle vit que sa cousine avait l'air de réfléchir à quelque chose.

« Anzu ça ne va pas ? » Demanda t'elle en s'approchant.

« Hum ! Oui ça va. Ecoute il faut que j'y aille. J'ai quelque chose de très important à faire » Répondit Anzu en la regardant.

« Mais… Anzu… Attend qu'as tu de si urgent à faire ! » Dit Kazumi.

« Eh bien… tu vois cette après midi j'ai mis dans la poche d'Atem mon cadeau de la saint Valentin. Sur le moment je me suis dis que ce serait mieux ainsi, mais…. Maintenant je me dis que je dois lui dire mes sentiments, surtout maintenant que je sais que maman n'a rien de grave ! Tu ne crois pas Kazumi ? » Demanda Anzu.

Kazumi la regarda et acquiesça en souriant.

« Alors vas y Anzu ! Je suis avec toi !! » Dit Kazumi pour l'encourager.

Anzu lui sourit pour la remercier et commença à s'éloigner. Elle sortit de l'hôpital et se dirigea vers l'appartement de Bakura. Elle se mit à courir pour arriver le plus vite possible. Elle esquiva les passants en s'excusant. Elle ne pensait qu'à une chose : Atem. Elle voulait vraiment le voir pour tout lui dire. Elle l'aimait tellement. Ses yeux brillaient d'une lueur d'espoir et d'amour. Elle se sentait portée par les ailes de l'amour.

Atem, lui était sorti de l'appartement et courait à perdre haleine à travers les rues en évitant de foncer dans les passants. Il voulait arriver le plus vite possible à l'hôpital et la voir. Voir celle qu'il aimait plus que tout au monde, celle qui avait toujours été là pour lui et qui l'avait soutenu tout le long de leurs aventures. Sans elle, il n'aurait peut être pas eu le courage de découvrir son passé et à affronter tous ses « montres ». Maintenant il voulait la rejoindre au plus vite et lui dire ce qu'il ressentait depuis si longtemps. Il courait sans se rendre compte des gens qui était sur son chemin. Tout ce qu'il voyait c'était Anzu, son magnifique sourire et ses merveilleux yeux.

Il courait toujours en essayant de garder son souffle. Heureusement le jogging qu'il faisait le matin lui permettait de tenir et de pouvoir continuer son chemin. Il continua donc de courir jusqu'à ce qu'il sente la présence d'une personne qui faisait battre son cœur encore plus vite. Il aurait pu reconnaître cette aura entre mille. Il s'arrêta et chercha partout.

Anzu courait toujours sans être trop fatiguée. Il est vrai qu'avec ses leçons de danse, Anzu avait de l'entraînement question endurance. Elle progressait donc très vite jusqu'au moment où elle sentit l'aura de quelqu'un qu'elle connaissait très bien. Cette puissance et fragrance elle les reconnaîtrait partout. Elle s'arrêta elle aussi et chercha partout.

C'est à ce moment là qu'ils se virent. Ils se trouvaient sur le trottoir en face l'un de l'autre. Atem se trouvait devant un magasin et Anzu se trouvait devant l'entrée d'un parc. Ils se regardèrent une lueur de tendresse et d'amour dans les yeux. Ils essayèrent de reprendre leur souffle. Puis Atem sourit en voyant son ange en face de lui. Il commença à avancer pour pouvoir traverser et la rejoindre. Anzu regarda son beau et puissant pharaon avancer lentement vers elle. Elle souriait, heureuse de le voir. Atem avançait d'une démarche sûr et puissante pour rejoindre celle qu'il aimait. Il arriva bientôt sur le trottoir d'en face et s'arrêta un petit moment pour la regarder. Ils se tenaient en face l'un de l'autre et ne disaient rien. Ils se fixaient perdus dans les yeux de l'autre. Puis Atem s'approcha lentement d'elle jusqu'à ce qu'il arrive à sa hauteur. Il la regarda amoureusement et lui pris la main pour l'emmener dans le parc où ils pourraient discuter tranquillement. Anzu rougit lorsqu'elle sentit la main du jeune homme prendre la sienne, mais elle ne se dégagea pas. Au contraire elle resserra l'étreinte de leurs mains et se laissa guider, là où Atem voulait l'emmener. Ils marchèrent pendant un petit moment jusqu'à ce qu'il trouve l'endroit parfait. Ils s'arrêtèrent et se regardèrent. Puis ils détachèrent leurs mains, un peu à regret.

« Anzu !! » Dit il de sa voix grave et suave, une lueur d'amour dans les yeux.

Anzu ne dit rien et le regarda hypnotisée. Puis elle baissa la tête pour chercher le courage de lui dire ce qu'elle voulait lui déclarer. Atem posa sa main sous son menton et leva sa tête doucement en lui souriant. Elle le regarda et trouva le courage de lui parler.

« Atem… J'ai quelque chose à te …. » Elle n'eut pas le temps de dire la suite car Atem venait de poser un doigt sur ses lèvres pour l'empêcher de parler.

« Anzu ! C'est moi qui ai quelque chose à te dire ! S'il te plait écoute moi, tu veux ? » Puis il ferma les yeux quelques instants. Anzu le regardait un peu surprise et le laissa faire. Puis il les rouvrit et la regarda, ses yeux brillants d'amour et d'émerveillement.

« Ecoute Anzu, cette journée a été une journée des plus merveilleuses, car j'étais avec toi ! Anzu…. Depuis que je suis revenu, j'ai été submergé par des multiples sentiments nouveaux pour moi. J'ai mis du temps à les comprendre, tu sais ! » Commença t'il par dire. Il s'arrêta un petit instants, puis souriant il continua « Mais j'ai fini par comprendre maintenant et je tiens à te les dévoiler puisqu'une grande partie de ses nouveaux sentiments te concerne !» Dit il en la regardant.

Surprise, Anzu le regarda les yeux écarquillés, et voulut parler. Mais Atem remis son doigt sur ses lèvres pour l'empêcher de parler. Anzu se tu donc et attendit la suite. Atem enleva son doigt de ses lèvres et mis sa main sur sa joue et la caressa tendrement un sourire doux sur ses lèvres. Anzu se laissa bercer par cette caresse et ferma les yeux, envoûtée. Puis Atem reprit la parole d'une voix encore plus grave et incroyablement douce.

« Oui Anzu !! Tu es la personne qui m'a inspiré ces sentiments que j'ai depuis très longtemps mais que je ne comprenais pas et que je n'avais pas pris le temps d'écouter, par tout ce qu'il se passait à l'époque ! Mais maintenant c'est différent ! Le danger n'existe plus, je connais mon passé et j'ai la chance de vivre une nouvelle vie avec tous mes amis et…. Toi !! » Dit il en la caressant toujours. Anzu avait toujours les yeux fermés et attendait la suite. Son cœur battait à tout rompre. Atem reprit son discours en murmurant.

« Oui Anzu si tu savais combien… Tu fais battre mon cœur, tu rends mes journées plus belles et merveilleuses, tu me donnes le courage de me battre et de vivre. Je ne me lasse pas de te regarder, de te voir sourire et vivre….. Tu es mon ange, ma reine que j'ai cherché depuis des millénaires. Toi seule peut-être à mes côtés…. Oh anzu si tu savais combien… Je t'aime ! » Finit il par dire les yeux plein d'amour pour elle.

Anzu ouvrit les yeux en entendant tout ce qu'il avait dit, des larmes coulant sur ses joues. Oh depuis combien de temps elle avait attendu pour entendre ces mots. Un sourire aux lèvres, elle referma les yeux et caressa sa joue contre la main d'Atem. Celui-ci la regarda et mis sa deuxième main sur son autre joue et la caressa. Il essuya également les larmes qui coulaient sur ses douces joues. Puis elle rouvrit les yeux et sourit.

« Oh Atem… Si tu savais combien j'ai attendu que tu dises ces mots. Je l'ai les attendus depuis des années, depuis que tu m'as sauvée au burger king contre ce bandit. A l'époque je ne savais pas que c'était toi et après l'avoir su j'ai eut des sentiments pour toi. Même s'ils n'étaient pas aussi forts que ceux que j'éprouve depuis que tu es revenu. Car tu vois j'ai appris à te connaître encore plus et j'aime ce que je ai découvert ! » Commença t'elle par dire en le regardant. Atem l'écouta, bercé par cette voix mélodieuse et attendit la suite patiemment «Pour moi je ne t'ai jamais considéré comme le king of game ou un pharaon sans nom… Tu es bien plus que ça. Pour moi, je t'ai toujours vu comme l'homme merveilleux et formidable que tu es, toujours prêt à te battre pour ceux qui te sont chers en risquant ta vie ! C'est pour ça que moi aussi… Je t'aime et je t'ai toujours aimé!! » Finit elle par dire en souriant.

Atem arrêta de lui caresser les joues et ses yeux s'agrandirent de surprise 'Vient-elle de dire que elle aussi elle m'aimait' La surprise fut remplacée par une joie immense. Anzu l'aimait et ses sentiments étaient donc réciproques. Fou de joie, il la regarda tendrement et s'approcha d'elle encore plus. Anzu le regarda faire sans bouger. Atem s'était approché d'elle ses deux mains encadrant son beau visage. Il pencha sa tête et posa délicatement ses lèvres sur les lèvres fines et douces d'Anzu. Anzu savoura la puissance des lèvres d'Atem sur les siennes. Fermant les yeux, elle étreignit Atem en mettant ses deux bras autour de la taille d'Atem, se serrant contre lui. Puis elle entrouvrit ses lèvres pour permettre à Atem d'approfondir le baiser, ce qu'il fit avec amour. Leurs langues se touchèrent et un frisson les parcouru.

Atem pouvait sentir le goût fruité d'Anzu et il en était fou. Elle était si délicieuse. Il pouvait l'embrasser et rester comme ça pour le reste de sa vie. Elle était son ange, sa reine et même sa destiné, il le ressentait au plus profond de lui. Il ne pourrait vivre sans elle, elle était sa force et pourquoi il était sur Terre.

Pour Anzu, Atem avait quelque chose d'exotique. Elle voulait que ce baiser dure tout le reste de sa vie. Elle ne pourrait jamais être lassée de ses baisers et spécialement de lui. Il était son âme sœur, sa raison de vivre.

Tous les deux se croyaient au paradis. Ce baiser n'avait rien n'avoir avec celui qu'ils avaient échangé à noël. Dans ce baiser, ils y mettaient tout l'amour qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre, montrant les promesses d'un avenir radieux qu'ils auraient ensemble.

Ils mirent fin à ce baiser passionné lorsqu'ils manquèrent d'air. Ils se séparèrent donc mais ne se lâchèrent pas pour autant. Atem posa son front sur celui d'Anzu et ferma les yeux pour profiter encore de ce baiser. Anzu ferma les yeux également et esquissa un sourire. Ils restèrent ainsi dans les bras perdus dans la chaleur de l'autre et profitant de cette douce atmosphère. Puis ils rouvrirent les yeux et se regardèrent en souriant.

« Anzu, mon amour ! Si tu savais comme je suis heureux !! » Dit il doucement.

« Oui, moi aussi ! J'ai l'impression d'être au paradis !! Attends… Si ça se trouve je suis en train de rêver ! » Dit elle en s'écartant de lui. Puis elle se pinça le bras pour être sûr qu'elle ne rêvait pas.

« Ouille ! J'aurais dû y aller moins fort ! » Dit elle en se massant le bras « Mais au moins, je suis sûr que je ne rêve pas !! » Finit elle par dire en souriant.

Atem la regarda et se mit à rire. Un rire vrai, comme celui qu'il avait eut à la soirée de noël. Anzu le regarda charmée et le rejoignit bientôt. Ils rirent pendant quelques minutes, heureux d'être ensemble. Puis ils reprirent leurs souffles. Ils se regardèrent en souriant.

« Au fait je me rappelle » Commença par dire Atem en sortant quelque chose de sa poche. Anzu regarda ce qu'il avait sorti et écarquilla les yeux « Merci pour les chocolats Anzu !! J'imagine que tu l'as mis dans ma poche pendant que je passais la commande, n'est ce pas ? » Dit il en esquissant un sourire un peu narquois.

Celle-ci rougit et baissa la tête. Puis la relevant elle le regarda et lui dit :

« Hum oui !! Je pensais te les donner comme ça, ainsi je n'aurais pas vu ta réaction. Mais ce soir je me suis dis que c'était un peu lâche et qu'il fallait que je te vois pour te dire ce que je ressentais pour toi » Dit elle en souriant timidement.

Atem changea son sourire et s'approcha d'elle pour la prendre dans ses bras à nouveau.

« Hum oui je comprend ! Et tu sais c'est en voyant ces chocolats que j'ai compris que moi aussi je devais te le dire aussi ! En fait cette journée était prévue pour cela à la base ! »

Anzu sourit et serra son étreinte pour montrer qu'elle était heureuse.

Puis ils se détachèrent et ils se prirent la main en sortant du parc.

« Au fait j'ai appris pour ta mère !! Je suis content qu'elle n'ait rien de grave !! » Dit il en marchant côte à côte.

« Oui je suis heureuse ! Je vais avoir un frère ou une sœur !! » Dit elle en souriant, les yeux brillant d'excitation.

Atem acquiesça et sourit de la voir si heureuse et pleine de vie. Ils marchèrent pour se rendre à l'hôpital.

Arrivés là bas, ils virent Kazumi mais aussi Marek, Bakura, Mr Haras et tous les autres à l'hôpital. Quant ils les virent arrivés, ils virent qu'ils se tenaient la main. Fou de joie ils crièrent et applaudirent car ils comprirent qu'Atem et Anzu étaient enfin ensembles. Une infirmière leur ordonna de sortir dehors s'ils voulaient crier. Ils sortirent donc et félicitèrent leurs amis. Atem et Anzu se mirent à rougir de l'attention.

« Alors ça y est vous êtes ensemble !! C'est trop cool !! » Crièrent Jono uchi et Marek fou de joie. Ils se prirent bras dessus dessous et sautèrent partout. Tout le monde les regarda en secouant la tête.

« Eh ! Mais moi j'aurais bien voulu vous voir vous embrassez ! » Dit Jono uchi en se calmant« C'est vrai ça ! Après tout nous avons tous vu le baiser à Noël à cause du guy. Maintenant j'aimerais bien vous voir vous embrasser par amour !! » Dit Marek en souriant.

« Quoi ?! Alors là vous pouvez toujours rêv….. » Commença par dire Anzu un peu en colère. Elle n'eut pas le temps de terminer, car Atem venait de la prendre dans ses bras et l'embrassa passionnément. Surprise, Anzu ne réagit pas tout de suite, puis elle répondit à ce baiser en y mettant tout l'amour qu'elle avait pour lui et réalisa son voeu.

Les autres les regardèrent médusés, un peu rouge car ils ne pensait pas qu'Atem soit aussi entreprenant et ne dirent rien tout d'abord. Puis ils applaudirent à nouveau en voyant ça. Atem se sépara d'Anzu et la regarda amoureusement. Maintenant qu'il avait goûté à ses lèvres, il ne se lassait pas de l'embrasser et voulait l'embrasser pour toujours. Anzu fut surprise au début de le voir agir ainsi, car elle pensait que l'ancien pharaon était quelqu'un de pudique pour exprimer ses sentiments. Mais elle se rendit compte qu'elle s'était trompée, ce qui ne lui déplaisait pas, au contraire.

Après s'être calmés, ils rentrèrent de nouveau dans l'hôpital et allèrent voir Mr et Mme Mazaki. Ils annoncèrent la bonne nouvelle et tout le monde félicita le nouveau couple, ainsi que la venue du futur petit ou petite Mazaki. Un autre couple fut aussi congratulé, il s'agissait de Jono uchi et Mai. Rougissant tout les deux, ils remercièrent tous le monde.

Durant le dernier mois scolaire, Anzu et ses amis reçurent leurs résultats et furent heureux de voir qu'ils avaient tous réussis. Ils allaient tous pouvoir passer en dernière année. Atem aussi avait reçus ses résultats, qui avaient été plus que brillant. Il allait pouvoir rentrer dans le même lycée que ses amis et de celle qu'il aimait.

D'ailleurs pendant ce mois, Atem et Anzu était plus que proche et amoureux. Anzu avait repris les cours avec ses amis et Atem suivait ses cours, même s'ils avaient diminué de longueurs. Atem venait la chercher tous les jours à la sortie du lycée, avec Mai qui attendait Jono uchi. Puis, Atem et Anzu sortaient en ville, plus amoureux que jamais. Ils allaient partout, mais surtout dans ce fameux parc où ils s'étaient déclarés leurs amours. A la white day et pour leur un mois, Atem offrit un pendentif en forme de cœur en argent avec un saphir au milieu pour Anzu. Celle-ci émue, l'embrassa pour le remercier et lui montrer combien elle l'aimait. Atem avait répondu à ce baiser avec la même passion et le même amour. Puis Anzu, lui avait offert une gourmette avec son nom inscrit dessus et derrière était inscrit « Eternal love ». Atem l'embrassa de nouveau pour la remercier, et Anzu répondit en l'embrassant encore et encore. Les vacances passèrent entre fun avec leurs amis et sorties romantiques pour les différents petits couples.

Pendant ce temps là, Mme Mazaki était sortie de l'hôpital et prenait soin d'elle et du bébé, avec l'aide son mari principalement, ravi d'avoir un autre enfant avec celle qu'il aimait depuis vingt ans. Mr Haras avait obtenu un poste de professeur dans le même lycée où allaient Atem et ses amis. Il voulait rester ici près de ses amis et de son ancien élève avec lequel il avait développé une relation père-fils avec Atem.

La rentrée arriva très vite. L'arrivée d'Atem au lycée provoqua une émeute comme l'avait prédit Jono uchi. Toutes les filles étaient séduites par lui et cherchaient à lui plaire. Atem ne se préoccupait pas de ça car seul Anzu l'intéressait et il ne voyait qu'elle. A la fin de la journée, elles comprirent que son cœur était pris par personne d'autre qu'Anzu Mazaki, provoquant un choc sans précédent.

Epilogue

Par un bel après midi de printemps clair et doux, une jeune femme, d'environ vingt sept ans, se tenait debout dans une allée de cerisiers en fleurs, regardant les fleurs de couleurs blanches et roses pales qui chatoyaient les sens. Ses longs cheveux, qui arrivaient au quart de son dos, se balançaient dans le vent et caressaient son visage. D'une main elle retira les quelques mèches qui lui tombaient sur le visage. Elle semblait regarder affectueusement un petit garçon d'environ cinq ans, qui jouait non loin avec les fleurs qui étaient tombées des arbres. Puis des bruits de pas se fit entendre, et deux bras puissants vinrent se loger autour de la taille de la jeune femme. Non surprise, celle-ci posa ses mains sur celles de cette personne.

« Bonjour, belle dame ! Vous attendez quelqu'un, peut être ? » Dit une voix grave, une note d'humeur dans la voix.

« Hum ! Peut être ! En fait j'attends mon tendre époux ! » Répondit elle en souriant.

« Hum je suis désolé d'entendre cela ! Alors je vais devoir me battre pour gagner votre cœur et ainsi vous demandez de m'épouser ! » Dit il enjoué.

« Oh ! Mais cher monsieur ! Je vais devoir refuser car je suis fidèle! Et mon cœur lui appartient corps et âmes!... Je suis désolée aussi ! » Répondit elle en se retournant pour mieux le regarder, un sourire aux lèvres.

« Ah oui ! Et comment se nomme cet homme chanceux !! » Demanda t'il en souriant et la prenant dans ses bras.

« Hum !... Comme si tu ne le savais pas ! ….Atem ! » Répondit elle en le regardant dans les yeux et en l'embrassant.

« Je le sais Anzu ! Mais je voulais te l'entendre dire, ma douce et adorable épouse !! » Dit Atem en lui rendant son baiser, amoureusement.

Ils se séparèrent et se regardèrent tendrement et se sourirent liés ensemble par leur amour. Ils se serrèrent dans les bras l'un de l'autre pour profiter de leur moment intense de bonheur.

« Tu sais j'adore cet endroit au printemps !! Les couleurs des cerisiers en fleurs sont tellement magnifiques !! » Dit Anzu en levant le bras pour attraper une pétale qui tombait d'un des cerisiers et elle l'observa.

« Magnifique, en effet !! » Dit Atem.

Anzu leva la tête et vit qu'il ne regardait pas le pétale mais elle. Anzu rougit et baissa la tête. Atem mis son doigt sous son menton et lui sourit en voyant le visage de son épouse adorée.

« Atem tu exagères voyons ! Je ne suis pas si belle ! » Dit elle gênée.

Atem sourit en la regardant de son regard pénétrant.

« Tu plaisantes ! Pour moi les dieux ne pouvaient pas créer de femme plus superbe que toi sur cette Terre, mon amour !! Je ne me lasserais jamais de te regarder et de te dire combien tu es merveilleuse !! » Lui dit il gentiment. Puis il l'embrassa tendrement pour prouver ce qu'il venait juste de dire.

Anzu répondit au baiser et se serra amoureusement contre lui. Atem la serra contre lui comme pour ne pas la laisser partir. Ils se séparèrent à nouveau et se regardèrent. Puis ils regardèrent le petit garçon qui jouait, un sourire tendre aux lèvres et plongés dans leurs pensées.

Atem était tout simplement heureux. Anzu était sa destinée et sa reine, il voulait passer toute sa vie avec elle, l'aimer et la regarder, élever leurs enfants ensembles. Il savait qu'elle serait toujours là pour lui et cela lui donnait la force d'affronter la vie et de se battre pour sa famille.

Anzu était heureuse car l'homme qu'elle aimait plus que tout au monde, été là auprès d'elle et l'aimait passionnément. Elle avait réussi à capturer le cœur du pharaon, ce cœur solitaire qui avait attendu plus de cinq milles ans enfermé dans un puzzle pour sauver le monde. Il pouvait enfin vivre sa vie, heureux avec une famille à lui, sans menace qui plane et Anzu se promit à elle-même qu'elle serait toujours là pour lui et le rendre heureux.

Puis ils sentirent une petite main serrer le bas du pantalon d'Atem. Ils se détachèrent et regardèrent le petit garçon qui les regardait, un sourire aux lèvres.

« Papa… Maman ! Regardez les cerisiers sont en fleurs !! C'est trop beau !! » Dit il en levant sa petite tête et regardant les arbres de nouveau.

« Hum ! Oui tu as raison mon fils !! Ils sont très beaux ! Même si ce n'est pas aussi magnifique que ta mère, comme je viens de lui dire !! » Dit il en prenant son fils dans ses bras lui souriant, puis regardant Anzu un sourire allant d'une oreille à l'autre.

«Chéri voyons !! » Répondit Anzu en mettant une main sur une de ses hanches.

«Oui !! Tu as raison ! Maman est la plus belle de toutes !! » Dit le garçon en souriant vers sa mère comme le faisait son père.

Anzu secoua la tête en fermant les yeux et soupirant.

«Ah là là ! Pas un pour rattraper l'autre !!Le dicton est bien vrai 'tel père tel fils' !! » Dit elle en souriant à son tour et posant une main sur la joue de son fils et enlaçant son mari. Puis elle leur donna à chacun un tendre baiser sur la joue.

Ils restèrent tous les trois dans les bras l'un de l'autre, heureux et formant un charmant tableau, d'une belle famille heureuse et unie.

En effet, Atem et Anzu s'étaient mariés à la fin de leurs études, à Domino et leur lune de miel se passa en Egypte, le pays d'origine d'Atem. Anzu avait décidé de rester au Japon et de suivre une école de danse ici plutôt qu'à New York. Elle avait ensuite décidé d'enseigner la danse aux petites filles et était ravie d'avoir fait ce choix, car leurs enseigner la danse et voir leur visage fier et ravi lorsqu'elles réussissaient, n'avait pas de prix pour Anzu. Atem était devenu professeur d'histoire dans une des plus grandes universités. Ils avaient tous les deux un petit garçon, qui avait les cheveux de la même couleurs qu'Anzu. Ses yeux étaient un mélange de bleu et violet, mais virant plus sur le bleu, mais leurs formes ressemblaient à celle de son père. Il avait d'ailleurs la peau, moins tannée que lui mais plus foncée que celle de sa mère. Ils étaient heureux tous les trois. Atem et Anzu voulaient avoir un autre enfant, une petite fille. Ils vivaient à Domino près de leur famille et leurs amis.

Yugi s'était lui aussi marié avec Rebecca, peu de temps après Atem et tenait le magasin de son grand père qui connaissait un succès phénoménal, du fait de son titre de king of games, qu'Atem lui avait laissé. Ils avaient eu une petite fille de cinq ans également. Elle ressemblait à Rebecca, mais avait les yeux de son père et la même personnalité que lui. Rebecca était devenue médecin et travaillait dans le même hôpital où Anzu était restée pendant son accident.

Quant à Marek et Kazumi, ils étaient mariés et vivaient heureux. Marek travaillait au musée de Domino en tant que consultant de l'histoire ancienne de l'Egypte et des objets s'y rattachant, et travaillait en collaboration avec sa sœur et Odion, restés en Egypte. Ils avaient eux aussi un enfant, un petit garçon qui ressemblait à son père, à part les yeux et la peau moins tannée que lui. Sa personnalité était un mélange des deux. Kazumi devint professeur dans le même lycée que Mr Haras.

Quant à Jono uchi et Mai, ils vivaient ensemble mais n'étaient pas mariés. Ils voyagèrent beaucoup, avant de s'installer à Domino définitivement avec tous leurs amis. Mai était enceinte et attendait une petite fille et un petit garçon à la grande joie de Jono uchi, qui voulait une grande famille. Jono uchi devint un excellent duelliste et il affronta beaucoup de duellistes au cours de son voyage. Ensuite il devint professeur de sport au lycée de Domino et continuait d'affronter des duellistes de temps en temps. Mai tenait un petit café qui fonctionnait très bien.

Honda avait réussi à séduire Shizuka, la petite sœur de Jono uchi et au grand dam de celui-ci. Mais il avait fini par accepter cette relation en voyant combien sa petite sœur était heureuse. Honda et Shizuka avait une petite fille de trois ans qui ressemblait à sa mère, à part la couleur de cheveux. Honda tenait un magasin de moto qui connaissait un grand succès. Shizuka, elle était devenue infirmière dans le même hôpital que Rebecca et travaillait en étroite collaboration avec elle.

Bakura lui était devenu archéologue et voyageait beaucoup. Il travaillait en étroite collaboration avec Atem et Marek. Il vivait avec une jeune femme américaine du nom de Rachel et qui était archéologue aussi.

Mr Haras vivait toujours au Japon et faisait parti de la nouvelle famille d'Atem et Anzu. Il était ravi de s'occuper de leur fils, qu'il considérait comme son petit fils, comme Mr Mazaki, avec qui Mr Haras s'entendait toujours aussi bien, sous le regard amusé et aimant de Mme Mazaki qui adorait son petit fils, ainsi que son beau fils, car elle voyait bien que sa fille était heureuse avec sa famille. Les deux grands pères étaient tous les deux fous de leur petit fils et l'adorait. Comme Ami la petite sœur d'Anzu, qui était née huit mois après la fameuse déclaration d'Atem et Anzu, le soir de la saint Valentin, et qui le traitait comme son petit frère, plutôt que son neveu.

Tout ce petit monde vivait heureux et près à affronter l'avenir ensemble, plus unis que jamais.


Continue Reading

About Us

Inkitt is the world’s first reader-powered book publisher, offering an online community for talented authors and book lovers. Write captivating stories, read enchanting novels, and we’ll publish the books you love the most based on crowd wisdom.