Write a Review

Rencontre inattendue

All Rights Reserved ©

Summary

Peu de terriens ont survécu au virus qui est arrivé avec la météorite. Quand un homme étrange venu de nulle part annonce à Lucile qu'elle est sa compagne, elle est loin de se douter des épreuves qui l'attendent.

Genre:
Scifi / Erotica
Author:
Delirium
Status:
Complete
Chapters:
47
Rating:
4.7 2 reviews
Age Rating:
18+

Impact

ATAR

« Calme-toi mon ami » me dit Torom alors que des vapeurs noires s'échappent de mon corps. Même mon conseiller Leocyn n'ose pas m'approcher car je pourrais tuer tout le monde lorsque je suis dans cet état.

Je n’arrive plus à contrôler la folie qui s’empare de mon esprit. Elle me ronge chaque jour un peu plus.

« Nous devons visiter la dernière planète habitée du système solaire. C’est ma dernière chance. Nelseron ! Entre les coordonnées dans l’ordinateur de bord »

« Bien, Chef ! »

C’est mon dernier espoir, cette planète nommée Terre, est mon dernier espoir...

Je suis le Roi de ma planète Furia. Mon espèce est spécifique car chaque être a une âme sœur qui lui est destinée depuis sa naissance. Il est impossible d'aller à l'encontre de sa destinée. Seulement, il peut arriver que son âme-sœur soit sur une autre planète. Ce qui semble être mon cas puisque je la cherche depuis plus de quatre-trois ans maintenant. Etant Roi, mon âme-sœur doit m'apporter la sagesse et la sérénité. Sans elle, je peux sombrer dans la folie et c'est exactement ce qui est en train de m'arriver.

LUCILE

Le virus qui a voyagé avec la météorite a décimé plus de 99% de la population mondiale. Le claquement de doigt de Tanos est du pipi de chat à côté.

J’ai vu ma famille, mes amis, nos voisins mourir. Une mort rapide et sans traitement possible.

Le virus est arrivé avec la météorite qui a frappé la Terre il y a plus d’un mois maintenant.

Les médias nous ont prévenu quelques jours avant l’impact, peut-être pour éviter la panique générale. Pourtant, elle a bien eu lieu dès que l’information a été rendue officielle.

Un mois plus tôt...

“Nous interrompons notre programme pour vous informer d’un flash spécial. Nous avons appris, il y a quelques minutes, qu’une météorite se dirige à l’heure actuelle en direction de la Terre. La collision semble inévitable. La NASA nous informe que l’impact se produira dans quatre jours dans l’océan Atlantique. La météoritique étant plus grande que l’état du Wyoming, son impact générera un tsunami ravageant toutes les villes côtières. Il est donc demandé aux habitants de quitter sans délai leurs logements. La NASA ne peut en revanche pas se prononcer concernant l’impact au niveau de la faune et la flore. L’avenir de l’espèce humaine reste incertaine. Que dieu vous garde” La présentatrice finit son discours les larmes aux yeux.

Je reste abasourdie devant la télévision, les couverts encore dans mes mains. Je crois que je n'arrive pas à assimiler ce qui a été dit.

“On va mourir ? Putain... qu’est-ce qu’on fait ?” je demande à mon mari avec un air paniqué

“Où est Bruce Willis quand on a besoin de lui ?” il me répond

“Merde ! ce n’est pas le moment de tes blagues à la con là !”

“Je ne sais pas. Je ne sais pas Lucile. Qu'est-ce que tu as envie de faire ? Tu veux aller voir ton papa ?”

“Je ne sais pas. Honnêtement je ne sais pas quoi faire”

Quand on apprend une telle nouvelle, notre cerveau ne réfléchit plus trop. On veut être avec les personnes que l’on chérit le plus et passer du temps sur la route peut être une perte de temps mais c’est mon papa.

La nouvelle nous a coupé l'appétit. Heureusement, les enfants étaient occupés à se chamailler donc ils n'ont pas entendu les informations.

Une fois couchés, j'appelle mon papa pendant que mon mari appelle sa mère. La discussion est étrange car tellement ponctuée d'incertitude...

Après avoir raccroché avec nos parents respectifs, nous échangeons avec mon mari sur ce que nous avons envie de faire. Nous décidons de rester dans notre maison et de voir ce qui va se passer. Heureusement notre maison est très éloignée de la côte donc nous n’avons pas besoin d’évacuer, tout comme mon papa d'ailleurs.

Dès le lendemain de l'annonce, je me suis précipitée comme tout le monde dans les supermarchés afin de faire des provisions de tout. J'ai également regardé plusieurs vidéos sur la survie. C'est con car on ne s'intéresse jamais à ces bêtises jusqu'à ce qu'on soit confronter à une possible fin du monde.

On regrette pleins de choses ; pourquoi je n'ai pas fait ci ou ça.

Les trois jours sont passés rapidement. Le quatrième jour, jour de l'impact, tout le monde est dehors sur le trottoir à regarder vers le ciel dans lequel on distingue une immense masse. Je ne pensais pas vivre ça un jour. Je sers mes deux garçons dans mes bras et mon mari nous enlace également. Il y a un silence de mort dehors. Mon cœur s'affole, allons-nous survivre ? Des larmes coulent sur mon visage rien qu'en y pensant.

"Pourquoi tu pleures maman ?" me demande mon fils le plus jeune

"Pour rien mon chéri d'amour"

"Waouh, regarde le gros caillou !" il crie avec joie en montrant l'énorme météorite dans le ciel

"Oui mon cœur, c'est un gros caillou" je réponds

"Mais non, c'est une météorite !" répond agacé mon fils aîné.

Nous n'avons pas trop parlé à nos enfants de ce qui pourrait se passer après l'impact. Dès l'annonce à la télévision, tout le monde a été stoppé net hormis les métiers essentiels comme pour la COVID-19.

On ne voulait pas les effrayer en leur racontant ce qu'on ne maîtrise absolument pas. Je ne sais pas si c'est la bonne solution ; être honnête ou leur cacher la vérité ?

L'impact a eu lieu et le sol a tremblé sous nos pieds quelques instants après l'impact. Un silence de mort règne dans la rue. L'un des voisins allume sa radio pour avoir des nouvelles qui arrivent au bout de plusieurs minutes d'attentes insoutenables.

"La météorite a frappé la Terre et la vague générée a rasé toutes les villes côtières. Ceci est confirmé par les images satellites. Il semblerait que l'écorce terrestre ne soit pas touchée. Les spécialistes confirment que l'espèce humaine va survivre à cet impact"

Aussitôt, des cris de joies résonnent un peu partout, on crie, on pleure. On va vivre !

Oui, la météorite a épargné l'espèce humaine mais pas de virus qui se trouvait avec. Les conditions climatiques de la Terre l'ont réveillé et il s'est propagé telle une trainée de poudre. Les chercheurs ont été dépassés par sa virulence et sa contagiosité. Au début, on pensait avoir attrapé une grippe, les hôpitaux ont été vites saturés, les gens mouraient chez eux faute de places. Aucun traitement n'a pu être trouvé à temps.

Je ne sais pas pourquoi mais je suis la seule survivante de mon quartier. J'ai perdu tous les êtres que j'aimais. Je n'ai même pas eu le temps de leur dire au revoir tellement la mort les a emportée rapidement.

Un mois après l'impact, les rues sont désertes, les infrastructures sont complètement à l’arrêt. On se croirait dans un épisode de Walking dead sauf qu’il n’y a pas de mort vivant. Il n’y a que des morts, des maisons vides…

J’ai quitté ma maison car c’était trop dur émotionnellement. Je pouvais imaginer mes enfants assis sur le canapé en train de prendre leur petit-déjeuner devant la télévision. Tous les jours, je me morfondais. Mon époux avait raison, à quoi bon rester en vie si c’est pour être tout seul du matin au soir. La folie peut rapidement prendre le dessus.

Décidant qu’il fallait avancer, j’ai fait mes bagages et je suis partie pour une plus grande ville dans l’espoir de trouver d’autres survivants.

En chemin vers la ville, ma voiture est tombée en panne d’essence « Bon, il fallait bien que ça arrive… » je me dis à haute voix.

Je décide de poursuivre mon chemin à pied, de toute façon je n’ai pas trop le choix.

En marchant à travers les plaines, j’entends des hennissements de chevaux. Les animaux ont pour la plupart été épargnés par le virus, ils ont eu de la chance eux au moins...

Je me dirige vers un haras avec plusieurs stalles pour chevaux. J'ai toujours aimé les chevaux. J’ai fait quelques colonies de vacances d'équitation étant plus jeune. Lorsque l'on ait sur un cheval, on ressent comme un sentiment de liberté.

Les chevaux sont magnifiques mais ils commencent à souffrir de la faim puisque plus personne ne vient leur donner à manger. L’un d’eux s’appelle Etoile, comme le cheval duquel j’étais tombée en colonie. Etoile avait un sacré, pour ne pas dire, un sale caractère.

Pourtant en caressant le museau de ce cheval, celui-ci ne semble pas aussi caractériel !

Je vais reprendre ma route lorsque le cheval donne un violent coup de sabot dans la porte de son box. Je me retourne et je le vois souffler bruyamment.

« Quoi ? » je lui demande. Comme s’il allait pouvoir me répondre…

Je me retourne à nouveau et il donne un second coup de sabot.

« Ok… qu’est-ce que tu veux ? tu veux venir avec moi ? »

Son hennissement me fait penser que ce cheval est loin d’être stupide.

Je regarde autour de moi et vois tout le nécessaire pour le préparer. C’est comme le vélo, ça ne se perd pas, n’est-ce pas ?

Je prépare le cheval avec le mord, le tapis et la selle. Le cheval ne dit rien. Je grimpe sur la selle et me voilà partie avec Etoile. C’est comme une sensation de liberté. Ça me fait oublier ma peine l’espace d’un instant.


Continue Reading Next Chapter
Further Recommendations

ilsecharmedgirl: I read the whole thing in one go

Oum: Bravo pour l intrigue les personnages, on s accroche à l histoire

Samia: Merci pour se roman que j ai adoré

Samia: Merci encore pour cette histoire j ai lu tout tes livres jusqu'à maintenant et je n est pas était déçu merci pour cela et continue se que tu fait car tu a un incroyable talent merci.

Libra: Me gusta la historia megusta que es cortita

Army gurl: I love this novel soo much

Bam.jk8338: Estuvo bien redactado y bien explicito, eso me gustó

More Recommendations

ivasulovic: Loved it! It was a warm story, romantic and erotic, I loved the way story developed and the pace it took. I wish there was more to read.

Valentina: - me ha gustado como lleva la historia es rápido pero a la vez lento, y en si no encuentro fallas graves solo leves como a veces (yo creo por error del autorrector)las palabras no coinciden con lo que están contando. - se las recomendaría a mis amigas más cercanas porque son las únicas que conoce...

2jlynn: This series gets better with each book. I am eager to continue read more about Ace. I find him very intriguing. I am also hoping that one of the ladies is less than perfect physically, yet is blessed with one of the guys who are every ladies dream. Yes, it's a book, but every reader should be abl...

LaQuiche: Amazing for this slow build up to be so satisfying! Definitely a guilty pleasure!

2jlynn: This MC series has become a favorite of mine. Yes, I will be reading it again in the near future. The action, suspense, humor, subtle sarcasm, and humor sprinkled with romance sure keeps the pages turning. Thank you so much for sharing your talents!!

About Us

Inkitt is the world’s first reader-powered publisher, providing a platform to discover hidden talents and turn them into globally successful authors. Write captivating stories, read enchanting novels, and we’ll publish the books our readers love most on our sister app, GALATEA and other formats.