Get Free Copy

100 free copies left

This novel is limited to 100 free copies due to its part in Inkitt’s Novel Contest.

0
Free copy left
You can read our best books
Hebi O'Riley would love your feedback! Got a few minutes to write a review?
Write a Review

Pain of love

By Hebi O'Riley

First day

Je n’ai jamais cru que le diable était réel. Mais dieu ne pouvait pas créer quelqu’un d’aussi immonde que toi.

Marilyn Manson - Slutgarden


Chapitre I

 

La dernière année de lycée pour un adolescent est la plus
importante, la meilleure. Pour certain c’est le moment de réviser à fond et de tout donner pour les examens, pour d’autre le moment de s’amuser une dernière fois avant de rentrer dans la vie active, de passer 
une année inoubliable. Puis il y a les autres, ceux qui attendent avec
impatience la fin de l’année, qui ont hâte qu’elle se termine et de passer
enfin à autre chose. Harry fait parti de cette catégorie, cette année il rentre dans une nouvelle école, il est terrifié, et il déteste ça, alors il n’attend qu’une chose, que l’année se termine vite et sans encombre. Quand on entre dans une nouvelle école, on se sent faible et seul, on a aucun repère. Pourtant on fait de notre mieux pour que les autres nous apprécient et nous acceptent, mais ce n’est pas facile car les autres sont impitoyables. Mais Harry se fiche pas mal de tous ça, être accepté ou non, tant qu’on lui fiche la paix ça lui va. Il passera son année dans ce lycée qu’il soit accepté ou non, la solitude il en a l’habitude.

 - Harry, On est arrivé. 

Déjà ? Il n’avait pas remarqué que la voiture s’était arrêtée. Le brun leva la tête vers son parrain les yeux suppliants.

 - Harry, s’il te plaît ! 

Cette fois il ne pouvait pas compter sur lui. Il se laissa tomber sur le fauteuil de la voiture en soupirant, il n’avait plus très envie d’y aller. Il tourna paresseusement la tête vers la fenêtre, ils étaient garés devant la grille d’entrée et on ne pouvait voir au-delà, mise à part quelques arbres. Harry détacha sa ceinture d’un coup sec et sortit de la voiture, s’adossant contre celle-ci rejoint par Sirius.

 - Tiens, dit-il en lui tendant une cigarette. Je sais que tu es terrifié. Moi-même je le suis. Mais écoute, la bas, fit t’il en pointant du doigt la grille. Tu trouveras sûrement des gens meilleurs, et peut-être même de beaux garçons. Et il y aura les autres. Ceux là, Harry, tu les emmerdes. Au moindre problème je veux que tu me mettes au courant. Tu as compris ? Je ne veux pas que ça recommence.

- Moi non plus Sirius. 

Il tira une dernière fois sur sa cigarette et la jeta d’un mouvement habile. Sirius lui sortit sa valise du coffre et l’accompagna jusqu'à la grille.

 - Aller viens là.

Il prononça ces mots en le prenant dans ses bras en une étreinte chaleureuse qui redonna un peu de courage à Harry.  

- On se voit vendredi, fait attention à toi. 

Après une dernière accolade, Sirius partit en laissant un Harry totalement perdu. Celui-ci s’approcha de la grille et appuya sur ce qui lui
semblait être un interphone.

   - Oui ? répondit une voix sévère.

- Heu… Je suis Harry, Harry Potter,
le nouveau.

Je vous ouvre. 

Il s’écarta légèrement quand la grille se mit à bouger, et il pu enfin voir ce qui s’y trouvait derrière. Il avança sur un large chemin de gravillons, pas très pratique pour les valises, se dit-il. Autour il y avait un grand parc, une grande étendue d’herbe, d’où les arbres qu’il avait vu, et
devant lui se trouvait Poudlard, l’internat qui ressemblait bien plus à un
château qu’à un simple bâtiment qu’on pouvait comparer à une prison...

 - Waw, pensa-t-il tout haut.

- Mr Potter, par ici je vous prie !

L’allée donnait sur un petit escalier en pierre qui menait à la porte d’entrée où se trouvait une vielle femme au visage sévère, avec un chignon bien tiré, sûrement celle qui lui avait répondu à la grille. A ses cotés se trouvait un homme qui ressemblait à un… SDF ?

- Mr Potter je suis la sous directrice McGonagal et également votre professeur d’anglais. Voici Mr Rusard dit-elle en se tournant vers ce qu’Harry avait pensé être un SDF. Il est notre concierge et va s’occuper de monter vos affaires à votre dortoir. Je vous pris de bien vouloir me suivre. 

Une fois cela dit, le concierge prit avec agacement ses affaires et partit. Il suivait maintenant la sous directrice à travers de nombreux couloirs, s’arrêtant quelques fois pour lui faire visiter une salle de classe ou autre. Certains élèves qui trainaient là se retournaient sur leur passage, ce qui agaça rapidement Harry. Ils devaient être la depuis plusieurs jours se
dit-il, normal qu’il attire l’attention. Elle lui fit visiter rapidement
l’établissement, lui parla des horaires pour le réfectoire, les cours, quand soudain McGonagal s’arrêta sans prévenir et le brun failli bien lui rentrer dedans. 

- Les dortoirs sont séparés en 4 parties, un nom a été attribué à chacune d’elle ; Griffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard. Vous êtes placé si mes souvenirs sont bons à Griffondor. Les dortoirs se trouvent à l’étage, allons-y.

Ils arrivèrent devant un immense escalier en pierre menant à
l’étage. Ce Lycée/château avait vraiment un côté ancien se dit-il. Tout en
montant McGonagal reprit la parole.

- Votre dortoir se trouve au premier étage ainsi que celui des Serpentard, au deuxième étage se trouvent donc Poufsoufle et Serdaigle. Voici votre clef de dortoir, il faut impérativement qu’il soit fermé à chaque sorti. Harry ne fit qu’acquiescer et la suivit sans dire un mot.
Ils arrivèrent en haut des escaliers et prirent le couloir de gauche.

- Nous y voila. fit-elle en ouvrant une des
rares portes dans le couloir.

Ils entrèrent dans une grande salle circulaire, aux couleurs accueillantes. Les personnes présentes tournèrent la tête vers eux. Il scruta attentivement la pièce, il y avait de gros fauteuils et canapés dispersés un peu partout, quelques tables rondes, et une grande cheminée. La pièce baignait dans un joli rouge foncé, Harry n’avait jamais vu une pièce comme ca, elle avait un aspect magique, se dit-il.

- Voici la salle commune des griffondor, vous pouvez y passer votre temps libre, y réviser et tout autre. Oh et bien entendu, l’alcool est strictement interdit dans l’enceinte de l’établissement, ainsi que toute
substance illicite, termina-t-elle d’une voix froide.

Harry acquiesça, cachant un petit sourire qu’elle n’aperçue
pas. Elle examina les personnes présentes dans la pièce semblant chercher quelqu’un. 

- Ah ! fit-elle. Weasley, veuillez guider Mr Potter, il est nouveau. Je compte sur vous ! Je vais chercher vos emplois du temps.

Sans plus attendre elle sortit le la pièce. Harry vit le grand rouquin que McGonagal avait interpelé se lever et se diriger vers lui un sourire timide au visage. Il faisait au moins deux têtes de plus qu’Harry !

- Salut, Ron Weasley, fit-il en lui tendant la main.

 - Harry Potter.  Répondit-il tout en serrent chaleureusement la main du
rouquin. 

Il lui fit signe de le suivre et l’emmena prés de la cheminée
où se trouvait un groupe de personne probablement du même âge. 

- Alors, heu… Harry je te présente Hermione Granger.  Celle-ci se leva et lui tendit la main un sourire franc aux lèvres lâchant un « Enchantée ». Elle devait faire la même taille que le brun, quoi que un peu plus petite. Il lui répondit aussi souriant en serrant sa main. 

- Ensuite voici Dean Thomas.  Le jeune à la peau mat se leva et lui serra gracieusement la main lui faisant un clin d’œil.

- Seamus Finnigan, Harry Style surnommé Azza, étant donné que nous avons maintenant deux Harry, et Neville londubat. Finit-il.

Harry serra la main de chacun d’eux. Finalement Sirius avait peut être raison, il y avait sûrement des gens meilleurs ici. Ron l’emmena par la suite dans le dortoir, il lui fit monter un escalier en colimaçon, qui passait par le dortoir des filles, et ils arrivèrent dans leur chambre où cinq lits à baldaquins avec des rideaux de velours d’un rouge profond se trouvaient face à face. C’était vraiment jolie, mais…

- C’est un peu vieillot, fit remarquer Harry.

- Ca tu l’a dis, ricana le roux. Mais on s’y fait, et puis ce n’est pas si moche.

Harry acquiesça, il remarqua que sa valise avait été posé sur
son lit, Ron lui fit remarquer que c’était celui voisin au sien. Il commença à ranger ses affaires en posant quelques questions au rouquin.

- Comment sont les autres Dortoirs ?

- Oh, et bien les Serdaigles sont un peu distants, mais
sympas. Les Poufsouffles aussi, ils sont gentils, on a pas de problèmes avec eux.

- Et les Serpentards ? demanda-t-il. Tu n’en as pas
parlé.

- Et bien… Le rouquin fit une pause, et sembla réfléchir avant de reprendre. On ne s’entend pas avec eux, ils sont sournois, imbuvables,
mauvais et snobinards même. On évite de les croiser. Ce ne sont pas des gens fréquentables, ils essayent toujours de nous faire des coups bas, évite ces gens là et tu devrais ne pas avoir de problème. »

Le brun s’était arrêté dans son rangement pour l’écouter
attentivement. C’était donc d’eux qu’il fallait se méfier. Très bien, il ferait attention.

Un étage plus bas dans
la salle commune.

Les cinq adolescents étaient assis confortablement autours
de la cheminée discutant du nouvel arrivant.


- Il a l’air gentil, fit Hermione.

- C’est surtout un putain de canon ouais ! 

- Dean ! s’écria Hermione. Ne lui saute pas dessus compris ?
Il vient d’arriver, et puis si ca se trouve, il n’est même pas gay !

- Ca c'est sur, répliqua Azza amusé.

- Ha Ron ! vous avez fini ? 

Ron et Harry venaient de descendre dans la salle commune après avoir rangé les affaires du brun. Les cours ne commençaient que demain, il pouvait donc faire ce qu’il voulait, et la il voulait juste sortir fumer sa
cigarette.

 - C’est bon ses affaires sont rangées ! s’écria Ron en se dirigeant vers le groupe.

- Heu… commença Harry. Je vais sortir un peu.

- Besoins de compagnie ? lui demanda Seamus.

 - Merci ca ira.

Sur ceux Harry sortit rapidement. Il avait besoin de son moment de
solitude, son arrivée ici l’avait un peu chamboulé. Il arriva au bout du couloir et descendit le grand escalier. Il essaya de se remémorer le chemin qu’il avait fait pour venir ici, mais malheureusement tous ces couloirs se ressemblaient, c’était énervant. Il tenta plusieurs couloirs, mais en vain.
Ca faisait 10 minutes qu’il marchait et en plus de ça il ne croisait
personne ! Il tourna précipitamment à un angle d’un couloir et... Il venait d’être projeté à terre par une force inconnue. Il se frotta la tête et
leva les yeux pour tomber sur un jeune homme brun aux cheveux légèrement bouclé qui se relevai sans difficultés.

 - Désolé je ne regardais pas ou j’allais, ça va ?  demanda-t-il en lui tendant la main.

Confus, le brun accepta, et se releva en marmonnant un« merci ». Bon au moins il était tombé sur quelqu’un, il allait pouvoir lui demandé ou était la sortie. Mais il n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que l’inconnu reprit la parole.

- Oh mais tu es le nouveau ! s’exclama t’il. Salut je suis Liam !

 - Harry, fit-il en lui serrant la main. Est-ce que tu pourrais m’indiquer la sortie ? Heu… je suis un peu perdu en fait.

- Moi aussi je me perdais souvent quand je suis arrivé ici, lui confiât-il en rigolant. Viens suis moi. 

Soulagé, Harry le suivit à travers les couloirs. Liam était
à peine plus grand que lui, et un peu plus musclé remarqua-t-il. Soudain il fut intrigué de savoir à quel dortoir il appartenait, mais encore une fois Liam le devança.

 - Alors, commença-t-il, pourquoi as-tu été transféré ici ?

- C’est une longue histoire.

- D’accord, c’est personnel, rigola-t-il. Tu sais tout le monde va te poser la question, tu devrais au moins inventer quelque chose de cohérent.

Ces paroles firent sourire Harry, il avait raison, un bon nombre d’élèves lui poseront cette question. Voyant qu’il ne prenait pas la parole, Harry posa enfin sa question.

- Dans quel dortoir es tu ?

- Je suis à Serdaigle ! Et toi ?

- A Griffondor.

Liam ne répondit rien. Ils marchèrent encore quelques minutes, et ils arrivèrent devant la porte où était entré Harry il y a peu de temps.
Il s’apprêta à le remercier mais il n’en eu pas le temps..

- Liam.  Siffla une voix dans son dos.

Les deux jeunes hommes se retournèrent vivement. Devant eux
se trouvait un étudiant sûrement du même âge, malgré sa taille imposante, la peau mate, des cheveux de jais coiffés impeccablement, et vêtu élégamment. Mais ce qui choqua Harry fut son regard glacial, qui n’avait rien de bon. Pourtant ils étaient de couleur chocolat, ce qui aurait du adoucir son regard, mais là se dit Harry, son regard n’avait rien de doux, et il se demanda ce qu’il voulait à Liam.

- Hm… J’y vais Harry, fit-il gêné, à plus tard. 

Le brun étonné acquiesça et le regarda partir, il passa devant l’homme au regard de glace et le dépassa sans l’attendre, celui-ci resta quelque seconde à fixer Harry avec haine puis partit. C’est à ce moment là que
le Griffondor se rendit compte qu’il avait retenue sa respiration. Il ne savait pas qui était ce mec, ni pourquoi il l’avait fixé avec autant de hargne. Reprenant ses esprits il pu enfin sortir dehors. La chaleur de cet été était encore là, le soleil tapait fort cette après midi, il pouvait se permettre de sortir en T-shirt. Il avança de quelque pas sur l’allée de gravillons puis dévia sur la gauche dans le parc. Il y avait quelques élèves assis en groupe discutant joyeusement. Il s’éloigna un peu plus loin et s’assis derrière un arbre à l’abri des regards, et il pu enfin sortir sa cigarette qu’il s’empressa d’allumer.

Le soleil commençait à se coucher laissant derrière lui un ciel orangé. Les quelques élèves restant dans le grand parc de Poudlard commençaient à rentrer, l’heure du diner était pour bientôt. Au dortoir des Griffondor régnait une ambiance joyeuse, Harry, qui avait trainé dans le parc une bonne partie de l’après midi était rentré il y avait une heure de cela.

Après s’être douché et changé, (car quand on passe son après midi au soleil, on en ressort pas très frais) il était descendu à la salle commune rejoignant Ron Weasley qui battait à plate couture Neville Londubat aux
échecs. La salle commune se vidait doucement à l’approche du repas. Le brun s’assit sur un canapé près de Ron, et aussitôt, sortie de nulle part, Hermione Granger vint s’asseoir à ses coté.

- Harry, j’ai ton emploi du temps, et la répartition
des classes, dit-elle en lui tendant deux feuilles. Nous ne sommes pas dans la même classe, mais il me semble que Ron est avec toi !

Harry prit les papiers en remerciant la jeune fille, et lu
son emploi du temps. Il n’était pas trop chargé, il avait du temps libre, tant mieux. Il prit ensuite la deuxième feuille, où était inscrite la répartition des élèves de dernière année.  


Classe 1

Abbot Hannah

Anderson Blaine

Boot Terry

Brown Lavande

Bulstrode Millicent

Deauclair Penelope

Goyle Gregory

Grabe Vincent

Horan Niall

Lovegood Luna

Malfoy Draco

Malik Zayn

Perks Sally-Anne

Potter Harry

Styles Harry

Tomlinson Louis

Vane Romilda

Weasley Ron

 

Classe 2 

Bell Katie

Bones Susan

Carrow Flora

Carrow Hestia

Chang Cho

Corner Michael

Finnigan Seamus

Frobisher Vicky

Granger Hermione

Hummel Kurt

Nott Theodore

Parkinson Pansy

Payne Liam

Smith Zacharias

Thomas Dean

Turpin Lisa

Zabini Blaise

 

Classe 3

Davies Roger

Diggory Cedric

Edgecombe Marietta

Finch-Fletchley Justin

Flint Marcus

Goldstein Anthony

Greengrass Daphné

Higgs Terence

Hooper Geoffrey

Jedusor Tom

Johnson Angelina

Jordan Lee

Londubat Neville

Macmillan Ernie

Mclaggen Cormac

Zeller Rose


Comme lui avait dit Hermione, il était avec Ron. Heureusement car il ne connaissait pas grand monde, même ce Liam n’était pas dans sa classe, dommage. Il plia les deux feuilles et les mit dans sa poche. Ron et Neville étaient toujours concentrés sur la partie d’échecs et ne semblaient pas vouloir bouger pour manger. Harry voulait descendre manger au réfectoire, mais il n’allait pas s’y rendre tout seul, alors il attendait. Et miracle. Il vit les trois garçons que Ron lui avait présentés se lever.

- Ron, Neville ! On descend manger ! dit le
garçon à la peau mate, Dean Thomas se rappela t’il.

- Ouais, on vous rejoint !

- Harry ? Tu viens avec nous ? Demanda Dean.

Heureux, le brun hocha la tête et se leva pour les suivre. Le trajet jusqu’au réfectoire se fit calmement, Harry écouta distraitement ce que les trois garçons – Dean, Seamus, Azza – racontaient sans grande importance. Une fois arrivés ils firent la queue pour commander leur
repas et allèrent s’asseoir à une table ou deux personnes étaient déjà entrain de manger. Il fit donc la connaissance d’Angelina qui était dans le même dortoir. Elle était une des rares filles à jouer dans l’équipe de Football du lycée. Angelina avait la peau mate, avec de longs cheveux noirs. Avec elle se trouvait Lee Jordan, le jeune homme avait la même couleur de peau, et avait toujours un sourire niais aux lèvres. Ces cheveux étaient coiffés en dreads qui lui arrivaient aux épaules. Après avoir discuté avec eux,  Harry regarda les tables autours d’eux, tous
mangeaient joyeusement, discutant de leur vacances, le brun s’apprêta à manger quand il repéra le garçon de tout à l’heure. Cheveux noir, peau mate, yeux marrons, vêtements de luxe, un regard qui vous donne des frissons, c’était bien lui, et il fallait l’avouer il était beau. Il scruta brièvement les gens de sa table, à côté de lui se trouvais une fille aux longs cheveux noirs ondulés, des yeux cernés de noir et un sourire hypocrite, le genre de fille inaccessible au commun des mortels. Ensuite se trouvait un garçon de la même couleur de peau que Dean. Ses cheveux étaient tressés et plaqués sur son crâne, il n’arrêtait pas de rigoler à voix haute avec le garçon à coté de lui. Châtain clair, les yeux rieurs, une coupe de cheveux un peu bizarre, mais faisant son charme. On dirait des mannequins, pensa Harry. Il détourna enfin la tête et remarqua qu’il n’était pas le seul a fixer cette table. A coté de lui, Azza regardait aussi dans cette direction. Il en profita pour lui demandé qui était le garçon aux cheveux noirs.

 - Zayn Malik. Répondit-il. Un Salop de
Serpentard. 

 - Et les autres ? Qui sont-ils ? questionna  Harry pas le moins du monde étonné de son dortoir.

 - A coté de lui, Pansy Parkinson, Blaise Zabini et Louis Tomlinson.

 - Méfie toi d’eux Harry, ajouta Seamus Finnigan. Surtout de Malfoy. 

 - Qui ? demanda-t-il. Ce nom, il l’avait déjà vu quelque part.

 - Draco Malfoy, un connard qui ne respecte personne, ce type est dangereux, il est malade.

 - De qui vous parlez ? fit une jeune fille posant son plateau sur la table. 

 - De Malfoy. Répondit Seamus. Harry, je te présente Lavande Brown. 

Elle lui fit un signe de main et Harry lui sourit, elle avait de jolis cheveux blonds ondulés, retenus par un bandeau, son visage était assez rond, mais elle restait très belle. Quelque minutes plus tard,  Hermione arriva suivit d’une certaine Romilda Vane, puis enfin vinrent Ron et Neville suivis d’autres Griffondors dont Harry ne retint pas les noms.

Le repas se passait très bien, Lavande posait sans arrêt des questions à Harry qui essayait de répondre de façon crédible. Il lui expliqua
que son parrain avait été muté pas loin du lycée. Hermione lui expliqua quelques points du règlement et Ron lui parla des activités sportives. Il entama son dessert mais se stoppa dans son élan. Harry venait d’apercevoir un garçon entrer dans le réfectoire. Il était grand, mince, mais très imposant. Ces cheveux blonds presque blancs étaient éblouissants, ils étaient tout le contraire de ceux d’Harry, aucune mèches n’étaient pas à sa place. Son visage était fin, froid et son teint de porcelaine ne faisait qu’accentuer cette froideur extérieure, tout comme sa démarche à la fois aristocratique et féline.
Il portait une chemise noire et un pantalon à pince le moulant parfaitement, et qui semblait valoir une fortune. C’était comme si le mot « RICHE » était écrit sur son front. Le brun le vit s’asseoir à la table qu’il avait observé tout à l’heure. Il n’avait jamais vu un homme avec une beauté aussi glacial. Chaque personne de la table le salua avec respect. Pendant un instant il repensa à ce que Seamus lui avait dit à propos d’un certain Draco Malfoy… Intrigué, Harry se retourna vers lui.

 - Et lui c’est qui ? demanda Harry.

 - Ah ! C’est lui, Draco Malfoy. Celui dont je t’ai parlé ! »

Le brun hocha la tête et continua de manger, après tout il se fichait bien des gars comme lui.

Le reste du diner se passa sans encombres, et ils retournèrent à leur salle commune. Harry fit connaissance avec beaucoup de monde, et les trouva très agréables, ce qui le soulagea. C’est aux alentours de minuit qu’ils partirent se coucher sous les cris d’Hermione  leur répétant que demain était leur première journée de cours.

 

Write a Review Did you enjoy my story? Please let me know what you think by leaving a review! Thanks, Hebi O'Riley
Continue Reading
Further Recommendations
This story wasn't for you ?
Look at our most viral stories!
Iosaghar

FreakyPoet: "you made me laugh, made me cry, both are hard to do. I spent most of the night reading your story, captivated. This is why you get full stars from me. Thanks for the great story!"

The Cyneweard

Sara Joy Bailey: "Full of depth and life. The plot was thrilling. The author's style flows naturally and the reader can easily slip into the pages of the story. Very well done."

This story wasn't for you ?
Look at our most viral story!
Spectra

Ro-Ange Olson: "Loved it and couldn't put it down. I really hope there is a sequel. Well written and the plot really moves forward."